La critique est aisée mais l'Art est difficile

Les origines du sapin et les chants de Noël de mon enfance

 L’ARBRE DE NOEL

Les Celtes considéraient le 24 décembre, comme le jour de la renaissance du Soleil. Ils avaient coutume d’associer un arbre à chaque mois lunaire, ils avaient dédié l’épicéa, qui était l’arbre de l’enfantement, à ce jour-là.

Au XIe siècle, les fidèles avaient coutume de présenter des scènes appelées Mystères, dont celle du Paradis. L’arbre du Paradis était souvent symbolisé par un sapin garni de pommes rouges. 

C’est en 1521 que le sapin ou arbre de Noël ou encore arbre du Christ a été mentionné pour la première fois en Alsace. Il existe également des documents attestant d’une fête le 24 décembre
Au XIIe siècle la tradition du sapin apparait en Europe, en Alsace.

On parle alors de décorer les maisons avec des branches coupées 3 jours avant Noël.

Il était répandu en Alsace et dans la région de Bâle. Il représentait à l’origine l’Arbre d’Eden dans les mystères joués la veille de Noël sur les bords du Rhin. Pour le décorer, on attachait des pommes à ses branches.

Il existe également des documents attestant d’une fête le 24 décembre 1510 à Riga en Lettonie où des marchands dansaient outour d’un arbre décoré de roses artificielles avant de le brûler.

  En 1546, on parle sérieusement d’arbres de Noël quand la ville de Sélestat en Alsace autorise à couper des arbres verts pour Noël, au cours de la nuit de la Saint Thomas, le 21 décembre.

Symbole de la vierge, les roses faisaient partie de la panoplie de décoration pour parer les sapins en Alsace au XVIe siècle, ainsi que des pommes, des confiseries et des petits gâteaux qui ressemblaient à des hosties.
Les pommes avaient également une valeur symbolique, car sur l’ancien calendrier des saints, le 24 décembre était réservé à Eve et Adam, canonisés par les Eglises orientales.

A l’époque l’église considérait l’arbre de Noël comme une pratique païenne et franc-maçonne.
Et ce fût le cas jusqu’au milieu du XXe siècle.
En fait, avant que la fête de Noel n’existe, il existait déjà un rite paien lors des fêtes du solstice d’hiver : on décorait un arbre, symbole de vie, avec des fruits, des fleurs, du blé.

Plus tard, on accrocha une étoile au sommet de l’arbre, symbole de l’étoile de Bethléem qui guida les Rois Mages. Dès lors il conquit peu à peu les communes protestantes d’Allemagne du nord et les grandes villes et occupa une place de choix dans les églises des deux religions.

Une gravure de 1806, représente un sapin décoré avec des petits personnages, des animaux, des oiseaux et des gâteaux découpés.

  En 1560, au moment de la Réforme, les protestants se refusent à représenter la Nativité par une crèche comme les catholiques. Ils préfèrent développer la tradition du sapin de Noël, arbre qui symbolise le paradis d’Adam et Eve et la connaissance du bien et du mal.

La tradition du sapin de Noël se répand dans les pays d’Europe Protestante, en Allemagne et en Scandinavie. 

  

Au XVII et XVIIIe siècle on commence à voir des premiers sapins illuminés.
Comme la cire était couteuse, on plaçait des coquilles de nois remplies d’huile à la surface de laquelle une petite mèche flottait ou des chandelles souples que l’on nouait autour des branches.

C’est au XIXe siècle que le sapin de Noël prend son essor.
Cette coutume de l’arbre de Noël arriva en Grande Bretagne dans les années 1840. La jeune reine Victoria et son époux le roi Albert le firent apprécier dans tout le pays. Les époux mirent l’arbre de Noël allemand avec ses lumières brillantes au centre de la fête familiale de Noël au château de Windsor.

Il fit ensuite son apparition aux Etats Unis à la Maison Blanche.

En France, l’arbre de Noël fut introduit à Versailles par Marie Leszcynska, femme de Louis XV en 1738.

En 1837 Hélène de Mecklembourg, duchesse d’Orléans et d’origine allemande fait décorer un sapin aux Tuileries.

 

Cette tradition se généralisa après la guerre de 1870 dans tout le pays.

Les Emmigrés d’Alsace-Lorraine font largement connaître la tradition du sapin aux français :

« Là où il y a une famille alsacienne, il y a un sapin de Noël ».

 A la fin du XIXe siècle tout le pays l’a adopté.

C’est à partir de 1880 qu’on a pu voir les premières décorations avec des ampoules électriques aux Etats Unis.
Mais c’était tout de même rare car au au début du siècle le prix d’une guirlande d’ampoules représentait un salaire hebdomadaire moyen.

Décorations du sapin  

Jusque dans les années 1950 c’est l’Allemagne et les pays d’Europe de l’est qui restent le coeur de production des ornements d’art.

Les artisans travaillaient de nombreaux matériaux comme le verre soufflé, filé, moulé, le métal, la cire et le bois. 

