La critique est aisée mais l'Art est difficile

Pour Illy, l’univers de Victoria Francés, a découvrir

 
 
 
 
 
 
 
 Victoria Francés
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le mot d’Harmony

 

"Ce petit billet est dédié à une amie, Illy, une femme généreuse à l’univers un peu particulier
 à qui je souhaite dire merci pour son amitié et sa fidélité."
 
 
 
 
 

Victoria Francés est une artiste-peintre née à Valence, en Espagne, le 25 octobre 1982.

 Elle est diplômée de la Facultad de Bellas Artes de San Carlos

 de l’Universidad Politécnica de Valencia, Espagne.

Citant volontiers des auteurs tels qu’Edgar Allan Poe, Anne Rice et H. P. Lovecraft,

et des illustrateurs tels que Luis Royo et Brom dans la liste de ses influences,

 son travail est fortement inspiré par le fantastique et l’univers gothique.

 Ainsi, évoluant dans des environnements lugubres,

 

vampires,

succubes ou simplement jeunes femmes spectrales vêtues de robes traditionnelles

 sont le genre de personnages que l’on retrouve souvent dans ses œuvres.

Victoria Francés a illustré plusieurs livres et plusieurs posters.

 

 

 Son art peut aussi être admiré dans des calendriers édités en 2006, 2007 et en 2008.

 

 

A 14 ans, elle va habiter en Galice, au nord-ouest de l’Espagne.

Lors de voyages à Londres et à Paris, elle découvre la culture gothique,

 c’est ce qui influera plus tard sur ses dessins et son style.

Elle fit ses études à l’école San Carlos de Valence et débuta sa carrière

 en dessinant des posters et autres cartes postales.

En 2004, Francés publie son premier volume d’illustrations,

Favole 1 :

 Lágrimas de Piedra,

 puis en 2005, le second, du nom de

 Favole 2 :

 Libérame,

et enfin, un troisième

 Favole

 sortit en 2006.

 

 

 

Définition du Gothisme

  

 

"trouvé sur le blog de darkdestiny666,

je n’ai fait que corriger ce qui me semblait être des fautes d’orthographe." 

 
Le gothisme n’est pas qu’une mode, c’est surtout une philosophie, un style de vie.
 Mais si on s’attarde au style vestimentaire, le "total black look " est souvent adopté.
 Si on veut là s’arrêtent les points communs,
 puisque le reste de l’habillement diffère d’une personne a l’autre, d’un style à l’autre.
A chacun de créer son style selon sa personnalite, son opinion, son attitude, sa classe sociale.
 
 

 

Divers élèments sont ou seront introduits tel les dentelles, corsets, chemises amples,
 jabots, capes, gilets, froufrous et bottes rappelant l’époque Victorienne au XIX siecle.
 Epoque très prisée par les gothiques à cause du romantisme.
 
 

Un style gothique plus urbain sera composé de cuir et latex donnant un côté plutôt sado-maso,

 Doc Martens et bottes de combat, les cheveux seront courts voir rasé.

D’autre prendront des élèments dans la garde robe du Moyen Age qui c’est déroulé du V au XV siècle

 (la période gothique étant du XIII siecle au XV siecle)
 ou celle de la Renaissance debut au milieu du XV siecle.
 
 
 
 
 Les laçages et œillets (quoi qu’ils n’étaient pas inventés dans ce temps),
cotes de mailles, chemises paysannes etc.

Ajoutez à cela, chaines et crucifix, croix de toutes sortes, les têtes de mort sur bagues ou collier,

 
 
 
 
 maquillage contrasté et vous avez une partie du look gothique.
 Quant aux couleurs "acceptées " en plus du noir, on peut y voir le rouge,
 pourpre, le mauve, lie de vin et même le blanc en petite quantité.
 A moins de rajouter le bleu nuit et le vert forêt très sombre.
 
 
 
 
 Comme matière, le velours est primé ainsi que les dentelles, soies, brocarts,
 lycras, rayonnes et autres matières soyeuses.

L’anti look gothique, un jean bleu avec t-shirt blanc et baskets genre Nike blanches.

 Plus les casquettes et manteaux d’équipes sportives et vous avez le summum de l’anti-gothisme.

Si c’est un style de vie, musique, poésie, littérature, arts graphiques et autres y sont greffés.

