La critique est aisée mais l'Art est difficile

Histoire et visite du Palais de l’Elysée

 

 

   

 

     Le Palais de l’Élysée

 

        

  Entrée

 

              

 

       

            Sur la façade centrale de la Cour d’Honneur flotte le drapeau français.

 
       Au début du XVIIIème siècle,

l’actuel faubourg Saint-Honoré n’était encore qu’une plaine traversée

   de pâturages et de cultures maraîchères, et de quelques maisons au toit de chaume.


L’architecte Armand-Claude Mollet éleva l’hôtel entre cour,

 du côté de la Grande Rue du Faubourg Saint Honoré,

 et jardin (côté Champs Elysées),

 formant le point de départ du plan d’urbanisme du faubourg Saint-Honoré.

 

    

 

Est le siège de la Présidence de la République française

 Et la résidence officielle du Président de la République.

 Il est situé 55, rue du Faubourg-Saint-Honoré à Paris, dans le 8e arrondissement

 

 

 

Historique

 

Entre la grande rue du Faubourg-Saint-Honoré,

Alors simple chaussée menant au village du Roule,

Et le Grand Cours (Champs-Élysées), l’architecte Armand-Claude Mollet

 possédait un terrain qu’il vendit en 1718 à Henri-Louis de la Tour d’Auvergne,

 Comte d’Évreux. Le contrat de vente prévoyait qu’Armand-Claude Mollet

Serait chargé d’y construire un hôtel, destiné à la résidence du comte d’Evreux.

Édifié et décoré entre 1718 et 1722,

 l’hôtel fut aménagé selon les principes d’architecture

 En vogue à l’époque.

Il reste l’un des meilleurs exemples du modèle classique.

 L’ordonnance des lieux permettra toutes les adaptations

 souhaitées par les propriétaires successifs.

 Le décor des salons de réception, bien que modifié au cours des siècles,

 a conservé l’essentiel de son aspect d’origine.

 À sa mort en 1753, le comte d’Évreux laissera un hôtel

admiré de tous ses contemporains.

 Louis XV acheta l’hôtel pour en faire

 

 

LE SALON POMPADOUR

 

Ce salon porte le nom de la Marquise de Pompadour qui s’en servait comme chambre de parade.
Jeanne-Antoinette Poisson, marquise de Pompadour, légua à sa mort la résidence à Louis XV.
Elle sert maintenant pour les audiences accordées aux chefs d’Etats invités.
Le tapis et les sièges sont d’époque Louis XV, les dessus de porte datent de Napoléon III.

 

 

Le Salon Pompadour est l’ancienne chambre de parade de la Marquise de Pompadour.

Contre le mur ouest se dresse une commode d’époque Louis XV en bois de violette marqueté,

supportant le buste en marbre blanc de Madame de Pompadour

 attribué à Jean-Baptiste Pigalle (1759).

L’ensemble mobilier en bois doré Louis XV formé par un canapé et

 des fauteuils à dossier violon et pieds courbés,

est recouvert de tissus bleu et or à décor de fruits exotiques.

 

 

            

              Dans le Salon Pompadour, un médaillon suspendu peint en 1763

              par François-Hubert Drouais et représentant Madame de Pompadour est apposé sur le miroir.

              La Marquise, encore Jeanne Antoinette d’Etiolles, née Poisson,

           appréciait les Arts et les lettres et fut une généreuse mécène.

                                           Elle meure d’une pneumonie, à Versailles âgée de 42 ans.                         

                

             

  SALON CLEOPATRE  

                   

              

Sur la cheminée du Salon Cléopâtre, une sculpture époque Louis XVI.

Simple salon de passage vers tous les autres grands salons d’apparat,

le Salon Cléopâtre a été complètement rénové en 1992

dans le respect des techniques de restauration les plus fidèles à l’esprit d’origine.

Dans le salon Cléopâtre, à gauche de la porte secrète se trouve

le portrait de Marie-Amélie de Parme, archiduchesse d’Autriche.

A droite on aperçoit une tapisserie des gobelins

 "Rencontre d’Antoine et de Cléopâtre à Tarse" qui a donné son nom au Salon.

 Ce salon a conservé l’essentiel de la structure du décor exécuté

au XVIIIème siècle pour le financier Nicolas Beaujon.

 

        

 La résidence parisienne de la marquise de Pompadour. 

