La critique est aisée mais l'Art est difficile

Boris Vian : l’éternel adolescent dont on vient de célébrer le cinquantenaire de la disparition

     

 

 
 
 

 
 
 
 
 
 "Le billet était près depuis un moment, pour le 50 ème anniversaire de sa disparition,
 mais je n’ai pas pu le publier à temps,
 ce qui  m’a permis d’entendre et de voir que nombreux sont ceux
qui ne l’ont pas oublié et lui ont rendu hommage." Harmony
 
 
 
 
 
 
 
BORIS VIAN
 
 
 
  10 mars 192023 juin 1959 
 
 
Un touche à tout de génie
 
 
 
 
 
"Boris Vian, le swing et le verbe, recompose le portrait d’un artiste atypique aux multiples talents. François Roulmann, libraire spécialiste ès musiques et Françoise Bertolt, directrice de la fondation Boris Vian, ont rassemblé une riche documentation sur l’homme de lettres et de musique. "
 
 
 
Le mot d’Harmony
 
"Vous savez bien que j’ai toujours "mon grain de sel" a exprimer.
Boris Vian est de la génération de mes parents,
  dans ce Saint-Germain des Près, si cher à  mon coeur,
fréquentant le café de Flore ou les Deux Magots,
 ce quartier ou j’ai  tant aimer "traîner",
comme à la rencontre de l’âme des intellectuels et artistes qui s’y réunissaient.
 De plus passionné de jazz, il joue de la trompette de poche au Tabou,
club de Saint-Germain-des-Prés, fréquenté par mes parents.
Henri Salvador disait de lui :
"Il était un amoureux du jazz, ne vivait que pour le jazz
n’entendait, ne s’exprimait qu’en jazz ".
 
 
 
 
 
 
 

Son père Paul est rentier, sa mère est pianiste et harpiste amateur.

Son grand-père Henri Vian fut bronzier et fondeur,

ses magasins étaient  dans l’Hôtel Salé depuis le musée Picasso.

 Boris a un frère  aîné, Lélio; 

il y aura deux autres enfants après Boris, Alain et Ninon .

 

 

33 rue Pradier, la villa des Fauvettes (au fond) où la famille emménage,

est pour Boris, ses frères et sa soeur un petit paradis.

Malheureusement, à douze ans, Boris est victime d’un rhumatisme articulaire aigu,

 qui lui occasionne une insuffisance aortique.

Cette maladie du cœur, dont ses œuvres porteront la trace,

en fera la cible de l’affection trop étouffante de sa mère.

 Il en parlera dans L’Herbe rouge, et plus encore dans L’Arrache-cœur.

 La scolarité de Boris Vian est souvent interrompue en raison d’accidents de santé.

Toutefois il arrive à suivre  les classes préparatoires aux grandes écoles scientifiques

et entre à l’Ecole centrale Paris en 1939.

 A la fin de ses études, il travaille comme ingénieur à AFNOR, de 1942 à 1946,

où il profite de ses instants de liberté pour écrire et jouer de la musique jazz.

Boris fréquente les cafés de Saint-Germain-des-Prés :

Le Flore ou les Deux Magots,

à l’époque où ceux-ci rassemblent intellectuels et artistes de la rive gauche :

 

Sartre, Boris, Michelle et Beauvoir

 

 Jean-Paul Sartre, Raymond Queneau, Simone de Beauvoir,

 

Juliette Gréco (avec son vrai nez)

 

Marcel Mouloudji, Miles Davis ou

 

 

Michelle et Boris avec Duke lors d’un repas après l’un de ses concerts donnés à Paris en 1948
© DR – Archive # 8A88E
 

Son premier roman célèbre

 "J’irai cracher sur vos tombes"

paraît sous le pseudonyme de Vernon Sullivan

 
 

Le Déserteur : clip vidéo

 

                                   

                                                      

 

 

