La critique est aisée mais l'Art est difficile

Ara Starck : digne fils de son père (et très important, un message concernant Shanna)

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
et chez Harmony
 
 
 
 
 
ARA STARCK
 
bon sang ne saurait mentir! 
 
 
 première exposition 
 
« alter familia »
 
 
 
 

Fille aînée du célèbre Philippe Starck, reconnu en France comme à l’étranger,

 Philippe Starck est aujourd’hui une grande figure du design.

 Ara affirme son style dans la peinture.

La Galerie Artegalore a présenté sa première exposition.

Ara a exposé, une peinture à l’ huile revisitée

 par une technologie moderne le lenticulaire.

Travaillant à la peinture à l’huile,

elle livre des visages remaniés par le lenticulaire,

 créant toutes sortes de distorsions visuelles,

 laissant deviner une forte influence de l’imagerie contemporaine.

 

 

 

"Le contorsionniste", 116,5×78,5 cm, technique mixte, 2008

 
"L’équilibriste", 116,5×78,5 cm, technique mixte, 2008 

 

     Personnage tout aussi talentueux que mystérieux,  elle a aimablement accepté de répondre

 d’une façon sincère  à une interview réalisée par l’équipe Déco-Design.

 

 

   

Elle est née à Paris en 1978. Inspirée depuis toujours par le dépassement au propre comme au figuré,

Ara Starck peint sur grand format.

 

Le restaurant le Dali

 

 

 

L’ancien jardin d’hiver, qui accueille aujourd’hui

 le nouveau restaurant nommé Dali en honneur au peintre espagnol

qui résidait ici un mois par an, a été recouvert d’une toile monumentale.

 

 

C’est Ara, qui en est l’auteur. De dimensions spectaculaires, 4 mètres sur 3,

 la toile met en scène l’homme avec 4 mini-compositions.

 

 

 

L’idée :

que l’œuvre d’art et le lieu de vie évoluent ensemble, dans la tradition des Chagall et des Cocteau.

   

D-D : Ara, nous voulons donc en savoir un peu plus sur vous… Quel est votre parcours ?

Ara Starck :

J’ai tout d’abord fait mes études générales à Paris jusqu’au Baccalauréat,

 ensuite j’ai choisi de partir vivre à Londres pour poursuivre mes études de peinture.

Tout d’abord à la Saint Martins School of Art et Chelsea Shool of art

puis à la Slade School of art d’où j’ai été diplômée du Bacchelor of Art en 2002.

 Je suis ensuite partie vivre à New York, où j’ai commencé à travailler sur la série de portraits

qui seront exposés en mai à Paris à la galerie Artegalore.

D-D :

En peinture de quel style vous sentez vous la plus proche ?

AS :

 Je ne sens pas d’appartenance à un courant ou un mouvement pictural en particulier.

Un de mes objectifs dans mon travail est de parvenir à installer un dialogue,

 de créer une troisième matière qui serait le résultat d’une rencontre

entre la toile propre au peintre et le spectateur.


Je suis aussi à l’écoute des nouvelles technologies

qui peuvent servir de nouveaux outils au service de la peinture.

En 2008, j’ ai exposé à la galerie Artegalore une série de larges portraits

qui sont un mélange de peinture à l’huile et d’une technologie moderne, le lenticulaire.

 L’utilisation de cet outil me permet de réaliser des tableaux tridimensionnels,

 des tableaux mouvants où des images apparaissent

et disparaissent lorsque le spectateur se déplace devant.

D-D :

 Être peintre était-ce une évidence pour vous?

Ou avez vous hésité avec une autres façon d’exprimer vos envies artistiques?

 Ou bien même un métier plus classique?

AS :

 Grandir dans un environnement créatif m’a guidée vers un chemin artistique.

J’ai eu la chance de découvrir assez tôt mon medium : la peinture.

J’ai beaucoup d’admiration et de respect pour le design et l’architecture,

mais je n’ai jamais eu le désir de me diriger vers ces domaines.

Pour moi la peinture m’est toujours apparue comme une évidence,

comme le vocabulaire dans lequel je me sentais à l’aise pour m’exprimer.

D-D :

Quelles ont été les conditions pour que la famille Starck

puisse être réunie autour d’un même projet ?

AS :

 J’ai été élevée dans l’idée que chacun devait trouver sa propre voie,

 son propre vocabulaire et par conséquent travailler en famille

n’a jamais été un désir ni pour mon père ni pour moi.

J’ai su que mon père redessinait les parties principales de l’hôtel Meurice

et qu’il cherchait un artiste afin de réaliser une toile pour le plafond du restaurant.

Le projet m’a tout de suite attiré car il s’ancre dans une grande et ancienne tradition française.

J’ai alors proposé mon projet anonymement afin que l’idée de travailler ensemble

ne soit ni un avantage ni un inconvénient.

Mon projet a été choisit et accepté par mon père et Franka Holtmann, la directrice du Meurice.

