La critique est aisée mais l'Art est difficile

Lascaux : Chapelle Sixtine de la Préhistoire, découverte il y a 70 ans

 

 

 

et à 

LASCAUX en occitan Las Caus
 
 
Le mot d’Harmony
 
"Du silex à l’oeuvre d’art, cette grotte, située en Dordogne), 
ornée de peintures de la période du Magdaléinien, (entre 17 000 et 16 000 ans)
ne se visite malheureusement plus.
 
 Ce véritable "chef d’oeuvre de l’humanité",
 
a été victime de son succès et subit des attaques de pollution, 
suffisamment inquiétantes pour être fermée et que l’on ouvre Lascaux II en 1983.
 
 On dit que Lascaux II, qui reproduit 90% des représentations de Lascaux,
est époustouflant, il n’en demeure pas moins un fac-similé,
malgré que tout soit là pour faire croire que vous êtes dans la vraie grotte…
 
C’est l’étude de sa datation par la physique, qui fut la plus ardue, pour moi,
 lors de mes études d’archéologie et d’histoire de l’art.
  Bordeaux 3 disposait d’un laboratoire très performant
ou des  pièces étaient envoyées pour datation, authentification…
 C’était bien ma veine, car les autres universités non dotées de ce labo
 n’étudie pas la physique, enfin le carbon 14 fut du "gâteau" par rapport à la suite…. 
 
 Les premières datations au carbon 14, datent de 1950,
elles sont effectuées à partir des charbons de bois trouvés sur le sol de la grotte.
 "

 

Découverte
 
En cette fin d’été 1940, Montignac est en zone non occupée, on y mène une vie banale.
Le 8 septembre, dans la clairière d’un coteau boisé de pins et de chêne, un jeune du village,
 Marcel Ravidat, âgé de 18 ans, repère une excavation mise au jour des décennies plus tôt
par la chute d’un grand arbre et couverte de genévriers et de ronces.
Son inséparable chien Robot, gratte au fond d’un trou de moins d’un mètre de côté et de profondeur.
 Marcel découvre alors, au bas de cet entonnoir, un second orifice d’à peu près 20 centimètres de diamètre.
Il a l’idée d’y jeter des pierres : elles roulent longtemps dans les profondeurs…
 
 
Le 12 septembre, c’est le début de sa semaine de repos, il revient, sans son chien,
 mais avec trois autres jeunes garçons rencontrés par hasard en chemin.
  Il est muni d’un coutelas fait d’une lame de ressort d’auto, d’une lampe Pigeon 
et d’une lampe à pétrole bricolée par ses soins dans une pompe à graisse, bourrée de ficelle.
Au couteau, il élargit l’étroit orifice qu’il a découvert et,
 après une descente verticale de 3 mètres, il atteint le sommet d’un cône d’éboulis.
 
De là, il se glisse entre l’éboulis et la voûte hérissée de petites stalactites :
 une sorte de laminoir en pente qui le mène au plafond de la grotte.
Au-delà, la pente continue sur 8 mètres jusqu’au premier gour, aujourd’hui comblé.
Rejoint par ses compagnons, il franchit les gours.
 C’est à quelques mètres de là, dans le Diverticule axial,
qu’à la lumière de leurs lampes, les explorateurs aperçoivent les premières peintures.
 
 
 
 

 Marcel Ravidat
Le vendredi 13, M. Ravidat, à la force des poignets,
 descend à la corde dans une petite verticale de cinq mètres de profondeur, appelée le Puits.
 Son ouverture est alors très étroite et haut située par rapport au sol de l’Abside, pentu à 45°.
 L’intrépide garçon a dû dégager cet orifice et en équiper la lèvre à l’aide d’un rondin .
Ce jour-là et le lendemain, les garçons équipés de lampes à carbure, de pioches et de cordes explorent la grotte.
Le 16 septembre, les jeunes gens préviennent l’ancien instituteur.
  Ravidat rédige un rapport de la découverte, un peu naïf mais véridique,
 et, plus tard, des témoignages qui seront publiés .  
 
