La critique est aisée mais l'Art est difficile

Brigitte BARDOT, exposition exceptionnelle : les années « insouciance »

The Initials BB

 

                         

              

 

 

   

  

 

 

 

Une exposition qui retracera la carrière exceptionnelle de la STAR du cinéma français,

BRIGITTE BARDOT

au  rayonnement international, mais aussi son influence sur la société, la mode, la musique,

les médias et la révolution de la condition féminine qu’elle a inspirée.

 Le phénomène Bardot a toujours déchaîné les passions.

Cette exposition de grande ampleur et très ambitieuse,

 réunira toutes les plus grandes oeuvres d’artistes célèbres qui ont immortalisé l’icône d’une époque.

 Parmi les oeuvres exposées,

 figureront des clichés photographiques de Sam Lévin, Robert Doisneau, etc.  des tableaux de

 

 Andy Warhol,

Van Dongen, des robes de Paco Rabanne, Esterel, Christian Dior, Balmain

ainsi que des robes de cinéma et de nombreux clichés rares et inédits. 

Le phénomène Bardot vu par tous ses artistes, sur 1000 m2, 

proposera un voyage chronologique et immersif.

 

 

 

 

 

Le 17 juin, Pierre-Christophe Baguet, entouré de Pascal Fournier, maire-adjoint à la culture,

 du journaliste et commissaire de l’exposition, Henry-Jean Servat

 (second en partant de la droite, écrivain et biographe de Brigitte Bardot )

et de Tristan Duval, président de la société productrice de l’événement,

 Akouna, ont convié la presse afin de présenter ce qui s’annonce comme l’événement de la rentrée. 

 

 

 

 

 Beaucoup d’émotion dans les salons d’honneur de l’hôtel de ville

où se sont retrouvés des dizaines de journalistes

dans une salle municipale justement ornée du buste de… la Marianne-Bardot du sculpteur Aslan.

 

 
Pascal Fournier, Pierre-Christophe Baguet et Henry-Jean Servat

C’est sous le regard sensuel et bienveillant de la République

jamais aussi bien incarnée que par Brigitte Bardot que s’est tenu la conférence de presse,  

Cette toute première exposition internationale consacrée à Brigitte Bardot

fera rayonner notre ville bien au-delà de ses frontières (…)

L’idée comme le concept de cette exposition sont nés à Boulogne-Billancourt,

fruits d’un an de travail (…) elle sera l’une des premières du genre.

Evénementielle, immersive, interactive, elle invitera à un voyage dans la carrière de l’actrice

mais aussi dans les modes qu’elle a pu lancer.

 Brigitte Bardot a incarné la France et la libération de la femme (…)

Cette exposition va raconter sa vie, votre vie, une page de l’Histoire de France,

poursuit Henry-Jean Servat.

Pour Pascal Fournier, l’élu porteur du projet, se dessine une

Ce nouveau concept d’exposition marque le coup d’envoi d’un cycle culturel boulonnais (…)

Plus que les fameuses initiales BB, c’est la femme avec un grand F.

Une femme dont l’influence a été considérable sur la mode,

l’évolution des mœurs, l’émancipation de la femme.

Cette exposition sera aussi passionnante que passionnelle !  

Annoncé comme

"un voyage dans la carrière de l’actrice", 

 

         l’accrochage dévoilera également des correspondances livrées par

 Valéry Giscard d’Estaing, Alain Delon et Jean-Paul Belmondo.

 

 

   

 

   

En liaison directe téléphonique avec La Madrague à Saint-Tropez, Brigitte Bardot s’est déclarée

"émerveillée comme une petite fille devant un gros gâteau… le gâteau de mes 75 ans.

Cela me touche énormément. C’est adorable."  

c’est une Brigitte Bardot, très émue qui a parlé et conclut cette rencontre en ces termes :

 «C’est une incroyable surprise pour moi. Je suis très émue (…)

 C’est unique d’avoir une exposition pareille réalisée de son vivant.

Je vous remercie tous chaleureusement.

Cette exposition va aussi me permettre de remettre certaines pendules à l’heure.

C’est important pour mon honneur, car quoique je fasse et quoique je dise,

 je suis souvent jugée avec beaucoup de sévérité (…) Je n’en reviens pas, cela me touche énormément.»

 

 

 

Pourquoi Boulogne-Billancourt     

 

 La ville a  été l’une des premières villes a acquérir le buste d’Aslan

Brigitte Bardot a également tourné sept films dans les studios mythiques de Boulogne-Billancourt parmi lesquels :

 Les Grandes Manoeuvres, la Mariée était trop belle, la Femme et le Pantin, les Amours Célèbres.  