On fabriquait aussi des petits personnages en coton, des cheveux d’anges métalliques (origine lyonnaise).

La boule de Noël qui décore les sapins est née à Meisenthal en Moselle.

Traditionnellement, on y accrochait des pommes mais en 1858, l’hiver fut si rigoureux qu’il n’y eu plus de pommes. Un artisan verrier eut l’idée pour donner quand même un peu de joie à la fête de créer des boules représentant une pomme et d’autres fruits. 

La boule de Noël était née           

 

                         

 

 

Les Chants De Noëm, Si Chers A Mon Coeur

Ce billet je l’écris pour moi, comme si l’espace d’un instant, en faisant cela, je pouvais faire revivre…. 

La phrase : faire son deuil, je ne la comprends pas, comment peut-on faire le deuil d’une personne que l’on a tendrement chérie et qui vous a donné tout l’amour du monde, comment s’habituer à son absence???Non je n’oublie pas, rien ni personne, je vis avec, c’est tout et c’est déjà beaucoup…..

A toi, ma Nénain, qui m’a aimé de l’amour le plus désinteressé qui soit, je dédie:

:

Minuit Chrétiens, crée le 24 décembre 1847

Minuit, chrétiens, c’est l’heure solennelle où l’Homme Dieu descendit jusqu’à nous, pour effacer la tâche originelle, et de son Père arrêter le courroux. 

Le monde entier tressaille d’espérance, à cette nuit qui lui donne un Sauveur. Peuple, à genoux, attends ta délivrance, Noël ! Noël ! Voici le Rédempteur! (bis)

De notre foi que la lumière ardente nous guide tous au berceau de l’Enfant, comme autrefois une étoile brillante y conduisit les chefs de l’Orient.

Le Roi des rois dans une humble crèche : Puissants du jour, fiers de votre grandeur, à votre orgueil, c’est de là que Dieu prêche. Courbez vos fronts devant le Rédempteur! (bis)

Le Rédempteur a brisé toute entrave, la Terre est libre et le Ciel est ouvert. Il voit un frère où n’était qu’un esclave, l’amour unit ceux qu’enchaînait le fer. Qui lui dira notre reconnaissance? C’est pour nous tous qu’il naît, qu’il souffre et meurt. Peuple, debout ! Chante ta délivrance. Noël ! Noël ! Chantons le Rédempteur (bis)

A l’école

Vive le Vent

Sur le long chemin tout blanc de neige blanche un vieux monsieur s’avance avec sa canne dans la main.

Et tout là-haut le vent qui siffle dans les branches lui souffle la romance qu’il chantait petit enfant, oh !

Vive le vent, vive le vent, Vive le vent d’hiver, qui s’en ava sifflant, soufflant, dans les grands sapins verts, oh !

Vive le temps, vive le temps, Vive le temps d’hiver, Boule de neige et jour de l’an Et bonne année grand-mère.

Joyeux, joyeux Noël aux milles bougies, Quand chantent vers le ciel Les cloches de la nuit, oh !

Vive le vent, vive le vent, Vive le vent d’hiver, Qui rapporte aux vieux enfants leurs souvenirs d’hier.

Et le vieux monsieur descend vers le village, C’est l’heure où tout est sage et l’ombre danse au coin du feu.

Mais dans chaque maison, il flotte un air de fête, Partout la table est prête et l’on entend la même chanson, oh !

Vive le vent, vive le vent, Vive le vent d’hiver, Qui s’en va sifflant, soufflant dans les grands sapins vers, oh !

Vive le temps, vive le temps, Vive le temps d’hiver, Boule de neige et jour de l’an Et bonne année grand-mère.

Joyeux, joyeux Noël Aux milles bougies, Quand chantent vers le ciel Les cloches de la nuit, oh !

Vive le vent, vive le vent, Vive le vent d’hiver, Qui rapporte aux vieux enfants Leurs souvenir d’hier.

A toi petit père

Je ne pouvais passer un Noël, sans t’entendre me le chanter, même lorsque je devins maman et que j’étais à des centaines de kilomètres de toi, sans pouvoir remonter sur Paris, il fallait que tu me le chante par téléphone, ce « Petit Papa Noël »

Pour moi ce n’est pas Tino Rossi qui chante cette chanson, mais toi, mon papa.

PETIT PAPA NOEL

écrit en 1946 pour le film « Destins »

C’est la belle nuit de Noël
La neige étend son manteau blanc
Et les yeux levés vers le ciel,
A genoux, les petits enfants,
Avant de fermer les paupières,
Font une dernière prière.

