La critique est aisée mais l'Art est difficile

STRADIVARIUS

  

 

 

  

Antonio Giacomo Stradivari 

 souvent appelé Stradivarius

( approximativement 1644 – 18 décembre 1737  à l’âge d’environ 93 ans)

 est un luthier italien  (fabricant de violons, et autres instruments à cordes), le plus important de sa profession.

 La forme latine de son nom, « Stradivarius » est souvent utilisée pour se référer à ses instruments.

 

  

Biographie

 

Antonio Stradivari est né en 1644 ? à Cremona en Italie, d’Alessandro Stradivari et d’Anna Moroni ;

 il est mort dans sa ville natale .

Il a été probablement l’élève de Niccolò Amati de 1666  à 1679  (un expert dans le domaine)

 quoique aucun document ne permette de l’affirmer — et certaines recherches suggèrent

qu’il ait pu être l’élève de la famille Ruggeri.

 Quoiqu’il en soit, l’étiquette du violon de 1667 Ashby Strad est marqué alumnus Amati

ce qui atteste au moins de l’influence de Niccolò Amati sur son travail.

La famille Amati, dont un ancêtre — Andrea — inventa le violon, à partir de la viole , vers 1560,

 est une grande famille de luthiers. Amati aura aussi pour élève Andrea Guarneri,

 dont le nom évoque également une dynastie de luthiers prestigieux.

Il décide par la suite de se séparer de son maître et de perfectionner son art seul.

 Stradivari parvient alors à trouver un équilibre parfait dans les proportions de l’instrument.

 De même, il utilise le bois de sapin et un vernis spécial qui multiplient la qualité sonore de ses violons.

Dès 1700, il en produit une grande quantité qui traverseront les frontières et les siècles.

Des centaines d’années plus tard, ses violons à la valeur inestimable seront particulièrement recherchés

par tous les grands musiciens.

 

Stradivarius a été un des plus fameux luthiers de l’histoire.

  

Les meilleurs instruments furent construits entre 1700 et 1720.

Son époque est marquée par une évolution des besoins en lutherie,

 le jeu dans de vastes salles nécessitant un son puissant qui n’était pas l’apanage des violons d’Amati.

 De 1670 à 1700, Stradivarius parvient à cette fin en allongeant l’instrument et en le bombant,

créant les longuets (le gain en longueur n’est en fait que d’environ 5 mm).

 Entre 1700 et 1710, il retourne à un modèle plus classique.

À sa mort, deux de ses fils (il eut 11 enfants de deux épouses), Francesco et Omobono,

continueront l’entreprise de leur père.

 

  

Les instruments

L’explication de la qualité exceptionnelle de ces instruments reste controversée.

 De très nombreuses pistes de recherches ont été lancées, mais aucune n’est totalement convaincante.

 En effet, le choix du bois, le vernis dont on ne trouve pas la composition exacte…

 Jouent un rôle certes non négligeable, mais un luthier parisien, dans les années 1960,

a fabriqué un très bon violon avec des lattes de plancher de son appartement,

pour montrer que certaines hypothèses extravagantes ne tenaient pas debout

(certains parlaient même de bois de château-fort que Stradivari aurait récupéré en bon état de conservation,

 d’où une grande ancienneté). D’ailleurs, plusieurs tests en aveugle montrent que, globalement,

les célèbres violons s’en tirent bien mais ne sont pas systématiquement jugés les meilleurs.

L’hypothèse la plus répandue est que la grande qualité de ces violons vient du savoir-faire du luthier,

sans nul doute excellent, et de la bonne qualité des matières utilisées.

 En effet, Jean Baptiste Vuillaume construisit des instruments de très grande valeur

 à partir du bois de l’époque de Stradivarius (tables, meubles) qu’il prit soin de collecter en Suisse.

Une hypothèse récente a été formulée par Joseph Nagyvary, de la Texas A&M University.

 L’utilisation de la résonance magnétique nucléaire et de la spectroscopie proche infrarouge

 a mis en évidence que les molécules d’un des composant du bois, l’hémicellulose, étaient rompues.

 Selon Nagyvary, ce phénomène résulterait de l’oxydation produite par un pesticide utilisé à l’époque.

Les propriétés acoustiques des instruments auraient ainsi changé à l’insu du luthier.

 Les instruments fabriqués par Andrea Guarnei présenteraient la même particularité.

