La critique est aisée mais l'Art est difficile

REPETTO, la danse et quelques news d’Harmony


 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

Le mot d’Harmony   

"La danse, encore une passion, hélas, lorsque j’étais enfant mes parents n’avaient pas les moyens de me payer des cours de danse.

 La fille de la patronne de ma mère était mon amie, elle n’aimait pas suivre sa mère lors de ses sorties chez les antiquaires ou aux spectacles, alors c’est moi qui en profitais. Je dois beaucoup à cette femme qui m’a fait aimer le beau et la danse.

 

 

 Le premier ballet que j’ai vu avec elle était donné par la compagnie du Marquis de Cuevas, Géraldine Chaplin y dansait. Merci Madame.

Par la suite, j’ai eu la chance d’avoir deux filles qui aimaient la danse et qui en ont fait à un bon niveau, Stéphy, deux ans au Conservatoire de danse de Toulouse et Nathalie dans une troupe de jazz.

 Mes petites filles en font également, j’assistent à leurs spectacles et je me régale.

 Tout cela pour en arriver à la marque Repetto à qui j’ai laissé pas mal d’argent et dont je vais vous parler aujourd’hui, à l’occasion des 60 ans de cette célèbre maison."

  

 

REPETTO : 60 ans de pointe 

 

 

 

Des débuts triomphants

Mais avant de devenir un accessoire de mode,

la ballerine Repetto était un véritable équipement de pro.

 

 

Le rideau se lève en 1947, à Paris, rue de la Paix. Sur les conseils de son fils, le danseur et chorégraphe Roland Petit, Rose Repetto crée premières pointes dans un atelier près de l’Opéra National de Paris.

En 1959, Rose Repetto ouvre sa première boutique au 22 Rue de la Paix, à Paris. De nombreux danseurs viennent s’y fournir : Maurice Béjart, Rudolf Noureev, Mikhaïl Barychnikov, Carolyn Carlson, le Kirov, les Folies Bergères,

tous les artistes s’y fournissent rapidement. Le conte de fée se poursuit en 1956 lorsque, Rose Repetto conçoit une chaussure aussi légère et agréable qu’un chausson de danse, mais beaucoup plus sexy:

 les ballerines Cendrillon qu’elle dédie à Brigitte Bardot.

 La ballerine Cendrillon, rebaptisée plus tard B.B.,devient une star en apparaissant dans

"Et Dieu créa la femme".

Une légende est née devenant alors l’attribut de vedettes comme Catherine Deneuve.

 

 


Le gage de qualité et d’authenticité de la marque ?

 La technique de fabrication dite du "cousu-retourné". "Les chaussons sont cousus et montés à l’envers avant d’être retournés à la manière d’un gant", explique Jean-Marc Gaucher.

"Les peausseries sont sélectionnées avec soin pour apporter toute la souplesse et le confort nécessaire, ajoute Sophie Tréoré, responsable marketing de la marque. On mise sur l’esthétique, la souplesse, le chic, l’élégance, la simplicité et le bien-allé." 

Une technique apparemment parfaite, puisqu’elle permet d’épouser le pied

 tout en garantissant souplesse et bien-être.

 

 Mais certains danseurs ne partagent pas cet avis :

 "Les coutures ne tiennent pas sur la durée et le cuir est trop fin,"

 s’insurge ainsi un professeur de danse. Ce qui n’empêche pas l’Opéra national de Paris, l’Opéra de Lyon, les Ballets de Marseille et de Bordeaux, le Ballet de Champagne, auxquels s’ajoutent tous les passionnés de danse, de continuer à se chausser et à s’habiller chez Repetto.

 

 

 

Repetto à bout de souffle

Mais la maison n’a pas toujours été sous les feux de la rampe.

 

 

En 1999, quand Jean-Marc Gaucher, après 17 ans chez Reebok France, rachète Repetto, la marque est à bout de souffle. Depuis les années 80 et surtout depuis la mort de sa fondatrice, Repetto est passée de main en main, délaissant ses codes et son originalité.

