La critique est aisée mais l'Art est difficile

Hommage à « Monsieur » Paul Newman avec vidéo

 

 

 

 
 
 

   

 

   

 
 

PAUL NEWMAN

 

 

26 janvier 1925 à Shaker Heights en Ohio – 26 septembre 2008 

 

L’homme à la soixantaine de rôles, qui avait notamment incarné à l’écran Butch Cassidy au côté de Robert Redford,

 est décédé entouré de sa famille et de ses amis, dans sa propriété près de Westport,

dans le Connecticut, a précisé  l’attaché de presse Jeff Sanderson.

 

Lettre ouverte d’une admiratrice

"Monsieur, lorsque ce billet sera publié, tout aura été dit et vu sur vous, dans la presse et à la télévision, peu importe,

il faut que je vous dise toute l’admiration que je porte à l’acteur et à l’homme que vous avez été.

 Bien entendu, âgé et l’on vous disait au plus mal, ce que vous refutiez avec votre pudeur extrême

 "tout allait pour le mieux pour lui" 

faisiez vous dire par votre porte-parole qui déclarait :

"C’est ce que j’ai obtenu de lui. Il dit que ça se passe bien. J’ai eu son bureau.

C’est le communiqué qui vient directement de lui",

on s’attendait à une issue fatale.

Cependant votre mort m’a attristée. qui reste t-il après vous comme géants du cinéma américain de mon enfance?

 Clinton Eastwood : 78 ans, Robert Redford 72 ans et la star Liz Taylor, 76 ans.

 Vous étiez un un acteur, réalisateur, producteur, scénariste,  pilote de courses et philanthrope du cinéma Américain. 

 Merci monsieur pour tous les moments intenses ressentis en regardant vos films."

 

 

 

 
 Né d’un père  juif allemand et d’une mère catholique, vos racines étaient  hongroises.
 
Votre vie « active » ne commence pas sur les plateaux de cinéma mais dans la guerre du Pacifique,
 
 sous l’uniforme, face aux Japonais. 
 
Vous êtes blessé, ce qui lui vous interdit de pratiquer le sport et vous mène vers le théâtre, après les hostilités.
 
 Vous  étudiez l’art dramatique d’abord à école d’art dramatique de Yale,
 
 puis  intègrez l’Actors studio de New York où vous cotoyez entre autres camarades
 
 Marlon Brando, Karl Malden et James Dean .
 
 La mort dramatique de ce dernier en 1955 vous amena à reprendre
 
 le rôle que Dean devait tenir dans une adaptation télévisée d’une oeuvre d’Hemingway. 
 
Vous montez sur scène à Broadway dans des pièces comme Picnic en 1953.

A partir de 1954, vous tournez pour le cinéma votre premier film  "Le Calice d’argent" de Victor Saville. 

Vous vous y trouvez mauvais et le faites savoir au public par le biais d’une page de publicité dans la presse ! 

Votre premier vrai succès au cinéma, vous  le rencontrez deux ans plus tard en interprétant le boxeur Rocky Graziano

dans

 

 

"Marqué par la haine", de Robert Wise.

 

Dans la vraie vie

 

Vous  avez  eu deux filles, Susan et Stephanie et un fils Scott

(mort en 1978 d’une surdose accidentelle d’alcool et de Valium)  avec Jacqueline Witte, votre première épouse.

 

 

En 1958, en épousant l’actrice Joanne Woodward, avec qui vous avez fêté cet hiver vos 50 ans de mariage,

 

 

 vous battez un record dans ce monde inconstant du spectacle :

 

 

 celui du couple marié à Las Vegas qui a la plus longue durée de vie commune.

De votre union sont nées trois filles, Elinor , Melissa et Clea.

  Vous vous étiez rencontrés sur le tournage de "feux de l’été" et retrouvés en vous  donnant la réplique dans

"La toile d’araignée", de Stuart Rosenberg, en 1962.

 

  

votre maison

 

Pourquoi philantrophe

 

De manière désintéressée et parallèlement à votre carrière d’acteur, vous cherchez à venir en aide aux opprimés,

philanthrope vous vous lancez dans diverses actions caritatives.

 L’une des réussites dont vous êtes  le plus fier,

 

 

 c’est la création d’ une marque de produits alimentaires qui commercialise notamment vinaigrettes et sauces,

"Newman’s Own" créée en 1982, dont les bénéfices à hauteur de 120 millions de dollars en 2005 et 2006 

sont versés à des organismes de charité pour les enfants.

