La critique est aisée mais l'Art est difficile

Pétra la mystérieuse

 Le Monastère
 
Un site archéologique exceptionnel,
 
 
« que j’ai toujours eu envie de visiter, ce qui, hélas, ne se fera pas,
alors je me fais un plaisir personnel avec ce billet
pour lequel j’ai choisi comme guide Françoise Chirot, journaliste au Monde. »
 
 
  
 « On a beau en avoir entendu parler, l’avoir vu en photo, mais lorsqu’on débouche du Siq
et qu’on se retrouve en face du Trésor (Al-Khazneh), cela fait un choc.
Ville mystérieuse, dangereuse, un temps maudite, Pétra (Jordanie)
fait partie de ces endroits de la planète où l’on rêve d’être allé une fois dans sa vie.
D’immenses falaises de grès rose et jaspé font la majesté de ce paysage
sur lequel l’homme a apposé sa marque ».
 

Le Trésor est  haut de 43 mètres et large de 30 mètres,

 ce bâtiment de deux étages aux faux airs de temple grec a été sculpté dans la roche, du haut vers le bas.

 Ce qui représente, selon les architectes et les tailleurs de pierre,

une prouesse tant du point de vue de la conception que de l’exécution.

 Les travaux auraient été réalisés à partir d’une plate-forme

qui descendait au fur et à mesure de l’avancement des travaux.

 Palais ou tombe royale ? On ignore la fonction de cet édifice,

 construit au début du Ier siècle apr. J.-C.,

et les fouilles réalisées dans les tombes découvertes sous ce bâtiment

 n’ont pas permis de percer le mystère. 

En cheminant de monument en monument et en grimpant dans les chemins caillouteux

sur lesquels mieux vaut être confortablement chaussé,

 on a du mal à imaginer que les rues de Pétra furent bordées de jardins fleuris et cultivés.

Colonnes de la période nabatéenne

 Le réseau complexe de barrages, fontaines et canaux que les Nabatéens

 avaient construit en permettait l’irrigation.

Les ânes et les dromadaires étaient sans doute déjà là, portant hommes et marchandises,

 ou bien couchés, les pattes repliées et ruminant en laissant entrevoir leurs énormes dents.

 Aujourd’hui, les Bédouins les ont transformés en « taxis »

qu’ils proposent aux touristes pour parcourir le site sans fatigue.

Contrairement à leurs ancêtres,

 ces hommes du désert ont été sédentarisés dans un village construit pour eux

au-dessus de ce site qui est en quelque sorte devenu leur lieu de travail.

 Les femmes et les enfants, quelquefois très jeunes, vendent colliers, bagues et autres colifichets.

« Ils devraient être à l’école, mais leurs parents les trouvent plus efficaces pour séduire les touristes »,

grince un Jordanien qui évoque les équipements réalisés pour cette partie de la population.

 

Depuis une quinzaine d’années,

 

 l’accélération des fouilles permet aux archéologues de mieux décrypter

 ce qui s’est passé à Pétra il y a plusieurs siècles.

« Ces régions ont longtemps été difficiles d’accès et plutôt dangereuses.

Et il n’est pas certain que ceux qui s’y sont aventurés aient toujours bien compris

 et interprété ce qui s’y passait »,

 explique Jacqueline Dentzer-Feydy, chercheur au CNRS-Nanterre.

Les Allemands, qui ont été précurseurs au début du XXe siècle,

ont beaucoup travaillé sur les systèmes d’hydrologie et sur la restauration des vestiges.

Car ce site est victime de son environnement :

 

 le grès est une roche fragile, sensible à l’érosion,

et le sable recouvre régulièrement certaines zones au point d’en modifier la configuration.

 Ainsi le niveau du Siq était probablement beaucoup plus bas

 et une volée de marches permettait alors d’accéder au Trésor.  

 Les Américains travaillent sur le grand temple nabatéen, sur le Pétra chrétien,  

et les Français fouillent le sanctuaire de Kasr-al-Bint.

