La critique est aisée mais l'Art est difficile

GUSTAVE DORE : illustre les fables de La Fontaine

 

 
 
 
 
Gustave Doré (1832-1883)  
 
Dés l’âge de 5 ans, il dessine tout ce qu’il voit.
Gustave Doré redécouvre et remet au goût du jour la gravure sur bois.
 
A 20 ans."Il boulverse le rapport existant entre l’artiste et le graveur :
 il dessine plus à la mine de bois, il jette son dessin au lavis ou à la gouache,
 et il demande au graveur de l’interpréter, en étant fidèle, non pas au trait,
mais au mouvement, à la lumière, au sens."
 

 

Il a de multiples talents :
 
dessinateur, illustrateur, graveur, peintre, sculpteur.
 Mais Doré va briller dans ses illustrations d’oeuvres littéraires.
Il illustre, Dante, Perrault, La Bible, Les Fables de La Fontaine…et obtient un succès mondial.
 
Gustave Doré choisit deux types d’illustrations :
les petites, pour l’en-tête de la fable et les grandes, pour les pleines pages.
 

 

 

Advertisements

Une Réponse

  1. Suraj = Soleil.

    Merci pour ton Commentaire… En lisant les Billet de ton Blog, j\’ai pensé à mes cours de philo de Lycée et à une citation de Saint-Just, sur Les arts justement et qui dit : "Tous les arts ont produit des merveilles  ; l\’art de gouverner n\’a produit que des monstres." Bonne Continuation!

    12 avril 2006 à 00:10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s