 

 

 Vous organisez des camps pour enfants cancéreux et aidez financièrement des centres

 pour personnes abusant des drogues ou de l’alcool.

Violemment opposé à la guerre du Vietnam, vous êtes  si connu pour vos idées de gauche que vous finissez sur la

"liste des ennemis" du président Richard Nixon.

Amateur de bière et de blagues, vous étiez l’homme qui fuyait Hollywood,

 acceptait avec réticence les interviews et refusait généralement de signer des autographes,

 affirmant aussi ne jamais lire les critiques de vos films.

 "Si elles sont bonnes, vous prenez la grosse tête,

et si elles sont mauvaises, vous êtes déprimé pendant trois semaines".

 
    

Vous et le sport automobile

 

 

C’est en 1968, à l’occasion du tournage du film "Winning", "Virages" en français,

dans lequel vous jouez le rôle principal, celui d’un pilote des 500 miles d’Indianapolis

tentant de concilier sa carrière et sa vie sentimentale que vous découvrez le sport automobile.

Tombé littéralement amoureux de ce sport, vous mettez  à profit votre aisance financière

pour entamer parallèlement à votre carrière d’acteur une carrière de pilote de course.

 

 

Compte tenu de votre âge, vous ne pouvez évidemment pas viser les sommets,

mais parvenez tout de même à décrocher la deuxième place des 24 heures du Mans 1979

en équipage avec Rolf Stommelen et Dick Barbour sur une Porsche 935.

En 1995, vous remportez aussi une victoire de catégorie à l’occasion des 24 heures de Daytona.

Votre passion pour la course se matérialise également au début des années 1980 

par la création d’une écurie de CART en partenariat avec Carl Haas,

 une figure bien connue du sport automobile américain.

Depuis sa création en 1983, l’écurie Newman/Haas Racing 

 est devenue l’une des plus célèbres des courses américaines.

Des pilotes tels que Mario Andretti, Michael Andretti, Nigel Mansell,

Cristiano da Matta ou plus récemment Sébastien Bourdais y ont notamment brillé.

 

  

Vous étiez en France le week-end du 8 mai pour assister au mariage de l’un des coureurs de son écurie, le français Sébastien Bourdais.

 En 2005, à plus de 80 ans, vous avez  même repris le volant lors des 24 heures de Daytona

 en compagnie de vos pilotes Sébastien Bourdais et Bruno Junqueira.

 

juillet 2007

   

 Le début de la fin
 

Au fil des rôles, vos interprétations d’acteur au physique remarquablement intact sont devenues plus subtiles,

que dans les premières années, quand certains voyaient en vous un imitateur de Marlon Brando.

 "Il faut un long moment à un acteur pour développer l’assurance

que le svelte Paul Newman aux cheveux argentés a acquise",

 écrivait Pauline Kael, critique de cinéma, à son sujet, dans les années 1980.

 
 
A partir des années 1980, 
 
vous tournez beaucoup moins, mais raflé malgré tout l’Oscar du meilleur acteur en 1986
 
(après huit nominations infructueuses !) pour votre rôle dans
 
 
 
 
 "La couleur de l’argent" de Martin Scorsese.
 
On vous a revu dernièrement aux côtés de Tom Hanks dans Les sentiers de la perdition, en 2002.
 
  En mai 2007, vous  annoncez que vous vous apprêtez à mettre un terme à votre carrière et en Novembre 2007, 
 
subi une très lourde opération, dans un secret absolu, après que vos medecins aient diagnostiqué un cancer,
 
dont la nature n’a pas été précisée.
 
Le mois dernier, vous démissionnez de la direction de la production de la pièce de John Steinbeck,
 
 Des Souris et des hommes  évoquant vaguement des problèmes de santé.

A 80 ans passés, toujours demandé, vous remportez un Emmy Award

 et un Golden Globe pour le drame de 2005 sur HBO,

"Empire Falls", et avait prêté sa voix à une voiture de 1951 dans le film à succès "Quatre roues" ("Cars").

Mais vous  êtes atteint  d’un cancer des poumons qui ne vous laisse que quelques semaines à vivre.

Le 26 septembre 2008 au journal télévisé du soir j’apprends que vous venez de mourir à 83 ans.

 

 

 

 

Le plus célèbre regard bleu acier du cinéma américain vient de s’éteindre.

Au gré des rencontres avec les plus grands réalisateurs, 

vous êtes devenu l’une des stars les plus appréciées au monde, une légende aimée par ses pairs. 

 

Quelques films 

  Il nous reste vos films dont je fais ici pour mon plaisir une petite sélection, dans ce que j’ai vu.

