La critique est aisée mais l'Art est difficile

Ma première sortie, seule, dans les rues de Marrakech

 
 
 
 
  La ville de Marrakech, vue par un voyagiste :
 
La légende rapporte qu’un nomade, un homme bleu, avait planté sa tente dans cet endroit austère.
Il ne comptait pas y rester longtemps, mais il s’y plut tellement et y mangea
tant de dattes durant son séjour que naquit la merveilleuse palmeraie.
Elle est aujourd’hui en partie urbanisée-c’est la rançon de sa gloire…
 
Cette gloire, Marrakech la doit à sa réputation. Il suffit de prononcer son nom pour que surgisse à l’esprit
l’image de la place Jemaa-el-Fna et son agitation étourdissante, sur laquelle veille la silhouette épurée de la Koutoubia.
Le dénuement du palais El-Badi, la tranquilité énigmatique du bassin de la Ménara,le brouhaha permanent des souks,
 l’élégance surannée du quartier de l’Hivernage, le calme mystique des tombeaux saadiens
composent les mille et un visages de cette ville.
 
 
 
Harmony, de très bon matin, et ce durant plusieurs matinées, découvre seule, à pieds,
 avec un plan, mais elle n’a aucun sens de l’orientation et se perdra souvent.
 
 

 

 les rues de Marrakech :
 
 
 
Il est six heures du matin, le restaurant ouvre ses portes,
je vais en djellaba prendre mon premier crème, il me le faut sitôt que je suis réveillée,
 c’est super que le restau ouvre si tôt.
 De retour à la chambre, toilette, habillage, pas de jupes trops courtes
ou de shorts et je sors de l’hôtel.
 Les ouvriers se rendent au travail et les rues grouillent de vélos, vélomoteurs et voitures.
 
Le numérique au poignet, une petite bouteille d’eau dans mon sac, un plan, pas de carte d’idendité,
 car si elle est perdue, la sortie du Maroc sera "coton",
l’adresse, le n° de tél de l’hôtel, et déjà je suis devant les jardins de la Koutoubia,
 dont le minaret se voit depuis la piscine de l’hôtel.
 Le gardien n’a pas encore ouvert les grilles.
 
Je dois traverser une rue, j’attends que le feu passe au rouge, mais aucun véhicule ne s’arrête ?
 Je suis là, plantée comme un piquet, les autres traversent, je me décide à faire comme eux,
 et le slaloom commence, çà passe ou çà casse.
A part sur l’avenue Mohammed V, je n’ai vu personne respecter les feux. Le Maroc détient un triste record,
il est le pays qui a le plus d’accidents de tout la continent africain.
 
 
Les rues sont propres, les abris bus, les bancs et poubelles agréables à l’oeil.

 
 
Je me retrouve face à une grande artère pratiquement vide que j’emprunte, longeant une file de calèches,
 
 au bout, une grande place avec des bâtiments au fond et quelques charettes de marchands de fruits.
 
 
 
 Harmony commet sa première gaffe :
 
-"Bonjour Monsieur, excusez moi, c’est la gare que l’on voit là-bas?"
– "Non Madame, vous êtes sur la place Jemaa el Fna".
Je reste pardonnez-moi l’expression comme deux ronds de flanc,
c’est çà la fameuse place qui me fait rêver lorsque des émissions de télévision s’y déroulent?
 Cette immense place insignifiante?

 

Nous passerons devant un soir en nous rendant à la fantasia,
la rue est illuminée comme un sapin de Noël, noire de monde et notre guide plaisante :
 
-" Ne vous inquiétez pas ce n’est ni une manifestation ni une émeute, mais la place Jemaa el Fna."
Je ne m’y suis jamais rendue de nuit, un couple avec qui j’ai discuté
 a essayé, mais la jeune femme à peine arrivée,
lorsqu’on lui a posé un singe sur l’épaule pour faire une photo, afin de gagner quelques dirham = DH, 
a fait demi tour. Elle m’a fortement déconseillé de m’y rendre seule,
me disant que je serais sans cesse importunée.
 