 Une relation de confiance s’est installée qui m’a permise

 de travailler libre sans restrictions ni cahier des charges.

D-D :

 Justement n’est -il pas dur de se faire un prénom  lorsque l’on porte un nom mondialement reconnu ?

AS :

 Ce qui a rendu l’aventure de ce projet aussi important pour moi et agréable,

 c’est que chacun est resté dans son propre domaine.

Pendant 5 mois, j’ai réalisé la toile mais à aucun moment je n’ai travaillé sur la

décoration.

D-D :

 Enfant avec votre père vous avez eu l’occasion

de voyager dans le monde entier, quelles villes vous ont le plus marqué ?

 Et aujourd’hui ou avez vous posé vos valises ?

AS :

J’ai souvent accompagné mes parents lors de leurs voyages professionnels.

 Je pense qu’un des voyage qui m’a le plus marqué est Tokyo.

J’avais 10 ans, et le rapport entre le coté traditionnel

et très technologique de cette ville m’avait impressionné.

J’habite aujourd’hui à Paris, mais je continue à voyager.

Je ne suis pas attachée à une ville ou un pays en particulier,

je pourrais demain partir découvrir un autre pays du moment que je peux peindre.

D-D :

 Quels créateurs de ce monde (peintre, designer, couturier….) admirez-vous le plus ?

AS :

Matthew Barney est pour moi un artiste important.

Je suis très attiré par la théâtralité de son travail.

 Et dans un autre domaine, les pièces de James Thierré

qui pour moi sont d’incroyables tableaux vivants.

D-D :

 Ara de quels travaux êtes vous la plus fière ?

AS :

Je suis vraiment contente de pouvoir exposer la série de portraits

sur lequel je travaille depuis 3 ans.

C’est en effet un projet qui a été assez long à mettre en place

 et je suis contente aujourd’hui de pouvoir le partager.

 

 

D-D : Pour finir Ara, un petit portrait chinois…

Si vous étiez un lieu ? :

Un lieu imaginaire comme une forêt magique et hantée.

Si vous étiez une couleur ? :

 Une des couleurs primaires pour pouvoir au contact

d’une autre couleur en crée une troisième.

Si vous étiez un bruit ? :

 Le son d’un guitare électrique ou acoustique.

Si vous étiez un meuble ? :

Un chevalet et un escabeau !

 

 

  

  

 

 

TRES IMPORTANT 

 pour les amis qui ne lisent pas la gazette R.V sur Main dans la main

http://harmonyavecvous.chezblog.com

Martine donne des nouvelles de Shanna et nous refaisons, comme l’an passé,

une "opération" carte postale, pour les 13 ans de Shanna.

 

 PS : mon voyage a tourner court, mais cela n’a aucune importance face à de telles nouvelles…

 

 

 

  

 

 

 
Publicités

4 Réponses

  1. Fripouille

    coucou eh ben encore un beau billet que tu as fait la merci .je suis mdrrrrrrrrrrrrrrrr c est pas ma moto c est a mon copain un de mes meilleurs copain il ma sauver la vie et c est avec lui que je ballade souvent car avec mon poid de 50 kg j aurais du mal a tenir se monstre lol lol je ferais fagnon lol lol je prefere conduire mon vtt lol lol .en plus super la moto aujourdhui car avec cette chaleur on apprecie enormement le petit vent .passe une bonne soiree gros bisousss je vais pas aller dormir dans le frigo ce soir lol je serais bien au frais lol

    19 août 2009 à 19:44

  2. illyria

    bonjour ma douce oui je te comprend quand il fait trop chaud vaut mieux rester a l\’interrieure je te souhaite de passer ue belle journee gros bisous illyria, http://www.casimages.com/img.php?i=090819090426230611.jpg

    19 août 2009 à 09:03

  3. Harmony

    krikri tortue(Hors ligne)a écrit : et alors ! si j\’ai envie de perdre ma carte vitale ! j\’ai le droit, non ? mdrn\’empêche qu\’elle m\’a fait chercher un moment, tu me diras qu\’aussi à la CPAM ils pourraient les faire beaucoup plus grosses leurs cartes, voyons voir ! de la taille du catalogue des 3 suisses ou celui de la redoute, ça ne me gène pas ! et là je pense que je devrais la retrouver beaucoup plus facilement ! (ptdr) je m\’imagine une carte de la taille et de l\’épaisseur d\’un catalogue, je pense que là on râlerait un max ! gros gros bisous ma bicheIl y a 1 jour | Supprimer

    18 août 2009 à 07:10

  4. Harmony

    ★ .Betty★ . ★ .Boop★ .(Hors ligne)a écrit : coucoucomment vas tules gauchers un peu plus chanceux ,hier il a fait vraiment chaud ici un leger vent fesait du bien aujourd hui chaud ca fait du bien enfin un week end avec du bbeau soleil rien fait de speciale mais bonje te souhaite un bon dimanchebisousbetty boopIl y a 1 jour | Supprimer

    18 août 2009 à 07:04

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s