 

"La chatte sur un toit brûlant" 1958
 
 
 
 

 

Dans une très belle demeure caractéristique du sud des Etats-Unis,

on fête l’anniversaire de «Big Daddy» Pollitt, le patriarche,

qui rentre chez lui après avoir subi des examens médicaux tout à fait rassurants.

Comme le pire était à craindre, ses fils sont venus, à la fois pour célébrer l’anniversaire et pour veiller sur l’héritage.

 L’aîné, Gooper, accompagné de sa femme et de leurs cinq enfants turbulents,

 est obsédé par l’idée que la fortune de son père puisse lui échapper.

Le cadet, Brick, ivrogne invétéré, ignore superbement sa femme, Maggie,

que la famille méprise parce qu’elle n’a pas d’enfant.

Il demande le divorce, mais elle refuse obstinément de souscrire à ses voeux…

 
 
Exodus" 1960
 
 
 
 
sans aucun doute celui qui a fait couler le plus de larmes sur mon visage et reste gravé dans ma mémoire.

Dans la réalité, un navire nommé Exodus fut intercepté en 1947 au large de Haïfa par les autorités britanniques

 et ses réfugiés furent tout d’abord transférés à Port-de-Bouc en France puis dans des camps de déportés en Allemagne.

 Ce n’est qu’en 1948, après l’établissement de l’État d’Israël,

qu’une première partie des passagers de l’Exodus parvint en Palestine.

 

 

Peu m’importe que l’on dise :

Dans l’œuvre de Leon Uris et le film d’Otto Preminger, non seulement les personnages principaux sont tous inventés,

 mais les événements ne correspondent généralement pas à la réalité. Ainsi, dans l’œuvre de Leon Uris un vaisseau,

l’Étoile de David, est intercepté au large de la Palestine et ses passagers sont transférés dans des camps à Chypre.

L’Exodus devient dans le roman le navire qu’un agent de l’Haganah, Ari Ben Canaan interprété par Paul Newman,

 achète pour transporter les réfugiés de l’Étoile de David en Palestine.

 Après plusieurs péripéties audacieuses et l’illustration d’antisémitisme de certains officiers anglais,

 l’Exodus arrivera en Palestine à la veille de la déclaration de 1948.

Le thème musical, écrit par Ernest Gold,

fut couronné par l’Oscar du meilleur thème musical original lors des Oscars de 1960.

 

 
"L’arnaqueur"  1960
 
 
 
Fait rare, les quatres acteurs principaux furent nommés aux Oscars de 1962.
 
 Eddie Felson est un brillant joueur de billard, il se rend a New York en compagnie de son manager
 
 et rencontre le légendaire champion, Minnesota Fats, poulain de Bert Gordon.
 
Minnesota gagne apres une nuit de combat acharne.
 
 Au petit matin, Eddie, ivre, rencontre une jeune femme desoeuvree et alcoolique avec laquelle il se met a vivre.
 
Sarah va mettre sa vie en jeu pour l’aider mais il n’a finalement besoin que d’une victoire.
 
 
 
 "Butch Cassidy et le Kid" 1969
 
 
 
 
Au début du XXe siècle, Butch Cassidy et son ami Sundance Kid pillent les trains et les banques.
 
 
 
 
Les deux malfrats élaborent un plan ingénieux qui leur permet de dévaliser deux fois le même convoi,
 
 
 
 
 mais les autorités sont sur leur piste.

Le Kid retrouve son amie, Etta Place, une jeune institutrice, 
 
et Butch Cassidy improvise avec elle un brillant numéro à bicyclette.
 
La seconde attaque de l’Union Pacific oblige les deux complices
 
et Etta à abandonner leurs amis et à fuir en Bolivie.
 
 Là, ils poursuivent leurs exploits criminels et ce, malgré la défection de la jeune femme,
 
 effrayée par la tournure que prennent les événements.
 
 

Votre carrière est marquée par des collaborations avec certains des plus grands cinéastes du dernier demi-siècle,

d’Alfred Hitchcock

 

"Le rideau déchiré"

à John Huston "Le piège", en passant par Robert Altman "Quintet",

 

 

  "Le gaucher",

 

 d’ Arthur Penn , Otto Preminger, Scorsese et les frères Coen "Le grand saut".

 

 

Elizabeth Taylor 

"La chatte sur un toit brulant"

 

 Lauren Bacall, Tom Hanks ou Tom Cruise ont compté au nombre de vos partenaires.