"Rose Repetto était proche des danseurs, raconte un professeur de danse. Sans le sou, on parvenait à peine à s’acheter des chaussons. Alors, elle faisait toujours un geste en offrant un justaucorps, par exemple."

Une démarche généreuse, une parfaite connaissance de l’univers de la danse, autant de qualités abandonnées durant la crise.

 

 

 

L’image est alors vieillissante.

Les ballerines sexy ont laissé la place à des souliers pour pieds sensibles, destinés à un public de dames âgées. Ressusciter l’image de la marque n’a donc pas été une mince affaire.

 "C’est la mise en avant du savoir-faire à la française, le rapprochement des produits avec l’univers de la danse, l’intervention d’une équipe de stylistes et, surtout, la communication autour de la marque dans le monde qui a permis la renaissance de Repetto"

, détaille Jean-Marc Gaucher.

"Mais le temple de la danse s’est transformé en temple du marketing",

 regrette une professeur de danse croisée devant la boutique.

  
 

 

 

Une deuxième jeunesse  

La technique du "cousu-retournée"

 remise au goût du jour, la B.B., la Zizi ou encore la Molly

retrouvent une nouvelle jeunesse.

 

 

Jean-Marc Gaucher décrète la fin des contreforts et de toutes les matières rigides pour renouer avec une souplesse proche de la danse. Mais, surtout, il met en place un studio de création, la clé d’une renaissance réussie. Désormais, au-dessus de la boutique de la rue de la Paix, une équipe de stylistes dessine les collections saisonnières. Tweed, cuir irisé, toile pailletée, gros-grain, cuir verni… toutes les matières sont utilisées pour réinventer les modèles qui ont fait l’histoire de la marque.

"Les stylistes ont une certaine liberté de ton dans l’interprétation des collections, explique Sophie Tréoré. La ligne directrice de la marque ? Raconter une histoire en lien avec la danse."

 Une initiative qui réussit plutôt bien à la maison, puisque les ventes ne cessent de croître.

"Pour faire face à la demande croissante, j’ai embauché 70 personnes sur nos chaînes de production en un an et demi",

 se félicite Jean-Marc Gaucher. Et, en 2005, l’atelier de fabrication artisanale, située dans le Périgord, a produit la millionième paire de ballerines.

 


Mais la stratégie est plus pointue encore.

 

 Dès 2001, des créateurs comme Issey Miyake, Yohji Yamamoto, Comme des Garçons, E2, Charles Anastase ou Catherine Malandrino sont invités à réinterpréter les modèles phares.

"Ces opérations de co-branding nous permettent de conserver une certaine crédibilité dans le monde de la mode et de partager des compétences et des technologies",

explique Sophie Tréoré. Chaque saison voit ainsi naître son édition limitée. En été 2006, la B.B. connaît sa version python ultra souple et teintée rose pâle. Puis, en automne, apparaît la déclinaison léopard gris-noir et marron. Cette année, le modèle zèbre en vente chez Colette fait déjà des émules. Et pour la collection printemps-été 2008 ? Les stylistes travaillent sur un thème salsa avec des chaussures à talon de 4 cm, une ligne de bagagerie en tissu et de maroquinerie en cuir. Pas question de perdre le rythme…

Le 24/09/2007.

Kate Moss, Charlotte Gainsbourg, Vanessa Paradis, Matthieu Chedid, Benjamin Biolay… les vedettes se les arrachent. De la ballerine B.B. aux derbys Zizi, les chaussons Repetto sont redevenus les stars du bitume. A l’occasion des 60 ans de la marque, Elle.fr revient sur l’histoire de la griffe mythique.

Dossier réalisé par Linda Degand.

 

 

Un anniversaire en grandes pompes

On peut vendre des chaussons et ne pas être pantouflard.