 Ces travaux, en grande partie financés par l’Etat jordanien,

devraient profiter de la manne touristique que représente Pétra.

 D’autant que le ministère du tourisme et des antiquités

a augmenté le prix du billet d’entrée en 1994,

Quelque 500 000 visiteurs s’y pressent chaque année, de préférence au printemps.

Il est probable que cette zone a été habitée de longue date.

Notamment parcequ’un tremblement de terre préhistorique y a transformé la montagne

 en une gigantesque cachette où s’abritaient les nomades.

 

 

 

C’est d’ailleurs par eux que le géographe et explorateur suisse Johann Ludwig Burckhardt

 parvint à découvrir, en 1812, cette cité enfouie sous les sables.

Les grands bâtisseurs de Pétra furent les Nabatéens, des Bédouins,

sans doute originaires d’Arabie et enrichis par les droits de passage

qu’ils percevaient sur la route des épices. Ils ont fini par se sédentariser,

 autour de 300 avant notre ère, dans ce lieu de gisements cuprifères

et où l’eau était abondante en raison des fortes pluies de l’hiver

et d’une source qui alimentait une rivière (wadi) qui passait au milieu du site.

   

C’est par le Siq

 

 

 

 ce défilé de 1 200 mètres de long avec des parois hautes de 100 mètres,

qu’on entrait dans la cité. Le passage est parfois si étroit que le soleil n’y pénètre pas

et qu’on apprécie d’avoir pensé à emporter un chandail.

D’autant qu’il faut s’arrêter pour regarder les blocs des djinns (esprits en arabe)

 et les tombeaux, puis, tout le long de la paroi rocheuse, des niches,

 qui devaient abriter des représentations des divinités nabatéennes.

 

 

 

Une fois passé le Trésor, qu’il faut admirer en fin de matinée,

 lorsqu’il est inondé par la lumière du soleil, on découvre sur la droite,

 et à condition de grimper un peu,

 

 

 

 les cinq tombes dites « royales »,

 qui impressionnent par leur hauteur et le sublime décor dû à la roche jaspée.

 Une décoration naturelle que les habitants de l’époque n’appréciaient manifestement pas.

En effet, les archéologues découvrent régulièrement des traces de stuc,

dont étaient probablement enduits les façades et les murs intérieurs.

En redescendant vers la rue à colonnades, on se trouve dans ce qui a dû être le centre de Pétra,

 avec notamment des boutiques.

 

 

Le théâtre (Ier siècle apr. J.-C.) pouvait accueillir 3 000 spectateurs.

 Du temps de l’occupation romaine, d’immenses statues des empereurs y avaient été édifiées.  

 Le haut lieu des sacrifices et le monastère sont accessibles après un parcours

par des sentiers rocailleux et des escaliers assez raides.

Si on s’y promène fin mai, début juin,

 on a la chance de découvrir les iris noirs, emblèmes de la Jordanie,

 et dont la floraison ne dure que vingt-cinq jours.

Du haut de ses collines,

 la vue sur l’immense désert montagneux permet de mesurer à quel point ce lieu était protégé

et d’imaginer ce paysage lorsque Pétra était au centre d’un ensemble de plusieurs villes satellites.

Une hypothèse des historiens et des archéologues.

Les nombreux bâtiments, dont les façades monumentales sont directement taillées dans la roche,

en font un monument culturel unique qui, depuis le 6 décembre1985,

est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

  

Mosaïque

 

La zone autour du site est également, depuis 1993, un parc national archéologique.

 

Quelques monuments 

 

 Khazneh  (le trésor) le plus célèbre des monuments de Pétra.

   

 

 

Deir, (en 1839, vu par David Roberts)  

 

 
 
 
 
Les tombes royale, en 1845, par Bartlett
 
 
Après le passage de mon amie Illyria et son com, je réouvre ce billet,
car elle me dit que les photos sont de travers, de plus je constate que tout n’apparait pas…..

