La critique est aisée mais l'Art est difficile

Le style Rocaille

 

        

 

 

 

1700, François de Rohan, prince de Soubise achéte cet hôtel qu’il fait transformé,

 et aménage dans le plus pur style "Rocaille".

C’est pourquoi nous allons visiter, "L’Hôtel de Soubise", qui se trouve à Paris,

 dans le quartier du Marais et abrite désormais les Archives Nationales.

(vous trouverez une meilleure photo, au bas du billet,

 je vous invite également à consulter l’album photo qui se rapporte au style "rocaille".)

 

 

 

 

 

                               Son grand salon ovale.                  

 

 

 

 

Le terme rocaille n’a pas été employé pendant la partie du règne de Louis XV ,

 où ce style s’imposa c’est-à-dire entre 1735-1765,

 ce n’est qu’au siècle suivant, vers 1860, que l’on inventa cette terminologie.

Les contemporains du style rocaille,

parlaient de « goût pittoresque » ou de « style moderne ».

De nos jours on emploie plus facilement le terme rococo,

 ce qui est quelque peu péjoratif,

 et s’applique plutôt au rocaille surchargé de l’Europe continentale,

ou de l’aristocratie britannique.

 

 

 

 

« La rocaille doit son origine à un répertoire ornementale fait de roches, d’éceuils,

 de grottes et de coquilles, de roseaux, d’écume et de vagues.

L’eau avec ses reflets nacrés et ses ondulations sans fin,

semble inspirer l’ensemble de ce style et lui suggérer les lignes agitées,

 courbes et brisées, toujours en mouvement.

 Le style rocaille a d’ailleurs triomphé dans l’édification des fontaines. »

 

 

 

 

C’est également un répertoire décoratif ou l’exotisme et plus particulièrement la chinoiserie,

 tient une place de choix, tout comme le naturalisme avec la rose, la fleurette, les oiseaux…

Autour d’arabesques en C ou en S se développent à l’infini des variations dissymétriques et déchiquetées.

Tout ce séduisant appareil stylistique est passé à la postérité sous le nom de la rocaille.

Le goût rocaille se retrouve surtout dans les arts décoratifs.

 

 

 

 

 Qu’entendre par arts décoratifs? Citation d’un historien :

« tout ce que l’homme peut inventer pour exprimer la richesse, bijoux, meubles,

 tout ce qu’i a choisit pour capter le vue et la flatter, or, argent, soie, gemmes,

 marbres, bois précieux, voilà son domaine. »

C’est l’art qui décore la demeure, un élément essentiel du cadre de vie,

qui utilise des techniques comme : marquetterie, céramique, orfèvrerie, bois etc…

 et qui est à la fois beau et utile, le beau dans l’utile. 

 

 

 

 

Très bel exemple de beau dans l’utile:

 une piéce en porcelaine et argent doré, de l’ensemble,

 offert par le roi Louis XV à la reine Marie  Leczinska,

à l’occasion de la naissance du dauphin, en 1729. (voir aussi album photo)

 

 

 

 

 

Chambre d’apparat de la princesse de Soubise.

 

 

 

La cheminée est un objet d’architecture,

elle a été réalisée par le plus grand maître du style "rocaille" :

Germain Boffrand, pour l’hôtel de Soubise qu’il aménagea entièrement.

 

 

 

Dans la France du XVIII éme on a toujours le goût du faste

mais petit à petit se dessine un besoin d’intimité,

on va humaniser les intérieurs.

 A cette époque on construit beaucoup d’hôtels particuliers. 

 

 

 

 

Le roi Louis XV a un goût résolument "moderne",

 tout comme sa favorite Madame de Pompadour.

Après une grippe et une forte angine,

et ayant souffert du froid dans la chambre de son aïeul,

il entendit coucher désormais dans un lieu plus confortable

et fit remanier les cabinets en appartements privés, avec des plafonds plus bas,

des pièces aux dimensions plus réduites, avec bains etc…

 

 

 

 

A cadre neuf, mobilier neuf, le sens du confort va prendre le pas sur l’apparat,

mais l’harmonie sera le maître mot. Nous en avons un parfait exemple,

 avec le mobilier du château d’Abondant,

 d’une conservation exceptionnelle et qui a été remonté au musée du Louvre.

 

 

 

 

 

 

 

Plusieurs artisans vont beaucoup innover pendant cette période

menuisiers (pour la fabrication du bois des sièges), sculpteurs, peintres,

tapissiers (qui interviennent également dans la fabrication des sièges et lits),

 ébénistes (commodes, bureaux), bronziers, marbriers, vernisseurs etc…

 Les lambris (boiseries) étaient extrêmement raffinés, comme tout le reste. 

 

 

 

   

Les moindres détails étaient étudiés et les bronziers créaient aussi bien des espagnolettes de porte,

 qu’une poignée de bureau que toute la décoration en bronze d’un meuble.

Cartel d’applique en bronze sculpté,

doré de 1750 pour la reine Marie Leczinska, épouse de Louis XV.

 

 

 

 

 

 

Tous les domaines opérent dans ce style: orfèvres, fabricants de porcelaine..

Cette table, avec plateau en porcelaine de Sèvres,

 date de 1774 et est conservée au musée du Louvre

ainsi que la commode qui se trouvait dans la même pièce.

           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La marqueterie prend son essor  au début du XVIIIème,

avec l’importation des bois des îles qui offrent une large palette de couleurs,

qui va permettre aux ébénistes de composer de véritables "peintures de bois".

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour acquérir ces nouveautés, on se rend chez le marchand-mercier

et non pas chez les différents artisans.

C’est lui qui propose à sa clientèle tout ce qui peut la séduire.

Madame de Pompadour y laissa une fortune,

elle fut une fervente admiratrice du style, jusqu’à ce que son frère, en 1754,

rentrant de Rome, ne publie un manifeste contre la "rocaille".             

 

 

 

 

1720- détail d’un tableau de Watteau "L’enseigne de Gersaint",

qui justement était un marchand-mercier

 

 

 

Louis XV eut un règne pacifique,

ce qui permit un prodigieux développement des arts et des sciences.

Un nouvel art de vivre était né, ce fut l’âge d’or du meuble français,

 "Par l’élégance de ses courbes, son harmonieux équilibre, l’éclat de ses marqueteries,

le style Louis XV est, aux yeux du monde…le plus représentatif du goût français".

 

 

 

 

4 Réponses

  1. Otangerac

    je suis jaloux de tant de savoir et d\’avoir vu tant de belle chose tu es une enciclopédie pour mon pays et un amour pour moi qui vien me resourcer merci

    21 mai 2006 à 07:30

  2. jean-marc

    me suis regale tellement il y a de chode a voire
    bonne continuation , bises
    jean marc(bordeaux)

    20 mai 2006 à 22:27

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s