La critique est aisée mais l'Art est difficile

DALI : « le génialissime »

 
à Chrysalis’ …
 
 
un petit clin d’oeil à la gare de Perpignan, no comment…
 
 

  

                                         

 "Méthamorphose"
 
 

 1904 – 1989
 
 
 CITATIONS :
 

 

 "la différence entre un fou et moi…c’est que moi je ne suis pas fou !!!"
 
 "ma peinture n’est autre que la photographie en couleurs et à la main
d’images super-fines extra-picturales de l’irrationalité concréte" 1973.
 
 
 
Dali et le monde de la pub :
 

Il créé des couvertures de magazines et on se souvient du

"Je suis fou du chocolat Lanvin".

 
 
 
 
 
Dali et le cinéma:
 

 

avec Bunuel, ils ont ouvert la voie au cinéma surréaliste, avec deux films : 

Un chien andalou,

 
 

 
 et en 1930, L’Age d’or.
 
 
 
 
  Il réalisera aussi, pour le film d’Alfred Hitchcock :
La Maison du docteur Edwardes, le décor de la scène du rêve.
Hollywood fit également appel à lui.
 Dali réalisa seul des courts films expérimentaux surréalistes où il se met en scène.
 
 
 
Dali et le théâtre :
 

 
 
il collabore avec Federico Garcia Lorca pour la pièce : Marina Pineda.
 
 
 
Dali et la mode :
 

 
 
En tant que dandy, il réussit à se faire élire :Homme le plus élégant.  
 
 
 
 
 

"Laguna"
 
 
 
Dali et l’architecture :
 
 
 
 
pour l’expo universelle de 1939, il crée un pavillon pour une attraction foraine surréaliste : Dream of Vénus.
 
Il a fait du surréalisme un art de vivre, sa maison à Port Lligat,
 est décoré "en prince du kitsh, de l’ironie et de la dérision".
Sa bibliothèque est volontairement inaccessible, les livres installés au plus au du mur,
   
Dans l’angle de sa piscine phallique,
 
 

 il a fait construire un temple avec une grande table d’autel, ou il s’abrite du soleil.

Le fond de la piscine est tapissé d’oursins, réalisés par le sculpteur César,
 en une coulée de polyester, pour " marcher sur les oursins comme le Christ a marché sur les eaux".
 
 

 

Dali s’est inspiré de Millet pour donner la forme d’une silhouette

de femme à son patio, le canapé est fait selon un moulage

des lèvres de Mae West.

 

 
 
 
Dali et la littérature :
 
 
 
il écrit son unique roman pendant la guerre "Visages Cachés",
une biographie ‘"La vie privée de Salvator Dali", un journal "Journal d’un génie" et "Oui".
 
 
 
 

 

"Masturbator"
 
 
Catherine Millet, dans son livre "Dali et moi" 
 révèle que le fil conducteur de l’oeuvre de Dali est le sexe: onanisme, scatologie,
 
 

 

 
"Urinarium"
 
 
 
  impuissance, abstinence, voyeurisme, seraient les secrets intimes de l’artiste.
L’artiste se vantait d’être impuissant, d’où sa propension à peindre des objets mous.
 
 

 "Les montres molles"
 
 
 
Il n’aurait connu qu’une seule femme Gala, qui l’aurait guérit de sa phobie des femmes.
Dali pratiquait la masturbation, ce qui le dégoûtait et l’angoissait,
 car si en France on dit que cela rend sourd, en Espagne il est dit que cela rend aveugle.
 
 
 
Exemples de "folies dalidiennes" :
 
   
 
 
– un grand magasin new-yorkais avait demandé à l’artiste de réaliser une oeuvre sur un vitrine
afin de lancerune nouvelle marque de parfum "Fracas",
 le jour de l’inauguration Dali n’avait pas réalisé l’oeuvre.
 A son arrivée, il lança un pavé dans la vitrine du magasin
 l’oeuvre pour "Fracas" venait de se créer en public.
 
– A Paris, alors qu’il habitait le luxueux hôtel Meurisse,
il convoqua la presse, dans sa suite il avait fait préparer des sacs en papier
 contenant des peintures liquides. Dali, ouvrit la porte-fenêtre,
 s’avança sur le balcon et jeta les sacs de peinture sur les voitures en stationnement :
la peinture "Explosive" venait de naître…
 
Salvador Domingo DALI Domenech, dans la province catalane, au nord de l’Espagne.
 