 Cette exposition événementielle sera l’une des premières du genre à Boulogne-Billancourt.

Elle invitera à la fois à un voyage dans la carrière de l’actrice

mais aussi dans les multiples modes qu’elle a pu lancer.

Par ailleurs, de nombreux partenariats médias se mettent en place.

Partenariats qui vont offrir une visibilité exceptionnelle à notre ville :

Paris Match tirera à un million d’exemplaires

 une édition incluant un cahier de 16 pages consacré à lexposition,

Beaux Arts Magazine éditera une édition spéciale à 100 000 exemplaires.

 Autres partenaires : Le Figaro, Europe 1 et Paris Première.

 Quant au nombre d’entrées, nous pouvons nous attendre à du jamais vu à Boulogne-Billancourt.

 

 

En 1968, Charles de Gaulle déclare que Brigitte Bardot

rapporte autant de devises que Renault à la France.

Le président l’apprécie également pour sa simplicité, son franc-parler et sa bonne humeur,

 il lui propose ainsi d’être le modèle du buste de Marianne exposé dans toutes les mairies de France.

Elle accepte et devient ainsi la première femme à incarner les traits du symbole français.

 

Le buste sera réalisé par le sculpteur Aslan en 1969

BB fut aussi l’égérie de la Régie Renault, autre clin d’oeil à Boulogne-Billancourt.

(Extrait de la délibération n°20 présentée au Conseil Municipal de Boulogne-Billancourt en mai 2009).

et du  premier article paru dans l’Express le 21 mai 2009.

 

 

 

 

A son propos

 

 
(s’adressant à Brigitte Bardot) "Tu seras un jour le rêve impossible des hommes mariés."
 
 
 "Brigitte Bardot change le canon de la beauté :
Avant elle, les stars descendaient les escaliers, empanachées ; elle, les monte, nue ; le public y gagne."
 
 
  "Elle vit comme tout le monde en n’étant comme personne." 
 
 
 "Les images de Brigitte Bardot sur la banquise sont des instants d’éternité." 
 
 
 "Aujourd’hui, Brigitte Bardot consacre sa vie aux animaux.
 Elle est excessive ? Certainement. Son combat est sincère, passionné, un peu outrancier parfois,
mais elle doit faire face à toutes sortes de gens
(viandards, transporteurs d’animaux véreux, vivisecteurs…)
 qui ne sont pas l’expression la plus raffinée du genre humain.
Pour sa carrière et pour sa croisade animalière, elle mérite le respect."
 
  
 "Sa plus grande qualité, et c’est rare dans ce métier, c’est sa vérité…
En dehors de sa beauté, de son élégance, d’une sorte de classe qu’elle a,
 la chose la plus importante et la plus difficile à vivre pour elle, c’est son authenticité." 
 
 
 "Je ne crois pas qu’il faille parler de Brigitte en tant qu’actrice ou comédienne.
 Brigitte, c’est une enfant, c’est un phénomène social, et c’est un phénomène tout court." 
 
 
  "La courbe de son cou, le visage, les pommettes,
 sa bouche plus que généreuse pourraient être ceux d’une femme de couleur,
 comme si Gauguin, pris de nostalgie pour sa chère Bretagne,
 avait peint une Tahitienne à la peau clair, aux cheveux blonds comme les blés." 
 
 
"Quand j’ai vu arriver Brigitte sur le plateau, c’était une sirène, je ne sais pas, un miracle, un scandale,
 un gâteau, une friandise, c’était superbe." 
 
 
  "Elle marche lascivement et un saint vendrait son âme au diable pour la voir danser." 
 
 
 "J’ai toujours été frappé par l’extraordinaire gaieté qui se dégage d’elle.
Sa présence est inscrite dans le subconscient collectif de notre société." 
 
 
  "Brigitte Bardot, si belle, ayant parfaitement réussi ses films de femme-objet qui aurait pu se contenter,
et même se satisfaire, d’être une éternelle jolie femme et qui, à la place de tout cela,
est devenue la défenderesse des animaux, a pris aussi part à la défense de la nature
 d’une façon excessivement active, excessivement courageuse,
 et ce d’autant plus qu’elle a trop souvent recueilli, elle aussi, les ironies." 
  
 
 
 "Brigitte a des pleins et des deliés. Elle peut être pathétique et caustique, nostalgique, acidulée, poivrée…
 toute la gamme de la femme. Et jamais un milligramme de vulgarité." 
 
 

 

 

 

Statue érigée au Brésil 

 

 

 

A 22 ans, elle entre dans la légende du cinéma mondial,

devenant un mythe vivant, un modèle social et un sex-symbol international,

grâce au film de Roger Vadim,

Jamais mambo, ne fut plus sexy, voire sexuel

Et Dieu… créa la femme.