 Tout pour créer une atmosphère sombre et romantique.
 
 
 
 
 
 
 Cimetière, croix, crânes et squelettes, cercueils, bref  tout ce qui touche de près ou de loin la mort.

Mais une personne habillée en noir de la tête aux pieds n’est pas necessairement gothique

tout comme un gothique n’est pas obligatoirement tout habillé de noir.
De même, un vampire n’est pas forcement gothique ni un gothique n’est vampire.
 
 Les clichés y sont présents là aussi.
 Tout comme ceux qui croient que les gothiques sont violents
et tuent les gens parce que 2 jeunes ont fusillés des élèves
 dans une école secondaire aux Etats Unis au printemps 1999.
Ce ne sont que des conclusions vites faites par de gens
qui n’y connaissent probablement pas grand chose.

" L’originalite est appréciée dans une certaine mesure, et paradoxalement,

le goth se complait dans les clichés du genre, ambiances sombres et morbides,
 vieux cimetières à la pleine lune, bougies, dandysme et décadence. "
 
"A toi mon Illy d’y ajouter ce qui te semblera utile."
 
 
 

 

 

 

J’ai appris pas mal sur ce "monde" que je cotoie sur ton blog,

 en faisant mes recherches pour ce mini-billet et entre autres

que les gothiques sont des  disciples de Baudelaire, le "poéte maudit".

(il est vrai que tu publies souvent des poèmes de Baudelaire)

 Cela n’a en fait rien d’étonnant car comme lui ils ont un goût certain

 pour la représentation du spleen et les thèmes morbides,

pour la mise en scène de la souffrance et la dramatisation des sentiments. 

 

  Danse macabre

 

Fière, autant qu’un vivant, de sa noble stature,
Avec son gros bouquet, son mouchoir et ses gants,
Elle a la nonchalance et la désinvolture
D’une coquette maigre aux airs extravagants.

Vit-on jamais au bal une taille plus mince ?
Sa robe exagérée, en sa royale ampleur,
S’écroule abondamment sur un pied sec que pince
Un soulier pomponné, joli comme une fleur.

La ruche qui se joue au bord des clavicules,
Comme un ruisseau lascif qui se frotte au rocher,
Défend pudiquement des lazzi ridicules
Les funèbres appas qu’elle tient à cacher.

Ses yeux profonds sont faits de vide et de ténèbres,
Et son crâne, de fleurs artistement coiffé,
Oscille mollement sur ses frêles vertèbres.
O charme d’un néant follement attifé.

Aucuns t’appelleront une caricature,
Qui ne comprennent pas, amants ivres de chair,
L’élégance sans nom de l’humaine armature.
Tu réponds, grand squelette, à mon goût le plus cher !

Viens tu troubler avec ta puissante grimace,
La fête de la Vie ? ou quelque vieux désir,
Eperonnant encore ta vivante carcasse,
Te pousse-t-il, crédule, au sabbat du Plaisir ?

Aux chants des violons, aux flammes des bougies,
Espères-tu chasser ton cauchemar moqueur,
Et viens-tu demander au torrent des orgies
De rafraîchir l’enfer allumé dans ton coeur ?

Inépuisable puits de sottise et de fautes !
De l’antique douleur éternel alambic !
A travers le treillis recourbé de tes côtes
Je vois, errant encor, l’insatiable aspic.

Pour dire vrai, je crains que ta coquetterie
Ne trouve pas un prix digne de ses efforts ;
Qui, de ces coeurs mortels, entend la raillerie ?
Les charmes de l’horreur n’enivrent que les forts !

Le gouffre de tes yeux, plein d’horribles pensées,
Exhale le vertige, et les danseurs prudents
Ne contempleront pas sans d’amères nausées
Le sourire éternel de tes trente-deux dents.

Pourtant, qui n’a serré dans ses bras un squelette,
Et qui ne s’est nourri des choses du tombeau ?
Qu’importe le parfum, l’habit ou la toilette ?
Qui fait le dégoûté montre qu’il se croît beau.

Bayadère sans nez, irrésistible gouge,
Dis donc à ces danseurs qui font les offusqués :
« Fiers mignons malgré l’art des poudres et du rouge,
Vous sentez tous la mort ! O squelettes musqués,

Antinoüs flétris, dandys à face glabre,
Cadavres vernissés, lovelaces chenus,
Le branle universel de la danse macabre
Vous entraîne en des lieux qui ne sont pas connus !