 

 

 

7 Réponses

  1. Harmony

    Oiseaux des îles
    Bonjour du plateau des ananas
    Merci pour le com. Et oui, comme tu le dis si bien, la retraite c\’est le travail.
    Il y a 350 mètres de haie à entretenir et tailler, les mauvaises herbes à arracher, la tondeuse à passer tous les 15 jours, plus de 800m de bordures à entretenir, les plantes, les arbres à tailler (quand j\’ai fini le haut du terrain il faut déjà recommencer en bas), et j\’ai entrepris un grand nettoyage des murs extérieurs de la maison  pour refaire la peinture. Puis très certainement refaire les plafonds extérieurs. Ensuite je pense que je vais m\’attaquer à l\’intérieur… Je n\’arrive pas à beaucoup avancer les travaux de la maison à cause du terrain car c\’est lui qui prend le plus de temps. Alors tu vois, ce n\’est pas une blague !!!
    Je n\’ai pas pu ouvrir ton espace perso trop lourd pour notre connexion, c\’est pour cela que je te réponds avec un message.
    Je te souhaite de passer une bonne semaine
    Bises des îles
    Jean-Marc

    19 septembre 2008 à 13:05

  2. illyria

    bonjour ma douce nicole je te remercie pour tes cadeaux pour mon anniversaire je te souhaite de passer une belle semaine gros bisous illyria

    15 septembre 2008 à 11:51

  3. Harmony

    (http://sapho60.spaces.live.com/)

    bonjour nicole , je vien te remercier de ta gentilesse et de ton amitié  à mon égard ;. j \’ecris sue ce billet ci car je n \’ai pas pu ecrire sur celui cocernant pétra… j \’espère que toi tu va bien et que ta santé est bonne …. moi ca va … juste la grisaille de l \’automne au speeen particulier…… et au charme prenant et tendre…..
    petra est un site sublime j \’imagine aisement l \’endroit…… le lond defilé et au bout comme une apparition la ville les tmbeaux acrochées à la roche dans le gres et dans la lumière du jour et le soleil qui vient iriser la pierre de jolies éclats .. de beaux faisceaux .. unecrin comme une pirre precieuse……. le gres c est beau  c \’est majestueux……. et ce qui fascine c \’est la roche elle semble parfois irreelle et come suspendu dans l \’air surtout la cité de pétra come une ville construite pour les divinités et à l \’antiquité elles étaient innombrable et que se soit à rome à athenes constantinople delphes ou bien   à alexandrie tous miroitaientt de spendeurs… les hommes étaient ingenieux precursseurs et voyaient en la nature la desses et la vénerait come tel…….. ce qui fut dommageable vraiment ce fut de continuer les barbarie.. esclavages et mise à mort dans les arenes et aussi les sacrifices humains ou animaliers.. unpeu comme chez les azteque et les mayas  chez les amerendiens……. je m \’eloigne du sujet je suis sur un autre continent.. pour rester sur le monde de l \’antiquité occidentale… de l \’antiquité arabe.. oui les nomades étaient legions quoique il y eu aussi des legions romaines pour les domestiquer et les rendre plus sedentaire.. les femmes travailaient  aussi….. les hommes avaient des caravanes et ils allaient chercher de quoi se nourrir et chercher le sel les epices.. et les hommes étaient des bergers …. le monde etait à la prospérité … ce qui a fait tache dans le decor ce fut cette barbarie que je comprend pas…… sacrifices humains pour des croyances unbrin naives et vraiment  peu aboutit spirituellment.. des sacrifices pourquoi faire ? c \’est frranchement navrant pour l \’espece humaine….. et les divinites ne reclamaient pas de sacrifices non…. elles avaient leur propres vie et étaient là pour initier à la beauté à la nature à la prosprité à perpetuer les traditions humaines et conduire les etres vers unavenir serein… les individus ne sont jamais satisfait d \’eux meme , ils cherchent à  se depasser les uns les autres et ca cre la rivalité la jalousie et les supercstions pur calmer leur ignorance et leur narcissisme exageres…. le sacrifice c \’est montre sa toute puissance et la divinité n \’en demande pas tant…..l \’homme peut surprendre et etonner la divinité et il va à l \’encontre de sa propre nature et il comet des erreurs funestes…….  les divinites des arbres des ruisseaux des arbres des loissons des bergers les divinités protegent et ne demande pas d \’expiation pour continuer à proteger….. ce sont les hommes qui veulent dominer et non la divinté qui domine… il est vrai que le monde fut plus beau sans cezt alienation de l \’homme pour tout ce qui est bassement materiel et qui corrom……. d \’ailleurs maintenant encore les homes sont esclaves de leur biens et les hommes parfois se vendent pour se nourir ou pire ils vendent les enfants….. c \’est insupportable à l \’esprit sensé et au coeur genereux .. les homes normalement devraient devenir meilleurs s \’ils se montraient parfois plus humains…………
    petra est un site d \’excption et cette beauté architectural done une idee des tresors de l \’humanité et des richesses des civilisations anciennes et de l \’incomparable beauté de l \’orient et de son charme incessant….. les sites dans la roche sont comme des proueses tchnique humaine incomparable….. chaque pieere est rubis emaraude turquoise car le ciel le soleil et la nature en font leurs eclats………. aujourd \’hui c \’st le monde figitif ephmere et presque figuratif qui predomines … on cre meme quasiment plus on supposes et  tout explose……. le monde a vraiment changer et ne prend pas la mesure du danger de  cette spirale du progres et de ces consequences facheuses puir l \’humanité….. qu \’il était beau ce monde grec ….. antique et ou la natture  abondante et compatissante faisait accomplir à l \’hommes des prouesses de genies……
    je te souhaite nicole , un exelent week end en acquitaine…. en picardie il commence à avoir quelques timides cepes…..
    je t \’embrasse tendrement et longue vie à notre amitié
    fidelement
    maryse