 Après la mort de cette dernière, l’hôtel devint la propriété

 De la princesse Bathilde d’Orléans, belle-fille du prince de Condé,

 Qui l’habita jusqu’à la Révolution.

C’est à cette époque que le glacier Velloni l’occupa.

À la fin du XVIIIe siècle, l’hôtel prit son nom de Palais de Élysée

Par référence à la promenade toute proche.

C’est sous le règne de Napoléon Bonaparte

Que son histoire fut liée à l’histoire de France.

En 1816, l’Élysée entra définitivement dans les biens nationaux.

Pendant le gouvernement provisoire de la IIe République,

Le Palais prit le nom d’« Élysée National »,

 

    

 

SALON DES PORTRAITS

 

 

Sous le Second Empire, le  Salon des Portraits expose les portraits des souverains d’Europe :

- le Pape Pie IX,
- François-Joseph, empereur d’Autriche,
- Victor-Emmanuel, roi d’Italie,
- le tsar Nicolas Ier, empereur de Russie,
- la reine Victoria, reine d’Angleterre,
- Frédéric-Guillaume IV, roi de Prusse,
- Isabelle II, reine d’Espagne, et
- Guillaume Ier, roi de Wurtemberg

 

 

Et l’Assemblée nationale l’assigna par décret comme résidence

 Du Président de la République.

En 1853, Napoléon III décida de la rénovation complète du palais

 Par un nouvel architecte, Joseph-Eugène Lacroix.

Les structures actuelles du palais proviennent pour l’essentiel de cette époque,

 Et l’ensemble de ces travaux, qui s’achevèrent en 1867,

Constituent les derniers grands aménagements.

Largement transformé au cours des siècles,

 Le Palais de l’Élysée garde cependant une certaine cohérence architecturale.

Au début de la présidence de Charles de Gaulle,

 Ce dernier trouvant le palais peu adapté à la fonction,

Le transfert de la Présidence vers un autre lieu fut étudié,

 Plus particulièrement vers les Invalides,

 Pour disposer de plus de place, assurer une meilleure sécurité

Et pouvoir y accéder par hélicoptère.

 Ce projet n’eut pas de suite.

 

 

SALON DES AMBASSADEURS

 

  Suivant l’usage introduit par le Président Mac Mahon et officialisé depuis par la Constitution,

c’est dans ce salon que le Président de la République reçoit les lettres de créance

remises par les ambassadeurs étrangers en France.

Du XVIIIème siècle, ce Salon a gardé les décors d’inspiration militaire

de Jules Hardouin-Mansart, destinés au Comte d’Evreux.  

 

 

Le rez-de-chaussée comprend notamment le salon Murat,

où se tient le Conseil des ministres,

 

 

       Le Salon Murat porte le nom de Joaquim Murat, maréchal de France, prince d’Empire,

 qui acquit l’Elysée en 1805.

 Il fût réalisé par les architectes Vignon et Thibault,

et accueille depuis la Présidence de Georges Pompidou le Conseil des Ministres.

 
Le Président de la République et le Premier ministre se font face,

de chaque côté de la table, sur le grand côté.


Au centre de la table se trouve une pendule qui présente deux cadrans

         afin que le chef de l’Etat et le chef du Gouvernement puissent lire l’heure en même temps.

 

  

 

 La Salle des Fêtes

   

  

Dans la Salle des Fêtes se tiennent les dîners d’Etat.

En 1984, le Président Mitterrand fit procéder à la modernisation de la Salle des Fêtes.
           Dix portes-fenêtres furent percées dans les murs est et sud permettant ainsi de retrouver
 le jour naturel

à l’intérieur et le rythme originel de la façade du Palais à l’extérieur

 

 

Le plafond de la Salle des Fêtes est orné des coupoles aplaties

 qui contiennent des panneaux peints, représentant "La République sauvegarde de la paix",

 et deux allégories, l’Art et la Science.

Ces panneaux ont été installés en 1896, ils sont peints par Guillaume Dubufe,

 peintre et décorateur né en 1853 et mort en 1909.

          Il a décoré également les plafonds du Buffet de la Gare de Lyon et de la Bibliothèque de la Sorbonne.

Les lustres sont d’époque Restauration (1815-1830).

 

 

       Le plafond de la Salle des Fêtes est orné des coupoles aplaties qui contiennent des panneaux peints,

 représentant "La République sauvegarde de la paix", et deux allégories, l’Art et la Science.