Son père était un notaire, très autoritaire,
 
 
 
Dès la naissance celui qui allait devenir le "génialissime" Dali,
 fut comparé à son frère mort, porta ses vêtements,
reçu ses jouets et traité comme la réincarnation du fils mort
et non reconnu comme un individu à part entière.
 
Agé de 7 ans, il peint son premier tableau et veut être Napoléon.
 
 
En 1922, il entre à l’Ecole des beaux-arts de Madrid,  
et se lie d’amitié avec le poète Federico Garcia Lorca.
  
 
 
 
 
"Gala à la fenêtre", Marbella 
  
 
Pour Dali elle est la femme de ses rêves, il tombe éperdument amoureux,
 ils ne se quitteront plus. Gala est fascinée par ce jeune peintre timide,
incontrôlable mais si prometteur. Elle fera tout pour endiguer la folie schizophrénique
 qui le ronge pour laisser place à un délire créatif.
 Chassé sera chassé de la demeure familiale et Gala veillera à tout :
vendre ses oeuvres,chercher des mécènes…
Elle crée autour de lui une atmosphère de paix et de confort.
 
Dali disait d’elle "Elle enlève le souci d’être un homme.
 Elle est mon sang,mon oxygène, l’ange de l’équilibre."
 
 
  
 
"Gala"  
 
 
 
En 1932, il obtient un triomphe aux Etats Unis lors de la première exposition surréaliste.
 
André Breton lui reproche ses excés et le fait exclure du mouvement,
Dali va s’exiler à New York de 1939 à 1948.
 
Dali va pratiquer et appliquer le mysticisme jusqu’à la fin de sa vie,
 aux oeuvres qu’il lui reste à créer.Le gigantisme atteint ses dernières toiles.
 
 
 
 
DALI PEINT LE CHRIST :
 
 
 
merci beaucoup à Chrisaly’s qui a publié ce billet
 
 
 
 
 
 
 
me permettant de découvrir ce Christ.
 
 
Ce Christ m’a fascinée, comme toi j’ai été hypnotisée.
 
 
 
 
   
 
Dali fut attiré par d’autres arts : cinéma, philosophie, mode, publicité,
 sciences (la théorie de la relativité), la sculpture etc…
 
   
 
 
 
   
 
"enluminure" 
 
 
 
DALI ET LES SYMBOLES :
 
 
 
 
 
Le pain : 
 
 
 
il a entretenu tout au long de sa vie une passion obsessive envers cette nourriture
"cette chose si atavique et consubstanciellement soudée à l’idée
de "l’utilité primaire", base élémentaire de la continuité, symbole de la "nutrition",
 de la "subsistance" sacrée : cette chose, je répète,
 tyranniquement inhérente à ce qui est "nécessaire". 
 
Les Clés :
  
  
 
"le siestes de Dali avec la clé sont légendaires et rappellent
 celles que faisaient les moines de Toledo.
Il mettait une assiette sur le sol, s’asseyait sur une chaise,
de la manière la plus inquisitoriale qui soit, avec une clé à la main.
Pendant qu’il dormait, la clé tombait dans l’assiette et automatiquement,
il se réveillait alors qu’il avait toujours dans les yeux les visions énigmatiques
 des songes de son sommeil réparateur."
    
Les Fourmis  
 
 
il éprouvait une profonde répulsion envers les fourmis, 
 
enfant, il observé une fourmi dévorant un lézard en décomposition. 
 
 
L’Oursin de mer :
 
 
 
"pour lui, quand à travers, l’eau agitée de la mer, il admirait le rythme anesthésiant
 et silencieux des oursins, dans le paroxysme de sa vision,
il les imaginait comme la représentation même de l’Univers.
 
 
Le Piano :
 
 
 
 
Pour Dali, le piano à queue était un instrument de musique réservé aux ourgeois
 et éprouvait pour lui de fortes pulsions sadiques. 
  
 
 
l’éléphant :
 
 
 
"Un animal fabuleux particulièrement approprié pour que l’on puisse monter
 sur son dos et s’aventurer à parcourir à grandes échasses,
les paysages surréalistes de la géographie Dalinienne.
 
 
 
Dali meurt après Gala et lègue toute son oeuvre à l’état espagnol. 
 
UN AVANT GOUT DES CHEVAUX DE DALI :
 

 

Avec "LE GENIALISSIME", comment  faire "COURTISSIME",

 mais me voici stoppée dans mon élan, enregistrement refusé.

 

 

 

Publicités

7 Réponses

  1. Dadycluses

    Peut on vraiment dire connaitre Dali ?