    13 septembre 2008 à 21:00

  4. Harmony

    Bonjour Nicole,
    Tu sais c\’est la galère de venir chez toi mon PC bloque à chaque fois alors je prefère t\’envoyer un message pour te remercier du train de l\’amitié..
    Passe un bon week-end, et à bientôt ma NIcole..
    Gros Bisous de nous..
     
    Jacques
     
    Harmony ajoute, désolée pour le désagrément et merci à ceux qui insistent.

    12 septembre 2008 à 11:30

  5. fAb'Créa

    Kikou ma douce Harmony
    Oulala !!! gros bug sur ton espace !!
    Mais heureusement on voit ton billet, il est superbe et les images magnifiques !!!!
    Un vrai régal !
    Doux week end et gros bisousssssssss fAb

    12 septembre 2008 à 10:09

  6. illyria

    bonjour ma douce harmony cette fois tout est bien placé en image mais a present c\’est les commentaires qui sont decalés decidement windows au lieu de faire fermer des blogs pour rien il devrait regarder a agrandir  nos espaces et regler les bugs de nos blog pffff autrement tout est parfais mais t\’en fais pas ma puce on sait toujours te laisser des coms et admirer tes billets c\’est cela l\’essentiel je te souhaite de passer uen belle journee et un exellent week end gros bisous illyria
     http://www.hiboox.fr/go/images/image-perso/rsygl0,10a4168b96f34e38912c6aef3d3d67c0.gif.html

    12 septembre 2008 à 08:49

  7. illyria

    bonjour ma douce harmony je sais pas ce qui se passe mais tes drnieres images sont tres mises sur le cotés je pense que cela doit etre un bug encore des espaces windowsw en tout magnifiques billet et j\’adore le genre de palais caché dans la roche  c\’est superbe merci pour ce bon moment je te souhaite de passer uen belle journee gros kisss illyria
     http://www.casimages.com/img.php?i=080911100323499406.gif

    11 septembre 2008 à 10:25

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s