Des quais froids de la Seine aux bords brûlants du Gange,
Le troupeau mortel saute et se pâme, sans voir
Dans un trou du plafond la trompette de l’Ange,
Sinistrement béante ainsi qu’un tromblon noir.

En tout climat, sous tout soleil, la Mort t’admire
En tes contorsions, risible Humanité,
Et souvent, comme toi, se parfumant de myrrhe,
Mêle son ironie à ton insanité ! »

Charles Baudelaire (1821- 1867)

 

 

 

 

Permets moi mon Illy de t’offrir cette rose pourpre

 

 

 

et ce collier

 

 

Ton amie Harmony/Nicole

 

8 Réponses

  1. ZYÄBRACADABRA'

    QUE DIRE A PART……..MAGNIFICENCE…….EBLOUISSEMENT……INLUENCES DIVINES…….ET SURTOUT,,,,divine frances! MERCI DE NOUS FAIRE PARTAGER TON AMES,ET "NOTRE…MONDE!!!"…… -ZYA\'(une collégue…)

    1 février 2009 à 20:17

  2. tony

    salut  harmony tres beau billet que tu a fais sur shanna
     jai connue cette petite fillette par cher toi  heureusement quil y des grande dames comme toi
    en effets tu fais avancer les chose par de ja toutes les info oui je connais cette chanteuse une tres tres belle voit et faire un cd avec shanna ses trop super jespere que les retomber serons  bien pour tous
     et puis 8 euros ses koi
     aller bonne soiree
     tony

    29 juillet 2008 à 20:26

  3. Capt'ain Jack

    Bonjour ma Nicole d\’amour,
     un seul mot… Superbe…
    Merci de nous faire decouvrir de si beau talent..
     gros bisous de nous
     jack

    24 juillet 2008 à 11:44

  4. illyria

    bonjour ma belle je te souhaite de passer une belle journee ma douce encore merci pour cette merveille ma douce gros bisous illyria

    23 juillet 2008 à 09:56

  5. Pascalou

    hello Nicole .. ben non je ne crois pas que tu sois venue .. mais ce n\’était pas grave .. merci de ta visite et biz de Pascalou

    22 juillet 2008 à 15:26

  6. Harmony

    Pachrimaco
    (http://chripamaco.spaces.live.com/)

    hello Harmony .. je viens de chez notre KRKRI et comme elle nous a invités à passer .. on en va pas se gêner pour passer un bonjour amical .. amitiés et biz de Pascalou
     

    21 juillet 2008 à 11:14

  7. Harmony

    oiseau_des_iles_61
    (http://simonnet98719.spaces.live.com/)

    Bonjour de Tahiti
    Merci pour ton com accompagné de ta "vahine de la semaine" Hihihi. C\’est bien vu. Je te souhaite un excellent week-end
    Amitiés des îles
     
     
     

    21 juillet 2008 à 11:11

  8. illyria

    bonjour ma belle et que dire magnifique oui les gothic sont parfois mal juger  c\’est vrai que parfois il y en a qui vont a l\’extreme mais ce n\’\’est pas le cas pour tous  !ce billet est sublime oui victoria francés  est une artiste magnifique et de grands talents ses trois tomes de favole je les ai ils sont superbes et la belle favole vampire je l\’ai dans mon salon en poster il est sublime ainsi que son calendrier 2008 aussi  bref oui je l\’adore  en faite j\’adore tout j\’ai accrocher des que j\’ai vu ses dessins  en recherchent sur du luis royo qui a ete son inspiration au depart pour faire ses dessins tout aussi sublime l\’un que l\’autre  ton billet est magnifique oui une merveil je le prendrai ce soir ou demain merci pour ce billet je suis touchee c\’est vrai que dans ce monde je me sens bien  cela me soulage je ne suis pas gothic en tenue malgre que je trouve cela beau mais je n\’ai pas le poids idéale pour cela  mais je suis gothic dans l\’âme et le coeur  et victoria est une artiste super geniale merci ma douce pour ce billet je te souhaite de passer une belle journee et arfff baudelaire queel poete merci infiniment ma douce  gros bisous et belle journee .illyria

    20 juillet 2008 à 08:55

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s