La critique est aisée mais l'Art est difficile

WATTEAU : le peintre des fêtes galantes

 
 
 
 
 
 
 
 
Jean-Antoine WATTEAU :
 
 (Valenciennes 1684 – Parus 1721), il nait dans une famille pauvre, son père est couvreur.
 Valenciennes est une ville française depuis peu,
 sa formation se fait donc entre peinture flamande et peinture française.
 
 
Sa vie :
 
 est énigmatique, instable, inquiet, bohême (il vit chez les  autres)poête,
on ne lui connait pas de liaisons féminines. 
Il est cependant le créateur d’un nouveau genre en peignant : "Les fêtes galantes".
 
 
Caractéritisque :
 
 de ses Flandres natales, il garde un amour inné pour la nature, les bois, les clairières, le ciel et le "plein air".
 Il apporte un sang neuf, bien qu’un "peu décor d’opérette", il oppose à l’antique, la mythogie,
des scènes de genre, simples, raffinées mais jamais triviales.
Il apporte des lumières caressantes, une harmonie de couleurs, un vestiaire très inspiré de la comédie italienne.
Petits marquis, jeunes coquettes, bergers, une vie qui sourit, tout en finesse et légéreté.
 
 
Son époque:
 
 le XVIIIème siècle laisse dans les esprits une image de frivolité
 alors qu’il fut ponctué de guerre et se termina par la Révolution.
Le Régent, puis Louis XV sont des adeptes du plaisir, ce qui peut expliquer que l’art en soit influençé.
Seul Marivaux, son contemporain, et  ses pièces ou il étudie les sentiments amoureux,
 avec beaucoup de spiritualité, peut lui être comparé.
D’ailleurs les "Fêtes Galantes" pourraient aussi bien se nommer "Marivaudages".
 
Ses "Fêtes Galantes":
 
 l’académie dont Watteau  fait partie depuis 1712.
Il a  obtenu le second prix avec: "L’enseigne de Gersaint" , lui  réclame"un morceau de réception",
depuis 5 ans. Normalement le sujet est imposé, mais là, fait exceptionnel le choix est laissé à l’artiste.
Watteau présentera une oeuvre nommée de diverses façons : "Pélerinage à l’île de Cythère"
 ou "L’embarquement pour Cythère", ce qui est une erreur,
car les jeunes gens quittent Cythère et les titres "L’Embarquement de Cythère"
 ou "Retour de Cythère" semblent plus appropriés.
 
L’artiste n’enseigna pas, mais il eut des suiveurs.
Cependant les amateurs de Watteau disparurent avec les "règnes" de Voltaire et Diderot.
 
A la fin du XVIIIème siècle, à l’écoles des Beaux Arts,
 les élèves de David se plaisaient à jeter des boulettes de papier sur "L’embarquement de Cythère".
 
Mais un peintre comme Ingres prenait plaisir à copier les dessins de Watteau.
 
 
Anecdote :
 
 
l’indifférence à l’égard de Watteau était telle, que "Le Gilles",
exposé en plein air et non vendu, fut acheté par le premier conservateur du Louvre, pour lui même.
En 1845, il entra au Louvre et Watteau fut de nouveau reconnu.
 
Watteau sera très appréçié par les romantiques, ainsi que par Baudelaire et Verlaine.
 
Je vous invite a entrer dans son univers des fêtes galantes, par l’intermédiaire de l’album photos,
tous les commentaires d’oeuvres s’y trouveront.
 
 
 
Publicités

4 Réponses

  1. Théo

    Bonjour Harmony !
    Etant Valenciennois (patrie de Watteau), et diplomé des Beaux Arts de Valenciennes (bien sur !), en plus de mon métier (à découvrir si tu le souhaite sur mon blog), je ne peux qu\’être enthousiaste à la vue de ces tableaux !!!
    Bien concu ton blog… Félicitation !
    Amitié.
    Jean Pierre.

    30 mars 2006 à 16:25

  2. estelle

    il est beau mon space msn?

    30 mars 2006 à 14:56

  3. JM.V

    bien jolis tableaux que voilà.

    30 mars 2006 à 10:16

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s