Monsieur le Président

Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez le temps
Je viens de recevoir
Mes papiers militaires
Pour partir à la guerre
Avant mercredi soir
Monsieur le Président
Je ne veux pas la faire
Je ne suis pas sur terre
Pour tuer des pauvres gens
C’est pas pour vous fâcher
Il faut que je vous dise
Ma décision est prise
Je m’en vais déserter

Depuis que je suis né
J’ai vu mourir mon père
J’ai vu partir mes frères
Et pleurer mes enfants
Ma mère a tant souffert
Elle est dedans sa tombe
Et se moque des bombes
Et se moque des vers
Quand j’étais prisonnier
On m’a volé ma femme
On m’a volé mon âme
Et tout mon cher passé
Demain de bon matin
Je fermerai ma porte
Au nez des années mortes
J’irai sur les chemins

Je mendierai ma vie
Sur les routes de France
De Bretagne en Provence
Et je dirai aux gens:
Refusez d’obéir
Refusez de la faire
N’allez pas à la guerre
Refusez de partir
S’il faut donner son sang
Allez donner le vôtre
Vous êtes bon apôtre
Monsieur le Président
Si vous me poursuivez
Prévenez vos gendarmes
Que je n’aurai pas d’armes
Et qu’ils pourront tirer

 

 

 Le saviez-vous ?

 

Dans la première version de sa chanson la plus célèbre (parmi les 461 qu’il a écrites),

chanson anti-militariste écrite à la fin de la guerre d’Indochine (soit le 15 février 1954),

 juste avant la guerre d’Algérie.

 La chanson fut interdite sur les ondes dans sa version d’origine

en raison du couplet final litigieux, Boris Vian concluait par : 

Si vous me poursuivez
Prévenez vos gendarmes
Que je possède une arme
Et que je sais tirer

Cette chanson fut interdite sur les ondes dans sa version d’origine

 en raison du couplet final litigieux.

 Il a accepté la modification de son ami, le chanteur Mouloudji

pour que sa chanson garde toute son âme pacifiste.

 

  

 

Les multiples talents de Boris Vian: 

 ingénieur, inventeur, écrivain, poète,musicien, 

critique, chroniqueur et musicien de jazz, parolier et chanteur.

Il est également, conférencier, scénariste, traducteur

(anglo-américain, amoureux de la culture américaine).

En dépit de tout cela, Boris Vian a vécu en restant inconnu du grand public.

Ce n’est qu’en 1962, trois ans après sa mort, que son œuvre rencontre ses lecteurs.

 C’est d’abord son recueil de nouvelles "Je voudrais pas crever",

puis "L’Herbe rouge" , "l’Ecume des jours"  et "J’irai cracher sur vos tombes"

 

qui connaissent des succès de plus en plus importants.

 

Son premier roman célèbre :

 "J’irai cracher sur vos tombes", écrit en 1946,

est très controversé, notamment parce qu’il est retrouvé sur les lieux d’un crime passionnel.

Boris est condamné en 1950 pour outrage aux bonnes mœurs.

S’ensuivent des romans tout aussi noirs et sarcastiques.

Si les œuvres à succès, signées Vernon Sullivan, ont permis à Vian de vivre,

elles ont aussi occulté les romans signés de son vrai nom,

œuvres plus importantes à ses yeux.

 D’après lui, seuls ces derniers avaient une véritable valeur littéraire.

 

Dans le privé

 

1951 et 1952 seront des années sombres pour Boris Vian.

Il vient de quitter son épouse Michelle, dont il a eu deux enfants, Patrick et Carole,

et vit difficilement de traductions dans une chambre de bonne.

Il n’a plus un sou mais le fisc s’acharne à lui soutirer des impôts anciens qu’il ne peut payer.

 

1957 avec Ursula 

 

En 1954, il se remarie avec Ursula Kübler.

 

Son refus du réalisme, son esprit ludique, sa résistance aux règles en vigueur,

son univers onirique font de lui un funambule entraînant le lecteur dans

"une farandole de mots qui réveillent l’imaginaire" .

Comme le note Michel Rybalka qui publia sur lui un essai en 1969,

le succès de Vian excède le cas de la littérature pour acquérir une dimension sociologique.