(refrain)

Petit Papa Noël
Quand tu descendras du ciel
Avec des jouets par milliers
N’oublie pas mon petit soulier

Mais, avant de partir,
Il faudra bien te couvrir
Dehors tu vas avoir si froid
C’est un peu à cause de moi

Il me tarde tant que le jour se lève
Pour voir si tu m’as apporté
Tous les beaux joujoux que je vois en rêve
Et que je t’ai commandés

(refrain)

Le marchand de sable est passé
Les enfants vont faire dodo
Et tu vas pouvoir commencer
Avec ta hotte sur le dos
Au son des cloches des églises
Ta distribution de surprises

Et quand tu seras sur ton beau nuage
Viens d’abord sur notre maison
Je n’ai pas été tous les jours très sage
Mais j’en demande pardon

(refrain)
Petit Papa Noël

à moi, parceque je l’aime

Douce nuit

Ô douce nuit, belle nuit
C’est Noël aujourd’hui
Et pendant que les clochers joyeux
Carillonnent sous la voûte des cieux
Sous les toits des chaumières
On a le coeur bien heureux.

Douce nuit, sainte nuit
C’est joli un sapin vert
Recouvert de sa neige d’argent
Près du feu qui s’endort doucement
Cette nuit une étoile luit
Là où l’enfant descendit.

Ô cette nuit, douce nuit
Quand il vient, à minuit
Presque nu dans le froid et le vent
Attendu depuis la nuit des temps
Pour offrir à tous les hommes
Un peu de son paradis.

 

à mon enfance religieuse

 Les anges dans nos campagnes

Les anges dans nos campagnes
Ont entonné l’hymne des cieux,
Et l’écho de nos montagnes
Redit ce chant mélodieux :
Gloria in excelsis Deo (Bis)

Bergers, pour qui cette fête ?
Quel est l’objet de tous ces chants ?
Quel vainqueur, quelle conquête
Mérite ces cris triomphants :
Gloria…

Ils annoncent la naissance
Du libérateur d’Israël
Et pleins de reconnaissance
Chantent en ce jour solennel :
Gloria …

Cherchons tous l’heureux village
Qui l’a vu naître sous ses toits
Offrons-lui le tendre hommage
Et de nos coeurs et de nos voix :
Gloria …

Bergers, quittez vos retraites,
Unissez-vous à leurs concerts,
Et que vos tendres musettes
Fassent retenir les airs :
Gloria …

 

à la petite fille que j’étais 

Noël Blanc

Oh ! quand j’entends chanter Noël
J’aime revoir mes joies d’enfant
Le sapin scintillant, la neige d’argent
Noël mon beau rêve blanc
Oh ! quand j’entends sonner au ciel
L’heure où le bon vieillard descend
Je revois tes yeux clairs, Maman
Et je songe à d’autres Noëls blancs

La nuit est pleine de chants joyeux
Le bois craque dans le feu
La table est déjà garnie
Tout est prêt pour mes amis
Et j’attends l’heure où ils vont venir
En écoutant tous mes souvenirs

Oh ! quand j’entends chanter Noël
J’aime revoir mes joies d’enfant
Le sapin scintillant, la neige d’argent
Noël mon beau rêve blanc
Oh ! quand j’entends sonner au ciel
L’heure où le bon vieillard descend
Je revois tes yeux clairs, Maman
Et je songe à d’autres Noëls blancs
Je revois tes yeux clairs, Maman
Et je songe à d’autres Noëls blancs

NOEL, 

Magique, Féérique, mais oh combien Nostalgique…

C’est le moment de l’année, beaucoup plus qu’à la Toussaint ou  je pense le plus à vous

et ou vous me manquez tant. Ainsi va la vie…..

Votre Nicole qui vous aimera toujours.

 


 
de mon enfance….. 

Que ces chants de Noël parviennent aux oreilles des « oubliés » de Noël

 

 

 

 

 

3 Réponses

  1. tony

    KIKOU HARMONY MERCI DE TON PASSAGE ET DE TON PETIT COMPLIMENT MAIS TOI TU NAIS EN DE RESTE TOUJOURS AUTAND JOLIE DE PLUS AVEC TA CHAINE DE SOLIDARITE
     TU A UNE PENSER PAS SEULEMENT POUR LES FETES DE NOEL MAIS AUSSI POUR TOUT LES JENS QUI ON NON PAS  JESPERE QUE TU VA BIEN SOIGNE TOI BIEN PF UNE ENTORSE
     PAS DE CHANCE
     ET MERCI POUR TA NOUVELLE PHOTOS SUR TON BLOG ET OUI ON PREND TOUS UN AN DE PLUS ET ALORS SES LA VIE
     JESPERE QUE SA NOUS EMPECHERA PAS DENS PRENDRE 1 DE PLUS LANNEE PROCHAINE DESOLE POUR LES FAUTES
     PASSE DE BONNE FETES
     ET GROS BISOUS
    TONY
     

    19 décembre 2007 à 09:43

  2. Moi

    un petit kikou Nicole…
    dsl je suis peu connectée en ce moment…
    mais comme ca fait tres longtps que je ne suis passée ici…
    tjr aussi magnifique mais ce billet encore plus que les autres…
    Avc tte mon affection… bisous.

    17 décembre 2007 à 13:40

  3. IlLyRiA L'AnGeLuS

    bonjour harmony superbe billet ma puce je te souhaite de passer uen belle journee et uen tres belle semaine superbe billet gros bisous illyria

    17 décembre 2007 à 13:13

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s