  -la nuit cela grouille…..d’hommes, il est déjà inconcevable de voir une femme dans un café en plein jour, alors!!!
 
                                                   

                                  Un petit kiosque vend de tout, cigarettes, gâteaux etc…
Chacun se sert tend son billet, je suis encore là comme une "cloche" attendant mon tour.
 Aucune politesse ne compte, c’est au plus débrouillard, je finis par demander que l’on me serve.
 
Les rues commencent à s’animer et le paradoxe saute aux yeux, des femmes en tchador,
 (je n’en avais jamais vu ni en Tunisie, ni même en Egypte)
 en pleine ville de Marrakech, côtoient des jeunes filles en jeans et tee- shirt.
 
 
 
 
Un jeune couple attire mon attention :
 lui vêtu à l’européenne, elle dont on ne voit que les yeux, le contraste entre la pudeur de ne pas se dévoiler
et ce geste de tendresse, ils se tiennent par le petit doigt, me frappe.

 
Je prends quelques photos, parfois en rusant, car cela ne se fait pas pour les êtres humains
 et surtout ne pas prendre une femme voilée.
Lors de mon retour à l’hôtel, les grilles des jardins de la Koutoubia sont ouvertes,
je peux donc prendre une photo et je reviendrais demain matin la voir de plus près.
 
 

 

                                                  

 

 

Advertisements

8 Réponses

  1. henri-charles

    Bonsoir Harmony,C\’est vraiment un très joli pays, j\’adore…Mis en valeur en plus par ton billet…çà fait réver.
    J\’espère pour toi que tu as pue te réhabituer a la grisailles de par chez toi!!! rire!!!
    Je t\’embrasse et te souhaite bonne semaine

    9 octobre 2006 à 17:45

  2. e

    coucou toi comment tu va genial tes foto du maroc genial c joli je te souhaite un bon dimanche  bisous

    8 octobre 2006 à 11:32

  3. *popiette et £ote*

    kikoo
    ouahh tu nous fai voyager ce superbe!!!
    amitiee
    popiette

    8 octobre 2006 à 09:54

  4. Moi

    bonjour Harmony…
    pr te souhaiter un bon week end.
    merci pr la petite evasion,
    je repasserai tres vite car je ne peux m\’attarder plus longtps et je n\’ai pas
    encore tt vu!
    de gros bisous a toi et aux tiens.
    merci.

    7 octobre 2006 à 14:36

  5. Chrysalis'

    J\’ai lu avec plaisir ce petit bout de ton séjour… biz

    6 octobre 2006 à 15:24

  6. Harmony

    Bonjour PIERRETTE,
    Il est impossible d\’arriver sur ton blog, j\’ai essayé je ne sais combien de fois et dès que ta page s\’affiche, cela coupe??????

    6 octobre 2006 à 14:51

  7. Pierrette

    Bonjour
    Merci de ce petit voyage commenté, espérons que tu as bien profité! Sûrement et sans doute!
    Veux-tu faire un tour sur mon site http://amisdunetpierrette.spaces.live.com  … J\’aimerai que toi aussi à travers ton blog tu fasses passer le message!
    Merci de tout coeur! Je veux croire au miracle!
    Aussi, je veux t\’ajouter sur ce site dans ma liste d\’amis! Tu veux bien! Moi, je le souhaite!
    Bises et à bientôt!
    Tjs aussi belle cette musique! Je dois tjs m\’attarder!
    Merci!
     

    6 octobre 2006 à 14:27

  8. ♥ ♫ ♥ Nad'Ouche

     
    kikou,
     
    Merci Harmony de nous faire partager si vite ce beau voyage, j\’espère que tu as bien profité et que la forme était au rendez-vous de tes promenades.
     
    Je connais cette musique  mais impossible de me souvenir, je vais faire une visite sur tes autres blogs.
     
    A propos tu sais j\’habite le 10ème, et il m\’arrive de plus en plus de voir des femmes en tchador, suivi de loin et de l\’oeil par leur homme si si si . Bisous à toi
     
     

    6 octobre 2006 à 10:24

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s