 

 

C’est le cas de la maison Repetto et de son PDG, Jean-Marc Gaucher. L’homme, en reprenant la marque mythique d’accessoires de danse en 1999, avait pour ambition de la remettre sur le devant de la scène. Aujourd’hui, il peut se frotter les mains. A 60 ans, après des hauts et des bas, la griffe retrouve une nouvelle jeunesse. Et fête son anniversaire en grandes pompes avec 60 artistes invités à revisiter ses produits phares. Catherine Deneuve, Andrée Putman, Jean Paul Gaultier, Aurélie Dupont, Chantal Thomass ou encore Charlotte Gainsbourg exposeront leurs créations à la boutique parisienne, rue de la Paix, dès le 27 septembre 2007. Tutus, ballerines et autres produits de la griffe se muent ainsi en véritables œuvres d’art qui seront vendues aux enchères pour soutenir des écoles de danse dans le monde.

 

 

De son côté, la boutique Colette rend aussi hommage à Repetto en proposant,

la mythique ballerine B.B.

 

Réinterprétée par Brigitte Bardot elle-même, dans une version vichy rouge et blanche, elle est éditée à seulement soixante exemplaires numérotés. Parions que le ballet des fashionistas devant le concept-store de la rue Saint-Honoré à Paris n’est pas prêt de s’essouffler.

 Prix de vente 190 €………

 

 

 

Repetto ne fait pas que dans la danseuse.

 La marque propose aussi des souliers pour la vie urbaine inspirés des chaussures de danse.

Dans les années 70, Serge Gainsbourg devient ambassadeur de la marque en portant ses fameuses  chaussures de jazz, baptisées "Zizi",blanches à lacets. Zizi Jeanmaire est la femme de Roland Petit, fils de Rose Repetto.

Johnny Hallyday  choisi aussi la chaussure  "Zizi". La marque reste fidèle aux couleurs initiales, le blanc et le noir, mais joue sur les matières

 

 

 

 

Dans les années 2000,

 Repetto signe des partenariats avec diverses marques : Issey Miyake en 2000, Yohji Yamamoto en 2002, Comme des Garçons en 2004.

 En 2006, Repetto lance sa première campagne internationale de publicité.

La marque Repetto se positionne désormais comme une référence non seulement dans le monde de la danse mais également dans la confection de chaussures de ville.

Elle produit principalement des ballerines mais également des bottes, des mocassins et des escarpins, tirant leur inspiration de différents types de danses.

 La marque est désormais distribuée dans la monde entier grâce à de nombreux points de vente.

 

 

 

 billet terminé le 28 septembre 2007

 

 
 

 

 

 

 Kikou,

Quel bonheur, enfin, un ami m’a ramené chez moi ce samedi vers 11heures et passera demain en fin d’après-midi, pour un retour à la clinique. Hélas, avec toutes les complications, le médecin ne parle pas encore d’hôpital de jour, il faut dire que je souffre encore pas mal et que la rééducation est longue, surtout qu’une kyné remplacante pour un mois, m’a "cassée"……

Vous vous doutez quel plaisir j’ai pris à vous lire, à vous retrouver, avec vos gentils geste d’amitiès.

MERCI A TOUS ET TOUTES 

 

•´¸ •*´¨) ¸ •*¨)¸ •´¸ •*´¨) ¸ •*¨)
*´¨) ¸ •´¸ •*´¨) ¸ •*¨) (¸ •´ (¸ •´
( `•.¸……… ) ` – . .> ‘ `( …..¸ •*¨)
`•.¸ )…….. / . . . .`\ . . \ ……. (¸ •´
( `•.¸…….. |. . . . . |. . .| …… ¸ •*¨)
`•.¸ )……… \ . . . ./ . ./ ……… (¸ •´
( `•.¸……….. `=(\ /.=` …… ¸ •*¨)
`•.¸ )…………. `-;`.-‘ …………. (¸ •´
( `•.¸…………… `)| … , …… ¸ •*¨)
`•.¸ )……………. || _.-‘| …….. (¸ •´
( `•.¸…………. ,_|| \_,/ ….. ¸ •*¨)
`•.¸ )……. , ….. \|| .’ ………… (¸ •´
( `•.¸……. |\ |\ ,. ||/ ………..¸ •*¨)
`•.¸ )…. ,..\` | /|.,|Y\, ………. (¸ •´
( `•.¸….. ‘-…’-._..\||/ ……. ¸ •*¨)
`•.¸ )……… >_.-`Y| ………… (¸ •´
( `•.¸………….. ,_|| ……… ¸ •*¨)
`•.¸ )……………. \||………….. (¸ •´
( `•.¸…………….. || ……… ¸ •*¨)
`•.¸ )…………….. || ………… (¸ •´
( `•.¸…………….. |/
 