 

 

 

Son franc parler, ses opinions, choquent mais elle s’en moque

"Je ne suis pas quelqu’un qui fait semblant. Je ne compose pas. Jamais.

Lorsque j’ai quelque chose à dire, je le balance. Et je n’y vais pas par quatre chemins.

 Avec moi, il n’y a pas de surprises, on sait d’emblée qui j’aime et qui je n’aime pas." 

" La beauté, c’est quelque chose qui peut être séduisant un temps,

 ça peut être un moment de séduction. Mais l’intelligence, la profondeur, le talent, la tendresse,

 c’est bien plus important et ça dure beaucoup plus longtemps.

 J’en avais marre d’être jolie tous les jours.

 Aujourd’hui, je suis moche tous les jours, ça rattrape le temps perdu !

 Si je n’avais pas ma fondation et les animaux, je serais morte."

"J’ai des rides, des cheveux blancs, je ne suis plus comme j’étais avant, mais bon,

ça rentre dans mon quotidien, ça ne me gêne pas pour faire ce que je fais.

Mes jambes, ça me gêne un peu parce que j’ai du mal à marcher, j’ai de l’arthrose,

 mais je me dis que je marche comme les animaux maintenant. Au lieu d’avoir deux pattes, j’en ai quatre".

 "J’ai vraiment eu, à un moment dans ma vie, la même impression qu’un animal traqué par des chasseurs.

C’est pour ça que je me sens beaucoup plus proche des animaux que des êtres humains,

je me retrouve plus dans un animal parce que j’ai vécu comme un animal en quelque sorte."

 

 

 

Je suis de retour depuis dimanche midi après des vacances catastrophiques,

de plus, lundi le médecin était la pour une sciatique (piqures durant 6 jours)

que je traine depuis plusieurs jours et qui me fait terriblement souffrir,

surtout lorsque je suis en position assise, alors pas trop d’ordi pour le moment.

Cependant, comme annoncé avant mon départ, je publie ce billet qui était prêt.

Bisouxxx et merci à toutes et tous qui êtes passés en mon absence.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

7 Réponses

  1. illyria

    bonjour ma douce je te souhaite de passer une belle journee et un bon week end gros kisss http://www.casimages.com/img.php?i=091002080412283808.jpg

    2 octobre 2009 à 08:00

  2. Fripouille

    coucou j espere que tu va bien moi aujourdhui je par toute la journee a paris passe une bonne journee bisouss

    2 octobre 2009 à 07:05

  3. Cricri

    Bonjour ma tite NicoleSuperbe billet comme a chaque fois, je te félicite, bravoooooooo ma belleJe suis bien triste pour toi que tes vacances ont étés gâchées….. et que pour couronner le tout tu souffres encore, tu en as déjà tellement vu.Je te souhaite beaucoup de courage, c\’est dur la vie je trouve….Je t\’envois un camion de gros bisous Bien amicalementTon amie Cricri

    1 octobre 2009 à 10:56

  4. Minou

    c\’est vrai qu\’elle a eu une vie fabuleuse …. mais c\’est une femme comme il n\’y en a peu…. d\’abord elle a eu la beauté et puis le succès.. peut être trop puisque ça lui gâchait la vie…. et maintenant c\’est une vieille dame qui a encore du charme et toujours son franc parler. Perso je l\’ai beaucoup admirée dans ses filmset bien ma pauvre, tes vacances dont tu te faisais une si grande joie…. on ne sait jamais sur quoi on va tomber aujourd\’hui et pour couronner le tout la sciatique…. ce n\’est pas drôle et j\’espère que les piqures viendront à bout de toutes ces douleurs… un disque déplacé ?gros bisous……… je pense à toi et t\’envoie toutes mes pensées positives

    30 septembre 2009 à 21:33

  5. Ghislaine

    pardonne moi si je fais courtj\’ai une grosse grippe qui me fatigue beaucoupje t\’embrasse et bravo pour ce billet !!Bb EST FABULEUSE !!!

    30 septembre 2009 à 12:10

  6. Fripouille

    coucou bonjour comment vas tu ?encore un super billet que tu as fait la bravo pour ton travail passe une bonne journee bisoussss

    30 septembre 2009 à 11:53

  7. illyria

    bonjour ma douce harmony sublime ce billet je te souhaite de passer une belle journee et je comprend que tu ois deçue de tes vacances je pense que tu peux porter plainte mais je sais pas te dire ou car il y a une assurance je suppose pour ce genre de chose?? Soigne toi bien surtout repos ma belle gros bisous illyria http://www.casimages.com/img.php?i=090929082546494947.gif

    29 septembre 2009 à 08:22

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s