 

 

Aussi à l’aise dans des comédies

"L’Arnaque"

que dans des drames

 

 

"Le plus sauvage d’entre tous"

 

 hors-la-loi ou policier, avocat alcoolique ou prix Nobel de littérature,

 arnaqueur ou homme d’affaires honnête persécuté par une journaliste irresponsable,

vous incarniez une certaine image de l’Amérique.

 

REPRISE DU BILLET  

Ci-après une magnifique vidéo, assez récente, vraiment très émouvante.

  

                       

Leave a Reply

 

 

Aimé et salué de tous,

Paul Newman restera pour beaucoup un homme au grand coeur, généreux, drôle et intègre.

 Acteurs et politiques  du monde entier rendent hommage à cette légende du cinéma américain.

A. E. Hotchner s’est remémoré son ami:

«drôle, malicieux, une vraie girouette!»

et vient de faire un don de plus de 18 millions d’euros à diverses œuvres de charité

 en hommage à la générosité de Paul.

Le 27 octobre, ses amis acteurs lui rendront également un dernier hommage à San Francisco:

Julia Roberts, Sean Penn, Tom Hanks, Jack Nicholson, Billy Crystal et Bruce Willis

liront des extraits du Monde de Nick Adams, une adaptation de plusieurs histoires d’Ernest Hemingway.

 

 

"Dieu crée parfois des êtres parfaits et Paul Newman était l’un d’entre eux",

a déclaré Sally Field, qui avait partagé l’affiche avec lui en 1981 dans "Absence de Malice".

"J’ai eu la chance de l’avoir connu. Il m’a rendue meilleure",

a ajouté l’actrice dans une déclaration.

Le gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger a salué en Paul Newman

"le parfait héros impavide, à qui les hommes voulaient ressembler et que les femmes adoraient".

Pour Russel Crowe, l’acteur néo-zélandais et australien qui reçut l’Oscar du meilleur acteur en 2001 pour Gladiator,

" Newman a été un inspirateur".

A Los Angeles, des admirateurs et admiratrices sont venus déposer des fleurs sur son étoile dans le

 

 

"Hollywood Hall of Fame", la "promenade de la gloire",

tandis que l’Association américaine du 7ème art (MPAA) saluait sa carrière.

"Nous nous souviendrons de lui comme d’un artiste, d’un gentleman et d’un philanthrophe

 dont la carrière exemplaire n’a eu de rivale qu’une vie encore plus exemplaire",

a déclaré le président de la MPAA Dan Glickman.

L’Association a souligné que les 100 millions de dollars donnés par la Fondation Newman

 à des causes humanitaires était aussi importants que son héritage en tant qu’acteur.

"L’art du cinéma et le monde pleurent la disparition d’une légende et d’un homme au grand coeur",

a-t-il dit.

"Notre père était un exemple rare d’humilité, le dernier à reconnaître que ce qu’il faisait était exceptionnel",

ont déclaré samedi les cinq filles de l’acteur.

"Il avait mis la barre trop haut pour le reste des hommes. Pas seulement les acteurs, nous tous",

 a estimé George Clooney.

 

 

Robert Redford, 72 ans, qui avait partagé avec lui l’affiche de "Butch Cassidy",

a déclaré avoir perdu un

 "véritable ami, qui est parti pour un monde meilleur".

Le chef de l’Etat français a salué

"l’acteur et philanthrope"

qui fut l’incarnation de "l’Amérique heureuse de l’après-guerre" mais aussi "de ses doutes".

"Il était aussi un grand ami de la France et les passionnés de course automobile se souviendront

 de ses participations successives aux 24 heures du Mans",

a ajouté M. Sarkozy.  

 

Elizabeth Taylor qui a joué avec Paul Newman dans La Chatte sur un Toit Brûlant, a déclaré:

"J’aimais cet homme de tout mon coeur. Il était bon et intègre.

Je sais qu’il aimait sa famille, sa femme, le monde et les Hommes. Il avait un coeur pur".

 L’actrice a ajouté:

 "Travailler avec lui était un véritable bonheur.

 L’avoir connu, avoir été son amie était un privilège et je ne l’oublierai jamais."

 

L’acteur Tim Robbins qui a partagé l’affiche avec Paul Newman dans Le Grand Saut en 1994, a estimé que:

"Le monde perd un ange. Il était philanthrope, compatissant, courageux, intelligent, curieux,

ouvert d’esprit et il avait un coeur pur et un vrai sens de l’humour.

Il était un héros pour moi en tant qu’acteur mais aussi en tant qu’homme.

