La critique est aisée mais l'Art est difficile

Ninon de Lenclos : courtisane et écrivain

 

  

 

 

  

 

 

 

Le mot d’Harmony
 
 
"Mais que vient faire une courtisane sur Les Arts?
 
 Il se trouve que la belle Ninon fût également
 
 une femme d’esprit et un écrivain français.
 
 
 

Anne « Ninon » de l’Enclos

aussi appelée

 Ninon de Lenclos

 ou

Ninon de Lanclos

 Paris, 10 novembre1616 – Paris, 17 octobre 1705

(Sa date de naissance n’est pas certaine : entre 1615 et 1623).    

 

   

  

Ninon de Lenclos, gravure par Antoine-Jean-Baptiste Coupé

 

est la fille d’un gentilhomme de Touraine, militaire à l’esprit libre,

 ayant servi sous les rois :

 Henri III et Louis XIII, probablement comme mercenaire. 

Sa mère est issue d’une famille assez connue du côté d’Orléans, 

 était ce qu’on appelle  "une grenouille de bénitier".

 Il y avait donc une énorme différence entre ses parents,

et bien vite il est clair que Ninon ressemble plus à son père.

A quinze ans Ninon est orpheline et héritière d’une fortune.

Ce qui lui permetta de ne jamais se marier

et de vivre une vie très indépendante, dans l’esprit de son père.

Ninon savait l’italien et l’espagnol tout en étant versée en sciences,

elle jouait divinement du luth, citait Montaigne et les grands classiques.  

 
Bien que plus proche de son père, c’est sa mère qui la promenait
 
de salon en salon où elle faisait sensation.
 
Plus tard, elle apprit le clavecin et devint une femme de lettres,
 
influencée par les idées épicuriennes de son père.
 

La belle Ninon a, sa vie durant, collectionné une ribambelle d’amants

 à tel point que Walpole la surnomma plus tard

« Notre Dame des Amours ».

 

 

En 1652, sa liaison avec Louis de Mornay,

marquis de Villarceaux et proche du roi Louis XIV,

devient le sujet des conversations de salon de la Capitale.

 

 

On peut encore admirer à Villarceaux les boiseries

et les lambris du logis de Ninon.

 D’aspect confortable, sans luxe tapageur, 

 le manoir est couvert de lambris peints.

 

Un plafond en trompe-l’oeil décore le boudoir,

à l’arrière de la chambre à coucher.

   

 Les amants s’installent au domaine de Villarceaux,

 où ils vivront leur passion durant trois ans.

Ninon y accouchera d’un fils prénommé Louis.

 Mornay reconnaît son fils devant notaire en 1657.

Confortablement doté par ses parents,

 le jeune bâtard reçoit le titre de Chevalier de la Boissière

donné par le roi qui l’enrôle dans la Marine royale, comme officier.

Ninon aura d’autres enfants.

 

 

 

 

 Proche de Molière, elle corrigea, à la demande de l’auteur,

 la première version du Tartuffe.

 

Lors de son premier voyage à Paris, la reine Christine de Suède,

 amie de Descartes, accorda une seule rencontre en privé

à ….. Ninon de Lenclos dont elle avait la plus haute opinion.

 

   

 

  Christine de Suède en conversation avec René Descartes, 

 peinture de Pierre Louis Dumesnil.

   

   

Grand amateur de sagesse, Louis XIV se préoccupait souvent,

par personne interposée, de l’opinion de Ninon.

Le jour de ses 77 ans, incorrigible courtisane,

Ninon eut une aventure avec l’abbé de Châteauneuf.

 A la même époque elle mène de front une autre liaison

 avec le chanoine Nicolas Gédoyn.

 Quelques mois avant son décès, à près de 90 ans,

 elle se fit présenter le jeune Arouet (Voltaire) alors agé

d’environ 13 ans et élève du collège jésuite Saint-Paul de Paris.

Dans son testament elle lui légua 2 000 livres tournois

 (l’équivalent de 7800€ de l’an 2008)  pour qu’il puisse s’acheter des livres.

   

 

   

Un salon très prisé

 

 

médaillon peint et émaillé sur cuivre.

 

Ninon a tenu salon à compter de 1667, en l’hôtel Sagonne,

 rue des Tournelles à Paris.

Ses célèbres cinq à neuf avaient lieu chaque jour.

 Ninon est la reine des salons parisiens, femme d’esprit et femme de cœur,

représentative de l’évolution des mœurs des XVIIe et XVIIIe siècles

 français et précurseure de la femme libre et indépendante.

Parmi ses invités, beaucoup d’hommes :

François de la Rochefoucauld,

 

  

 Paul Scarron,

 

 Jean-Baptiste Lully, Jean de La Fontaine, Philippe d’Orléans…

 

 

 Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon, le fameux mémorialiste. 

