La critique est aisée mais l'Art est difficile

La manufacture de Sèvres : d’hier à aujourd’hui

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Manufacture nationale de Sèvres

 

  

Gravure ancienne représentant la manufacture 

 

 

   

La Manufacture nationale de Sèvres est une des plus célèbres manufactures de porcelaine en Europe, et dont le siège est à Sèvres, France.

A l’origine, la manufacture produisait une porcelaine tendre, mais suite à la découverte en 1768 par deux chercheurs de la manufacture du premier gisement de kaolin sur le sol français, près de Limoges, la porcelaine dure est commercialisée à Sèvres dès 1770.

La compagnie Charles Adam, fondée en 1738 au château de Vincennes, deviendra en 1740, une manufacture de porcelaine grâce au soutien de Louis XV et de Madame de Pompadour.Vincennes ne fait à cette époque qu’imiter Meissen, avec plus ou moins de bonheur. 

 Puis par décret royal de 1745, la "Manufacture de Vincennes" et en 1753, la "Manufacture Royale de Sèvres".

 

 

 

Un important tournant pour la manufacture

 

En 1748, Vincennes innove avec un décor en camaïeux de pourpre représentant des paysages, des natures mortes ou des personnages. La pourpre contenant de l’or ces décors sont onéreux à réaliser. La palette de couleurs de Vincennes va s’enrichir progressivement de 1745 à 1751, c’est en juillet 1751 que Jean Hellot, en charge des émaux de la manufacture, met au point

 

 

le fameux beau bleu ou bleu lapis

 dont la transparence nuagée apparaît après cuisson.  

Vincennes possède alors son propre style:

 

 

 chinoiseries

 oiseaux et fleur. Vincennes possède aussi le monopole de la décoration à l’or. Toujours inégalé ce travail de l’or fera la renommée de Vincennes.

 

 

La manufacture de Vincennes sera transférée à Sèvres

 dans un bâtiment construit à l’initiative de Madame de Pompadour, à proximité de son château de Bellevue. Long de 130 mètres et haut de quatre étages, il est édifié entre 1753 et 1756 par l’architecte Lindet à l’emplacement de la ferme dite « de la Guyarde ».

   Sur la route menant la Cour de Paris à Versailles, dite Route royale, Louis XV peut s’y arrêter à loisir.Son intérêt ne se dément pas et il organise les ventes de produits nouveaux de la Manufacture, tous les ans à Noël, dans ses appartements privés du château de Versailles.

De part et d’autre du pavillon central, surmonté, à l’étage des combles, d’un fronton sans sculpture portant l’horloge de l’ancienne Verrerie royale, le bâtiment se développe sur deux longues ailes terminées, aux deux extrémités, par des pavillons d’angle. Le pavillon central est précédé d’une cour dite du public, fermée par une grille en fer forgé. Face à la manufacture est aménagée une demi-lune pour permettre le stationnement des carrosses des visiteurs.

Au rez-de-chaussée, le bâtiment renfermait les réserves de terres, le bûcher et les dépôts de matières premières.

 Le premier étage abritait les ateliers de moulage, de plâtrerie, de sculpture et de gravure ainsi que les fours.

 Au deuxième étage se trouvaient les sculpteurs, tourneurs, réparateurs et garnisseurs.

 Enfin, l’étage sous comble abritait les peintres, doreurs, animaliers et figuristes. 

 

 

Après le déménagement à Sèvres en 1756, des artistes tels Armand, Capelle, Cornaille, Dodin, Levé, Parpette, les frères Pithou, Vieillard enrichissent la technique du décor. De grand vases deviennent les supports de chef d’œuvres d’artistes peintres sur porcelaine.

 

    

Tasse à glace en porcelaine, vers 1763, commanditaire : Louis XV;  l’antichambre du Trianon; inscription au Patrimoine Mondial par l’Unesco (Définitif) : 1979
Acquisition : Don de Monsieur et Madame Jean Lupu (1990)

 

La vitrine expose dix pièces du service à dessert à "attributs et groseilles", commandé par Louis XV à partir de 1763 par la Manufacture de Sèvres, probablement pour Le Trianon, comprenant trois tasses à glace, quatre assiettes, un compotier-coquille et deux plateaux de tasses à glace.
 
 

 

La manufacture est rattachée à la Couronne en 1759.

A l’origine, la manufacture produisait une porcelaine tendre, mais suite à la découverte en 1768 par deux chercheurs de la manufacture du premier gisement de kaolin sur le sol français, près de Limoges, la porcelaine dure est commercialisée à Sèvres dès 1770.

 La porcelaine marqua le destin de la ville qui allait dès lors bénéficier d’une renommée mondiale. Le nom de Sèvres a fusionné avec la porcelaine et est entré dans le langage courant pour désigner une porcelaine fabriquée à la Manufacture.   