 C’est un honneur d’avoir connu cette personne merveilleuse, de jouer avec lui, de rire avec lui

et d’être assis à ses côtés pendant qu’il conduisait à cent à l’heure avec des yeux malicieux".

George Clooney a lui aussi salué le comédien:

"Il a placé la barre trop haut pour nous, pas seulement les acteurs mais aussi pour le monde. Il sera regretté de tous".

 

Leonardo DiCaprio concidère que Paul Newman appartenait à la lignée

"des acteurs qui ont changé la forme de cet art"

comme Marlon Brando, James Dean ou encore Montgomery Clift.

 

 Un dernier adieu dans l’intimité et la simplicité

 

La famille et les plus proches amis de Paul Newman se sont réunis au crématorium

 pour lui dire un dernier au revoir. Après une brève cérémonie, Newman a été incinéré.

 «C’est vraiment fini» 

a dit  Hotchner, .

 

Chapeau bas Monsieur

 

 

                  

 

Non Monsieur, ils restent vos films et pour des millions d’enfants et de personnes en difficulté,

tout ce que votre COEUR vous a dicter de faire.

 

 

Je pense également à vos filles et surtout à votre femme Joanne 

qui n’auront jamais connaissance de ce billet mais à qui je le dédie. 

 

   

   

 

  

 

 

 
  
 
 Montage Harmony/Nicole
 
 
 
 
 
 
Publicités

8 Réponses

  1. illyria

    bonjour ma douce harmony je te souhaite de passer une belle journee et un exellent week end gros bisous et a demain illyria

    17 octobre 2008 à 07:17

  2. Mamylouise

    ☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥ ☆
    ♥♥♥♥…Bisous…♥♥♥♥…Bisous…♥♥♥♥…☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥♥ ☆ ♥ ce matin le soleil va briller♥ ☆ ♥ le peuple va sélever♥ ☆ ♥ pour chanter a lunisson ♥ ☆ ♥ une jolie chanson ♥ ☆ ♥ la chanson du bonheur♥ ☆ ♥ qui uni tout les coeur ♥ ☆ ♥ une chanson qui nous rend tous fière ♥ ☆ ♥ et qui fait tomber les frontières ♥ ☆ ♥ une chanson d amitié ♥ ☆ ♥ qui apporte la liberté♥ ☆ ♥ c est cette esprit que ce matin ♥ ☆ ♥ je viens te souhaiter ♥ ☆ ♥ une trés bonne fin de journée.

    ☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥ ☆☆ ♥ ☆
    ☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥ ☆ ♥ ☆☆ ♥ ☆

    16 octobre 2008 à 23:55

  3. Pierre

                  te dit Ayu NICOLE Salut
     
     Je viens t\’apporter plein d\’ions positifs pour que tout aille au mieux
    et plein de gros bisous iodés, lavandés de réconforts…
    Je suis pas trop sur les spaces en ce moment, mais je réponds à mes coms.
    Bon courage et suis sûr que tout tes amis de la toile viendront te réconforter.
    BRAVO, POUR TES BILLETS toujours splendides.
    @€
    Plp

    16 octobre 2008 à 12:08

  4. illyria

    bonjour ma douce harmony il est genial ton billet d\’entree ma douce je te souhaite de passer une belle journee gros bisous illyria

    16 octobre 2008 à 09:56

  5. Capt'ain Jack

    coucou ma tite sorcière..
     Si elles étaient toutes comme toi, les enfants les aimeraient au lieu de les craindres..
     gros bisous de nous
     jack et Isa

    16 octobre 2008 à 09:46

  6. audrey

    Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup,Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne,Il ne dure qu\’un instant, mais son souvenir est parfois éternel,Personne n\’est assez riche pour s\’en passer,Personne n\’est assez pauvre pour ne pas le mériter ,et c est avec le sourire_8888____888888___888888___88____8__88888___88888888_88888888_8888__8_____888___888__888_888__888__88__8______888___888__888_888__888_____8_____AMITIE!__888___888__888_888__888____8__88__que je passe te souhaiter une bonne journée__888___88888888_88888888___8__8888_8888888__888888___888888___8__ ton amie Audrey

    16 octobre 2008 à 07:23

  7. illyria

    bonjour ma douce je te souhaite de passer une belle journee gros bisous .illyria

    15 octobre 2008 à 07:44

  8. illyria

    bonjour ma douce harmony je suis heureuse que les images t\’ont plues et bel hommage a paul newman un grand acteur  et tu as appris pour ce pauvre gerard depardieu pour son fils pfff si jeune 37 ans seulement grrr je suis si triste pour sa famille gros bisous illyria

    14 octobre 2008 à 10:36

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s