    31 décembre 2012 à 06:08

  2. Magali

    j\’ai vu un npetit comm sur le blog de chris, qui parlait de ce billet sur Dali, c\’est ce qui m\’a incité a visiter ton blog (aucun regret)
     
    moi je n\’aime pas parler de l\’art, l\’art ne convient pas aux mots, forcément réducteurs. L\’art se ressent, c\’est des sentiments exacerbés, donc je ne parlerais pas de l\’oeuvre de Dali …. On peut par contre parler de l\’oeuvre de Dali, comme tu l\’a fait
     
    je decouvre, l\’age d\’or, je connaissais le chien andalou bien sur, mais l\’age d\’or, pas du tout

    23 octobre 2006 à 10:25

  3. Chrysalis'

    Merci Harmony pour cette dédicace, j\’attendais ce billet avec impatience !
    Je n\’ai pas été déçu. Tes recherches ont été fort bien menées BRAVO !
    Le rhinocéros, je l\’ai vu de mes yeux il y a quelques mois lors d\’une expo de ses sculptures, il trônait devant le Grand Palais de Lille…. Absolument magnifique.
    Quant aux images de sa "demeure"… je ne les connaissais pas ! Exclu donc !
    Merci merci merci !
    Oui je suis de retour. Rien de nouveau pour mon espace….j\’aimerai peindre un peu…nous verrons…
    A bientôt !

    22 octobre 2006 à 20:40

  4. ♥ ♫ ♥ Nad'Ouche

    kikou,
     
    Bonsoir Harmony,
     
    Quel plaisir de lire cet hommage à ce génie, parfois pas assez connu, ou mal connu, il  a fait des merveilles, sa vision des choses étaient infinies, et je crois que dans ses oeuvres il y en a pour tous les goûts.
     
    Merci à toi bonne soirée ma belle. Nadouche

    19 octobre 2006 à 20:37

  5. LILIANE

    Bonjour à TousA LIRE ABSOLUMENT
    ceci est un copier/coller général
    Voilà, je vous explique, la liste des AMIS avec profil photo espace perso  etc…ne fonctionne qu\’une fois sur deux  et encore…et alourdi mon blogbien souvent, j\’ai des petits bonhommes bleus à la place ou ma liste est incomplètealors,JE VAIS TOUS VOUS SUPPRIMER, chez vous, je serai peut-être en "INVITE"
    MAIS,  RASSUREZ VOUS vous pensez bien que je veux vous garder comme AMISalors, j\’ai recréé, dans la colonne de gauche mon ancienne et bonne vieilleliste de blogs amis.
    Ne vous offusquez donc pas, on reste en contact quoi qu\’il arrive
    Je vous souhaite une bonne fin de journée, une bonne fin de semaine
    Bisous et toutes mes amicales pensées.VOTRE DEVOUEE TITE LILI

    19 octobre 2006 à 16:17

  6. sylvia

    Bonjour Harmony,
     
    Me revoilà à faire un petit tour par chez toi, je t\’avoue que je ne m\’en lasse pas, j\’aime venir ici car c\’est reposant (d\’ailleurs la musique est magnifique, les photos sont toujours sublimes et tu as l\’art de raconter les choses avec beaucoup de talent !).
     
    Si tu me le permet, j\’aimerai te rajouter à ma liste de blogs amis (mon module ne fonctionne pas mais j\’ai créer moi-même une petite liste)… si tu acceptais ce serait un réel plaisir pour moi que de faire partager ton univers à mes visiteurs.
     
    Comme tu me l\’a si gentillement proposé, je vais faire un tour sur ton autre blog mes 4 Z\’AMOURSracontesmamy… d\’ailleurs si tu souhaites me "chiper" comme tu dis d\’autres animations sers-toi, ça ne me pose aucun problème, c\’est pour la bonne cause !… je viens d\’en mettre une sur mon dernier billet, j\’avoue qu\’elle est assez marrante et puis si tu veux des petits films d\’animation, tu trouveras ton bonheur dans la liste qui porte le même nom.
     
    Au plaisir de te revoir bientôt par chez moi.
     
    Amicalement.

    19 octobre 2006 à 11:22

  7. mag

    coucou , je viens à mon tour te rendre une petite visite… ton blog est très interessant….. Dali… je l\’adore…c\’était un génie…. je t\’embrasse et à bientot j\’espère. kiss mag   cado

    18 octobre 2006 à 22:14

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s