 

Roger de Rabutin, comte de Bussy, Charles Perrault,

Henri de Sévigné, puis son fils Charles de Sévigné,

le peintre Nicolas Mignard dont elle fut un modèle,

Jean Racine, Nicolas Boileau, Molière,

 

Condé………

 

Mais aussi de nombreuses femmes :

 Marguerite de la Sablière,Charlotte-Élisabeth de Bavière,

princesse Palatine, Henriette de Coligny, comtesse de la Suze,

   

  

 Marie Desmares, dite la Champmeslé, tragédienne réputée,

   

  

sa parente et amie Françoise d’Aubigné, future Madame de Maintenon.

Mais aussi lady Montagu qu’elle appelait Madame Sandwich

et dont elle dira :

« Elle m’a donné mille plaisirs, par le bonheur que j’ai eu de lui plaire.

 Je ne croyois pas sur mon déclin pouvoir être propre 

 à une femme de son âge.

 Elle a plus d’esprit que toutes les femmes de France,

 et plus de véritable mérite.»

 

 

 

Le grand astronome Huyghens, qui fut au nombre de ses amants,

composa quelques vers à son sujet :

"Elle a cinq instruments dont je suis amoureux :

 

Les deux premiers, ses mains ; les deux autres, ses yeux ;

 

Pour le plus beau de tous, le cinquième qui reste, 

 

Il faut être fringant et leste".

 

 

 

 

On connait plusieurs recueils de lettres de Ninon dont :

Lettres de Ninon de L’Enclos au marquis de Sévigné, 1750.
  
  

 1659, "La coquette vengée"; 

Elle y défend, en tant que femme de lettres,

la possibilité d’une vie bonne et morale en l’absence d’apparat religieux.

Elle y dit aussi :

 « beaucoup plus de génie est nécessaire pour faire l’amour

que pour commander aux armées »

 et

 « nous devrions faire attention au montant de nos provisions,

 mais pas à celui de nos plaisirs :

ceux-ci doivent être recueillis jour après jour. »  

D’après Voltaire, Ninon aurait déclaré :

"Mon Dieu, faites de moi un honnête homme

et n’en faites jamais une honnête femme". 

 

Sources texte : Evene, Wikipédia et autres… 

 

Le billet suivant vous fera découvrir

le sculpteur César sous un autre aspect.

Si vous descendez encore en dessous

un hommage à Boris Vian avant celui des Francofolies.

 

 

  

 

 

 

  

 

 

 

 

 
 
 
 
 

 

 
Publicités

8 Réponses

  1. Allison

    Bon 14 juillet!BisousLina-Lise

    14 juillet 2009 à 20:35

  2. Mamie

    quel beau billet et surtout quel travail merci pour ce partage bonne soirée et bonne semaine bizzzz

    12 juillet 2009 à 19:44

  3. illyria

    bonjour ma douce je te souhaite de passer une belle fin de week end superbe billet ma belle gros bisous illyria http://www.casimages.com/img.php?i=090712032954900380.gif

    12 juillet 2009 à 16:04

  4. Moyot

    Bonjour ! superbe billet, quel travail ! merci de nous donner de la matière !Bon dimanche !Je reviendrai !Fr@ne

    12 juillet 2009 à 12:02

  5. Minou

    désolée.. je n\’ai pas mis mon com où il fallait.. j\’ai une tite tête parfois… j\’avais lu pourtant ! bisous

    10 juillet 2009 à 14:12

  6. Harmony

    Minou ☺ a écrit :coucou ma belle amieque de belles choses ne trouve t-on pas dans ce blog !!!!!!!!superbe mais je voulais aller lire Ninon de Lenclos ….. donc j\’y vais de ce pasgros bisous et bel été à toiMinou

    10 juillet 2009 à 14:02

  7. Minou

    oui c\’est vraiment un magnifique billet qui me fait découvrir Ninon de Lenclos… Jusqu\’à présent j\’aurai été incapable d\’en parler ! toujours aussi intéressants tes billets…passe un bel été … gros bisousMinou

    10 juillet 2009 à 13:14

  8. DoMica

    Ah quel billet magnifique, faudra que je revienne les yeux bien ouverts …Bonsoir Harmony … pour sûr que tu ne peux ouvrir le 1er lien, il est faut … suis désolée … voici le bon :http://librejesuis.spaces.live.com/Pour ta collection perso voici Betty Boop :http://i64.servimg.com/u/f64/11/34/11/84/bettyb11.jpghttp://i64.servimg.com/u/f64/11/34/11/84/bettyb13.jpgBon ; que dis-je ? … excellent W.E. à toi !Je file, m\’envole, essaye de rattraper la nature …Amicalement*DoMica*

    10 juillet 2009 à 01:32

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s