Pour finir le support n’a plus d’importance; on utilise donc des plaques pour y réaliser des chefs d’œuvres comme

 

"Le déjeuner de la sultane" peint par Pithou le jeune en 1783

 

 

Pot à sucre, en porcelaine tendre, 1786, artiste Jacques Fontaine. Période Louis XVI, Musée du Louvre, legs de Madame Adolphe Thiers – 1880 

 

L’Empire et la Restauration

 

 

Pendant l’Empire le décor, toujours monumentale, est consacré à de grandes scènes historiques ou aux portraits de grands personnages de l’époque. 

Se caractérisent par la fabrication de grands vases, de plaques et de magnifiques services de table destinés aux résidences de l’Empereur puis du Roi ou utilisés comme cadeaux diplomatiques. 

 

Rafraîchissoir
Service Olympique
Matériaux : Porcelaine, Dorures, Peinture sur couverte
Date : entre 1804 et 1807

Lieu : Dôme et église Saint-Louis des Invalides
Acquisition : Musées du Kremlin – Moscou

 

Le décor sur plaque consacré à des reproductions de grands maîtres (Raphaël) et consacré à tous les genres: religieux, romantique, natures mortes revient à la Restauration. Mais ces plaques, dont les dimensions dépassent quelques fois le mètre, se font utiles; elles décorent le mobilier ou montées sur bronze elles constituent le corps de pendules.

 

 

Après 1850

 Une création essentielle de Sèvres fut celle de la marqueterie de porcelaine ou décor en pâte sur pâte. Les pièces possédant déjà un fond coloré sont sculptées par la pose de couches de porcelaine diluée supplémentaires blanches ou colorées avec des oxydes métalliques (barbotine)

En 1876, la Manufacture trop à l’étroit déménage dans un site désenclavé du parc de Saint-Cloud, en bordure de Seine, dans de nouveaux bâtiments qu’elle occupe aujourd’hui encore avec le musée national de Céramique.

 

  

A partir de 1900

 

chocolatière, 1940 

 

 Les décors sont influencés par le moderne style et la technique du "pâte sur pâte" qui correspond bien au goût de cette époque. La première guerre mondiale est une parenthèse pendant laquelle la manufacture travail pour l’armée. En 1925 c’est l’"art déco" qui influence la production. De nombreux artistes influencent les décors de la manufacture: R. Lalique, Pompon, Carzou, Lurçat, L. Fini

 

 

Sèvres contemporain

Le ministère Malraux relance la collaboration de nombreux artistes de grand renom avec la manufacture:Agam, Alechinsky, Arp, Calder, Mathieu, Poliakoff, Hadju. Ces artistes innovent aussi bien dans les motifs du décor que dans les formes.

Jack Lang crée un atelier expérimental de recherche et de création (ARC).

Antoine Albis met au point une nouvelle porcelaine, très blanche baptisée "AA".


Les anciens bâtiments de la Manufacture royale ont ensuite abrité l’Ecole normale supérieure de jeunes filles, de 1881 à 1940, puis le Centre international d’études pédagogiques depuis 1945.

Rababah (cantanti del Nilo), Ettore Sottsass, 2006,

 vase coupe avec verres rouges

En 1994, Ettore Sottsass venait pour la première fois découvrir les techniques de production de la Manufacture nationale de Sèvres. Il y concevra, durant deux années, un ensemble de 15 formes (vases et surtout). Autant d’architectures tournées qui détiennent chacune la préciosité des savoir-faire hérités du XVIIIe siècle et la richesse des palettes de couleurs de grand et de petit feu.
 

 
  

 

La "porcellana" devient la porcelaine,

 très prisée dans les grandes cours

 

Marco Polo

 

 

 En voyage en Chine entre 1275 et 1291, découvrira une céramique fine et translucide inconnue en Occident.

 

 

 Il la baptisera "porcellana",

 du nom d’un coquillage nacré en forme de vulve de truie (porca : truie en latin) très prisé des romains. La porcelaine fera une entrée en force dans les grandes cours. Un commerce régulier s’établira entre l’Extrême-Orient et l’Europe après l’ouverture de la route des Indes par Vasco de Gama, en 1498.

 



Les Portugais

 Au XVIème siècle, puis les Hollandais, Anglais et Français, aux XVIIème et XVIIIème siècles, se disputeront le monopole des importations des "Porcelaines de la Compagnie des Indes". Certains potiers et alchimistes européens de la Renaissance tenteront de percer les secrets de fabrication. Ils seront encouragés par les Médicis à Florence et des princes français du début du XVIIIème siècle.

 

 

 Saint-Cloud, Chantilly et Vincennes

 donneront naissance à la

 "porcelaine tendre"

 

 Ayant l’aspect de la porcelaine chinoise, sans en avoir la dureté ni la sonorité. Cette porcelaine était dépourvue de kaolin, inconnu à cette époque en Europe.

L’arcaniste Böttger découvrira la formule de la porcelaine dure en 1709 en Saxe. Il identifiera par hasard un gisement de kaolin et fondera la première manufacture de porcelaine dure hors de Chine, à Meissen. Le secret de fabrication sera jalousement gardé.