Par son esprit de révolte, son refus de la morale, ses tribunes au vitriol,

 Boris Vian incarne à jamais l’esprit libre ayant fait fi des contraintes

 pour prôner la libération de l’esprit.

 

 

 

Boris Vian à Saint-Tropez vers 1956
© DR – Archive Cohérie Boris

 

 

 

Le matin du 23 juin 1959

 Boris assiste à la première de J’irai cracher sur vos tombes, film inspiré de son roman.

 Il a déjà combattu les producteurs, sûrs de leur interprétation de son travail,

 et publiquement dénoncé le film,

 annonçant qu’il souhaitait faire enlever son nom du générique.

Quelques minutes après le début du film, il s’effondre dans son siège

et meurt d’une crise cardiaque en route vers l’hôpital.

Il n’a que 39 ans.

 

 

sa tombe à Ville-d’Avray

 

Son œuvre connut un immense succès public à titre posthume

dans les années 1960 et 1970,

notamment pendant les événements de mai 68.

 Les jeunes de la nouvelle génération redécouvrent Vian,

 l’éternel adolescent, dans lequel ils se retrouvent, ce fut exactement mon cas.  

  

Le 23 juin, un demi-siècle que Boris Vian s’est éteint.

  

  

 

 
 
 

 

 

 

 

 

 

   

 
Publicités

12 Réponses

  1. ✿ B ✿

    bonsoirmerci de ta petite maison♥   ♥ ♥  ♥ ♥   ♥   ♥    ♥   ♥ ♥   ♥ ♥ ♥   ♥   ♥    ♥ ♥ ♥  ♥   ♥   ♥   ♥    ♥  ���, �♥♪♥♪♥♪♥♪♥♥♪♥♪♥♪♥♪♥♪♥♪���¢Λ\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ ♥♪♥♥♪♥♥♪♥��¢ /…..\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ ♥♪♥♥♪♥♥♪♥♪♥�¢ / ๑ ۩ ๑_\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ ♥♪♥♥♪♥♥♪♥♪♥¢/๑ ۩ ۞ ۩ ๑\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ ♥♪♥♥♪♥♥♪♥♪♥�▓�.♪♥♥♪. ▓♥♪♥♪♥♪♥♪♥♪♥♪♥♪♥♪♥♪♥�▓�.♪♥♥♪. ▓�★★★★★�★★★★�▓�.♪♥♥♪. ▓�★★★★★�★★★★((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((je passe te souhaiter un ebonne nuit comment va tu ici ca va bien ,le soleil nous a quitte voila le retour de la pluie les temperatures ont baisses vivement que le soleil revient vite car les enfts jouaient bien ds la piscine la c\’ tout pour le moment sutout samedi prochain on pard une journée a la mer voyage organise je croise les doightsbonne nuit a bientotamitiée bettyboop

    8 juillet 2009 à 20:51

  2. DoMica

    Bonjour Harmoy !Merci de ton passage agréable pour toutes les deux !Ton billet est très enrichissant, complet !Sais-tu que j\’ai un blog spécial dédié à l\’astro :- o – http://croislune.spaces.live.com/et toute une page de liens sur mon web-log :- o – http://domica25.free.fr/blog/?page_id=170Je te souhaite un excellent W.E. et te dis à bientôt …Amicalement*DoMica*

    4 juillet 2009 à 08:49

  3. ✿ B ✿

    coucou chere amiecontente de ton passage je ois que tu as vu mon ptit chez moi c\’ bien caici il fait moins chaud c\’ mieux le petit vent,on respire un peu voila le week end je te souhaite un bon week enda bientot ne t inquiete pas si tu passes pas souvent on ne va plus se perdre on reste amie si tu viens pas moi je passe d\’accord bisous a bientot(merci pour ton image)amitiéebetty boop