Sur les 1100 instruments fabriqués par Stradivari, 650 sont arrivés jusqu’à nous dont certains

dans un état exceptionnel de conservation avec leur montage original,

bien différent de celui qui est représenté sur la page du carnet de Stradivari.

Les prix de ces instruments prestigieux ne cessent de grimper. La vente, chez Christie’s, à Londres, en 1998,

 du Kreutzer — le nom de son interprète au XIXe siècle— a atteint la somme de 1,5 millions d’euros.

Maxim Vengerov en était l’acquéreur. Un autre violon, nommé The Lady Tennant,

vendu aux enchères le 22 avril 2005 a battu ce record en se vendant à 2 032 000 dollars —

pour une estimation de 1,2 millions de dollars.

En mai 2006, le « Hammer » de 1707 a atteint le record mondial pour une vente aux enchères,

 soit 3,2 millions de dollars (2,7 millions d’euros) 

  

                                                                                          

  

 Anecdote

Jean-Pierre Duport, en 1812 à Paris, eut une amusante rencontre avec Napoléon,

qui insista pour tenir l’instrument de Stradivarius entre ses bottes à éperons, s’écriant:

 « Comment diable tenez-vous cette chose, Monsieur Duport? ».

 Duport, effrayé à l’idée que Napoléon l’endommageât l’implora d’un « Sire » si inquiet,

 que Napoléon le lui rendit.

 En fait, l’historien Antoine Vidal raconte que les éperons des bottes de l’Empereur

 auraient laissé des accrocs encore visibles sur le Duport aujourd’hui.

 


 

 
 
Un Stradivarius au Palais royal d’Espagne


 

 

 

Il existe deux violons, parmi ceux construits par le luthier italien Antonio Stradivari, nommés Soil  :

le premier date de 1708, le deuxième, le plus illustre, date de 1714, l’âge d’or d’Antonio Stradivari

la fin de sa vie, au cours de laquelle il construit ses meilleurs instruments.

 Certains le considèrent comme le meilleur violon au monde.

 

Son vernis est rouge et brillant. Son dos est constitué de deux pièces,

 les veines obliques descendent depuis les éclisses vers le centre ou elles se rejoignent.

Le nom de Soil vient de Monsieur Soil qui en était le propriétaire en 1902.

L’instrument vint au collectionneur Viennois Oscar Bondy. Yehudi Menuhin en fit l’acquisition en 1950.

« Le Soil avait un grand défaut, il éclatait comme une cathédrale dès qu’on posait l’archet sur la corde.

 (…) A la fin, il était devenu trop puissant pour Menuhin,

qui s’en est séparé en 1986 et l’a vendu à Itzhak Perlman. Étienne Vatelot» 

 

 

  d’Harmony à Camélias qui a réalisé des créations qui figurent dans l’album de photos : Cadeaux reçus, dont une très émouvante, à l’occasion du Téléthon, suite à mon billet Hélène, ma maman qui avait une myopathie.Merci à toi.

 

http://caramela38.spaces.live.com

 

 

 

 

 

 
 
Publicités

4 Réponses

  1. valou

    un pertit coucou harmony
    merci pour ton passage o que oui le printemps n ai vraiment pas dans les rues
    ici hoooo c est triste
    harmony je vais te poser une question
    que j ai aussi poser a ghis
    as tu des news de joliilibellule
    car pas de nouveau billet
    sa fait bien longtemps quelle ce repose
    connais tu quelqu un pour nous rassurer
    elle qui s occuppe beaucoup des autres
    et sa maladie je pense que nous devons nous renseigner
    je trouve pas trop sa normal et sa m inquiette
    je te remercie a l avance si tu as des news
    gros bisous et passe une bonne journee
    valou et kik

    23 mars 2007 à 14:43

  2. caramelas

    remoi j avais pas vu ce billet de l histoire du violon mais aussi que tu parl de moi je suis tres emu merci je ne fait que d ecouter mn coeur, de ressentir d ce que je dois faire avec grand plaisir meme pour mes amis du net gros bisoussss

    23 mars 2007 à 11:34

  3. valou

    un petit passage ce soir pour te souhaiter
    une bonne soiree
    bisous valou

    22 mars 2007 à 17:33

  4. sabine

    un petit coucou,
    pour te souhaiter une bonne journée,
    vu mon absence du blog cette semaine j\’ai plein de comm à rattraper, hihihi !!!!
    je reviens chez toi dès que possible
    je t\’envoi plein de gros bisous
    bizzz, bizzz
    sab

    22 mars 2007 à 14:25

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s