*-._.-* *-._.-*Bisouxx d’Harmony*-._.-* *-._.-*
 
 
 

 

 

 

 
 
 
 

 
 
Advertisements

8 Réponses

  1. £éa ♣

    KikOo Harmony,
    très heureuse de retrouver  "les Arts" 🙂
    je passe vite fait malheureusement car je suis en plein travaux,je déménage dans un appart où
    tout est a refaire et je n\’ai que 10 jours pour vider celui que j\’ai,,arranger etc..et le nouvel il faut tout refaire du sol au plafond..
    je suis épuisée et mes douleurs sont permanentes,le médecin m\’hospitalisera mais j\’ai demandé d\’attendre un peu sinon je m\’en sortirai pas..
    je suis allée un peu sur mon blog car a partir du 26 je n\’aurais plus de ligne pendant au moins 3 semaines!!!
    ce soir a part mon amie £una.angel et toi,je n\’ai pas la force d\’en voir plus.
    Je souhaite de tout coeur que tes douleurs te laissent enfin tranquille pour une bonne convalescence,prends bien soin de toi et @ bientôt,j\’espère 😉
    grOs BisOu§ de £éa*

    18 mai 2008 à 01:31

  2. audrey

    kikou harmony
    bien heureuse de voir que ton blog reste ouvert 
    prend tout ton temps pour te rétablire    il fau du temps pour le kiné et j\’éspère bien que tu n\’auras pas de sequel
    je te donne un lien contre les fermeture de blog abusif    
    http://mobilisons-nous1.spaces.live.com/
     
     
    je t\’embrasse  bien fort
    tendresse audrey
     

    15 mai 2008 à 05:48

  3. maryse

    la danse et les ballets une  passion qui est si belle et ou l \’humilité et la grace sont sources de bonheur permanent……
    tendres pensées  nicole  et bon premier mai .. reposez vous bien …..
    doux bisous
    amitiés
    maryse

    30 avril 2008 à 09:48

  4. ghis

    coucou harmony je reviens de paris suis rentrée samedi , merci pour ton com , mais ne te fatigue pas trop ton épaule , j\’éspére de tout coeur que tu vas mieux ?, la kiné c\’est long mais il faut passée par là pour aller mieux .. gros bisous harmony des coeurs et douce soirée à+++ty ange  ghis !!(ps; trés bien ton billet sur la danse !! ma p\’tite fille en fait beaucoup et moi j\’adore sa !!)

    28 avril 2008 à 16:34

  5. illyria

    bonjour ma douce harmony arff je comprend a present ton silence donc cela ne va pas toujours meiux ma puce  je suis de tout coeur avec toi et j\’espere que tu vas te retablir ma puce la kiné fait un bien fou mais a condition qu\’elle soit bien faite j\’espere que tu n\’auras plus ce kiné là ma puce je te souhaite de passer une belle journee et uen exellente semaine ma puce gros bisous et bon 1 er mai aussi ma puce .illyria

    28 avril 2008 à 07:53

  6. christiane

    un petit coucou pour prendre de tes nouvelles qui se font rares
    j\’espè\’r que tu vas bien
    gros bisous
    christiane

    27 avril 2008 à 23:55

  7. maryse

    je vous  espère en bonne santé et que vous avez bon moral , je me doute que la réeducation doit etre longue ,  courage , et avec les beaux jours la vie reprend des couleurs et l \’espoir renait
    je vous envoie de tendres pensées et je vous embrasse tendrement
    amitiés
    maryse

    27 avril 2008 à 06:55

  8. fAb'Créa

    Kikou ma douce Harmony
    Je reviens doucement sur le net et je suis super contente de pouvoir te lire.
    Je t\’envoie plein de bisous, prends bien soin de toi.
    Bon week end chez toi.
    A bientot, fAb
     

    26 avril 2008 à 15:21

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s