Ces panneaux ont été installés en 1896, ils sont peints par Guillaume Dubufe,

 peintre et décorateur né en 1853 et mort en 1909.

       Il a décoré également les plafonds du Buffet de la Gare de Lyon et de la Bibliothèque de la Sorbonne.

 

 

Les lustres sont d’époque Restauration (1815-1830).

 

 

 

 

Et le salon Napoléon III, où se tiennent les dîners d’État,

Le salon des Aides de camp, le salon des Portraits.

Par l’escalier d’honneur, on accède au premier étage

 où se trouvent les bureaux du chef de l’État,

 

 

 

 

 Du secrétaire général de l’Élysée et du directeur de cabinet

 (sauf sous la Présidence de Valéry Giscard d’Estaing

Qui l’avait occupé lui-même, le trouvant plus agréable),

Ainsi qu’une salle de réunion utilisée par le Président de la République

 (bureau du conseiller spécial Jacques Attali

 Lorsque François Mitterrand était Président et passage obligé

 Vers le bureau du chef de l’État),

L’antichambre du directeur de cabinet

(ancien cabinet de toilette d’Eugénie de Montijo,

 Femme de Louis-Napoléon Bonaparte, future impératrice Eugénie)

 Ainsi que leurs secrétariats.

Dans les deux ailes entourant la cour d’honneur du Palais,

 Se situent les bureaux des principaux conseillers du Chef de l’État.

D’autres sont installés dans différents immeubles

 Que possède la Présidence de la République dans la rue de l’Élysée,

où se trouvent également la crèche

 (à la disposition des enfants des collaborateurs),

 Le mess (réservé aux collaborateurs du Président) et la cantine.

 

 

 

LA COUR D HONNEUR 

 

 

 

 

LES JARDINS

 

 

Construit en 1881, le Jardin d’Hiver abritait de nombreuses plantes vertes.
C’était une pièce non-habitable.

 Elle a été réabilitée, les murs restaurés, la pièce décorée et le sol tapissé.
Le fond est habillé d’une tapisserie de 1738 représentant "Héliodore chassé du Temple".
Héliodore est le ministre traitre du roi Séleucos IV, qui règne à la période héllenistique,

 entre 200 et 100 ans av. J.-C.
Le Jardin d’Hiver est éclairé par trois lustres de cristal, datant de
la fin du XIXème siècle.

 

 

 

 

Cette façade du Palais de l’Elysée donne sur les jardins.


Au premier étage se trouvent les appartements du Président de la République.

 Les appartements privés et semi-officiels sont aménagés au goût des chefs d’Etat :

des créateurs contemporains sont invités par Georges Pompidou et par François Mitterrand,

 comme l’a fait également le Président Vincent Auriol. Pendant la Vème République,

 ces présidents habitent les appartements : Charles de Gaulle (de 1959 à 1969),

Georges Pompidou (de 1969 à 1974), Valéry Giscard d’Estaing (de 1974 à 1981),

François Mitterrand (de 1981 à 1995) et Jacques Chirac (depuis le 17 mai 1995)

 

 

 

 

     Le Jardin de l’Elysée est agrémenté de bassins, fontaines, bosquets et massifs de fleurs.

 
Tous les ans s’y déroule la traditionnelle " Garden Party "

donnée par le Président de la République lors du 14 juillet.


A la fin du XVIIIème siècle,

 le jardin a été complètement transformé et aménagé à l’anglaise avec terrasses,

 petits bois, allées sinueuses et rivières aboutissant à un petit lac.

 
Ces aménagements sont à l’origine du Jardin actuel.

 

 

 

 

 

d’Harmony à mon amie Klorose 

  http://celloise.spaces.live.com/

 

 

 

 

 

 

 

About these ads

3 réponses

  1. Philippe

     
     bonjour, un p\’tit coucou du papy qui te dit, c\’est le printemps !!!     que réponds tu à çà !!!

    14 mars 2007 à 14:24

  2. Angel

     
    Bonsoir !
    Cela fait longtemps que je n\’étais pas venue visiter ton blog. La faute aux études. Lol !
    Ton space est toujours aussi chaleureux et joli. :-) J\’ai déjà été visité le Palais de l\’Elysée lors des journées du Patrimoine, je crois. C\’est magnifique.
    Bisou, à bientôt !
     
    Angel
     

    13 mars 2007 à 19:45

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.