    3 juillet 2009 à 17:00

  4. ♫♪ ∂αℓιℓα

    bonjour jai bien vu ton com, c\’est toi ki choisit si tu veux me supprimer,mais kom tas pu le constater je partage des infos des tutos…mon domaine c\’est plutot les créa, faire des montage…et de + je ne peux pas visiter tout ceux ki me rajoute a leur réseauton space je le reconnais a un certain style,parle d\’architecture, des oeuvres et ça c\’est pas trop mon rayon…ne le prends pas mal mais moi je te supprime pas malgré tes tres rares visitesbon aprem et mes salutations

    3 juillet 2009 à 14:15

  5. illyria

    bonjour ma douce je te souhate de passer un bon week end et une belle journe bisous illyria http://www.casimages.com/img.php?i=090703094745339826.gif

    3 juillet 2009 à 09:48

  6. SOlène

    Je n\’ai qu\’un mot à te dire pour ce billet: MERCI !!!!J\’adore Boris Vian, et j\’ai une partie de son oeuvre à la maisonSais-tu qu\’une pleiade est prévue pour 2010 ? Bien mérité, c\’est un GRAND !!!Passe une douce nuit. Je ne suis pas très prèsente en ce moment sur la blogosphère, mais je fais de mon mieux pour n\’oublier personne de mes amis SpacesGros bisous Harmony@ bientôt !SO

    3 juillet 2009 à 00:08

  7. illyria

    bonjour harmony j\’espere que tu vas reussir a surmonter ce cap je sais que la vie est pas facile avec nous plus de tristesse que de joie mais faut te battre ma puce prend soin de toi et passe une belle journee bisous illyria http://www.casimages.com/img.php?i=090702020622518746.gif

    2 juillet 2009 à 14:15

  8. Ponpon et princesse

    Kikou!!!Tres apprecier de notre part ta visite v\’la 1hre…Merci a toi mmeme si c\’est un copie-coller…Comment cela,que tu a le coeur qui saigne???J\’esppere que se n\’est pas trop grave…Car tu ns inquiete chere Nicole…Quoi en soit…Moi et ma princesse te souhaitons uneagreable journée…Bisous…Ps:Pour Boris Vian je ne le connaissais pas…Merci a toi de me le faire decouvrir…

    2 juillet 2009 à 12:41

  9. catherine

    j\’adorais la Java des bombes atomiques et la complainte du progrès, mais ma chanson préférée était le blues du dentiste..je vois que tu es très documentée, je ne sais si tu as un CDI chez toi, c\’est impressionnant !!!Moi j\’ai quelques bouquins de lui. J\’espère que chez toi le temps est plus sympa qu\’ici, nous avons eu un déluge de pluie et de grêle, le métro était noyé !!!!

    1 juillet 2009 à 15:49

  10. Cricri

    Coucou, je ne peux pas mettre de commentaires sur ton blog Elvis, on me dit toujours que le code est mauvais pourtant je le fais juste.Voici ce que j\’avais mis:Bonjour mon amieJe viens de lire ton blog c\’est vraiment superbe, je me demande ou tu vas chercher toute cette documentation?Pour ce qui est de ce ERIC c\’est pas gentil ni poli te dire tout ce qu\’il dit, c\’est vrai les goûts et les couleurs sont dans la nature et tient qu\’a lui de pas y venir, mais là vraiment c\’est un type qui n\’a pas beaucoup d\’éducation.Je suis bien triste pour toi, car tout ce que tu fais est vraiment très bien fait et avec soin surtout….. J\’espère que tu vas bien et que tu ne souffres pas trop de la chaleur?Je te fais plein de bisous d\’amitié et a très bientôt ma chère NicoleAmicalementCRICRIV

    29 juin 2009 à 12:41

  11. ✿ B ✿

    coucou*tres interressant billetje te souhaite une bonne semaine ou il fait tres chaudbisous betty boop

    29 juin 2009 à 09:45

  12. illyria

    bon jour harmony superbe billet je te souhaite de passer uen belle semaine gros kisss illyria http://www.casimages.com/img.php?i=090629090156746197.gif

    29 juin 2009 à 09:35

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s