La femme du chirurgien Jean-Baptiste Darnet de Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne) utilisait une terre blanche et onctueuse comme savon pour laver son linge. Ce dernier demandera à un pharmacien de Bordeaux de mettre la formule au point vers 1765. L’apothicaire Villaris identifiera la matière et vendra sa découverte à la Manufacture de Sèvres. C’est ainsi que la première porcelaine dure française à base de kaolin du Limousin sortira des fours de la Manufacture de Sèvres en 1767. Le kaolin, extrait des carrières de Saint-Yrieix-la-Perche, alimentera dès lors les manufactures parisiennes. La première manufacture de porcelaine verra le jour en Limousin sous l’impulsion de l’intendant Turgot, en 1771. 

 

 
 

De nos jours, la manufacture propose :

  


 

La mémoire de Sèvres

  La Manufacture conserve la mémoire de plus de 250 années de production de porcelaine :

90 000 moules, 20 000 décors peints et documents iconographiques,
3 000 dessins, 6 000 modèles en plâtre, etc…

Elle édite d’après les modèles d’origine des pièces classiques ; elle invite des artistes à concevoir de nouvelles formes et de nouveaux décors et réalise chaque années, en tirages limités, des pièces exceptionnelles, inédites ou épuisées, de son répertoire historique.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Publicités

9 Réponses

  1. illyria

    bonjour harmony je te souhaite de passer une belle journee et une tres bonne semaine gros bisous prend soin de toi illyria http://www.casimages.com/img.php?i=0710220917071444320.gif

    22 octobre 2007 à 09:20

  2. Harmony

    (http://prudhomme1970.spaces.live.com/)

    KIKOU NICOLE!!!
     
    P-ÊTRE EST-TU QU\’UNE SEULE GOUTTE
    DANS L\’OCÉAN COMME TOUT LES AUTRES
    MAIS C,EST AVEC DES GOUTTES COMME
    LA TIENNE QU\’ON L\’EMBELLIT ET  REMPLIT CETTE OCEAN…
    JE TE SOUHAITE UN BON W-END MA CHÈRE AMIE…
    GROS BISOUS…

    20 octobre 2007 à 12:03

  3. Martin...

    KIKOU TOI LA FEMME AU GRAND COEUR….
     
    IMPOSSIBLE DE T\’ARRÊTER TOI!!!
    BILLET EN BILLET…
    D\’AIDE EN AIDE…
    TU ES UNE VRAIE MÈRE THEREZA…
    MAIS TOUT EN TON HONNEUR…
     
    MERCI DE TON REMERCIEMENT DANS MON LIVRE D,OR HIER AU MATIN…
    TU ES SUPER…
     
    BRAVO POUR SE BILLET NICOLE…
    J\’EN AI APPRIS ENCORE UNE FOIS…
    TU ES RENDUE UNE DE MES PROF…PREFERER(HIHI)…
     
    JE TE SOUHAITE UN BON W-END…
    ET PROFITES-EN DONC UN P,TIT PEU POUR TE REPOSER…
    BISOUS…MARTIN XOX

    20 octobre 2007 à 01:06

  4. Harmony

     (http://sandk57.spaces.live.com/)

    Magnifique blog
    je fais suivre pour le telethon, ma fille aussi et maalde alors je connais bien
    trés jolie espace pleins d\’amour  bravo
    bisous
    sandrine

    19 octobre 2007 à 07:11

  5. illyria

    bonsoir ma belle voilà j\’ai mis le billet pour le telethon je te souhaite d epasser un ebelle soiree gros bisous illyria

    18 octobre 2007 à 19:06

  6. Harmony

    (http://161258.spaces.live.com/)

    coucou harmony je viens de déposer un mot sur le blog de betty boop, je ne sais que dire sauf
     

    18 octobre 2007 à 14:18

  7. Harmony

    ♥♥fAb♥♥(http://chouchouloulou12.spaces.live.com/)

    C\’est encore moi
    Oui Harmony, j\’autorise l\’utilisation de mes fonds de billets. Ce que je n\’admets pas c\’est qu\’on me prenne des billets complets sans meme le demander.
    Mais je n\’oublie que l\’esprit blogueur c\’est le partage avant tout !
    Douce nuit
    Bisous fAb

    18 octobre 2007 à 14:15

  8. Harmony

    (http://161258.spaces.live.com/)

    coucou harmony je suis allé sur main dans la main je voulais te demandais comment faire pour les blogueur du coeur suis allais sur le site mais rien compris , je voulais te demandais si il faut mettre ton logo blogueur du coeur ou autre choses ?? c\’est pas très claire?? moi le 1 décembre ou le 2 je sais plus c\’est le sidaction et là il faudras en parlais !!il y as tellement de  choseses………..etmon ordi rame!! gros bisous   harmony des coeurs à++ ghis!!
     
     

    18 octobre 2007 à 14:13

  9. Harmony

    ♥♥fAb♥♥(http://chouchouloulou12.spaces.live.com/)

    Douce journée douce Harmony
    Je suis certaine que nous serons nombreux à se mobiliser.
    Bisous fAb

    18 octobre 2007 à 14:10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s