 
 
 
 

La foule afflue : + ou – 1 500 visiteurs en une semaine.

  M. Ravidat et J. Marsal font visiter la grotte moyennant 2 F par personne (30 centimes de nos euros).

 Une buvette est même installée sur place durant l’été 1941 : on y débite de la limonade saccharinée.

Mais la grotte est rapidement fermée

et ne retrouve vie qu’avec les gros travaux nécessités par son ouverture au public en 1948.

 

Dès 1940, l’orifice est agrandi en entonnoir (5 à 6 m de largeur sur 2 à 3 m de profondeur),

 des marches installées pour permettre de descendre aisément et recevoir les nombreux visiteurs et, en octobre,

une tranchée-puisard est creusée  pour collecter l’eau de pluie qui inondait la descente.

 L’entrée de la grotte est équipée dès 1941 d’un mur provisoire

et d’une porte en bois dont la clef est confiée à Léon Laval, nommé conservateur.

L’orifice élargi est coiffé, de 1942 à 1947, par un sommaire bâtiment de bois,

couvert de toile goudronnée, puis un autre, jusqu’au début des travaux d’aménagement de 1947-1948.

 

Source texte : Hominides

 

 
 
 
 
 
 
 La grotte est classée monument historique le 27 décembre de la même année et devient la grotte préhistorique de référence.
 
 
Datation
 
  
   Pourquoi fait-on appel à la méthode de datation par le carbone 14 ?
 

 Lorsque les archéologues ne peuvent pas disposer de moyens  purement archéologiques 

 par exemple des piéces de monaies bien datées, des céramiques décorées, etc …

 ils font appel à des laboratoires spécialisées en datation, qui permettent de dater des échantillons. 

  Un des grands avantages du radiocarbone est qu’il se trouve

dans la plupart des matériaux présents dans les sites archéologiques.

 
Nombreuses sont les couches témoins de l’activité humaine qui, outre les silex,
 
 contiennent des charbons, des débris végétaux, des ossements,
 
 des coquilles de noisettes ou de mollusques, donc le carbone organique ou minéral ne manquait pas.
 
 
Occupation et particularités de Lascaux
 
 
 
La grotte fut occupée de – 15 000 0 – 9000 ans av.J.C, il n’y a pas de restes humains.
 
 Elle mesure 150 mètres de long et compte plus de 1000 représentations.
 
Il a été découvert également des outils : lampes, parures, armes…
 
  
 
Particularités du "style Lascaux" : petite tête, gros ventre et petite pattes.
 
 
  
 
 
  

  

   

Description

 Lascaux est une suite de galeries, la grotte s’étend sur une centaine de mètres.

Elle est pourrait on dire, une grotte-couloir avec un puits et un diverticule.

 

  

 Au nord, l’entrée  mène à la Rotonde, grande salle à parois non verticales

dont les figures peintes en noir modelé et en rouge et noir constituent la plus grande frise de tout l’art paléolithique.  

Le "décor" est organisé en demi-cercle.

  Prolongeant cette salle des Taureaux, le diverticule axial est une galerie longue de près de 20 m et haute de 3,50 à 4 m,

où les parois sont ornées de trois compositions iconographiques; 

les figures, beaucoup moins monumentales que celles de la Rotonde,

 représentent des bovidés : vaches et aurochs ainsi que des chevaux et des bouquetins.

De retour dans la rotonde, sur la droite, vers le sud, on emprunte le "passage", 

sorte de diverticule secondaire qui sépare la salle des Taureaux de l’abside;

 c’est un couloir large de 2 à 4 m dont les parois supportent 385 éléments graphiques 

qui se répartissent en figures animales diverses, mais aussi en signes parfois peints.   

 
L’auroch, puissant et grandiose, semble être le roi de cette salle :

 

 

 

le plus grand mesure 5 mètres de long, les autres représentations sont de petite taille…

   

Entrée


Les peintures du diverticule sont trop hautes pour avoir été peintes par un homme debout.

Des trous dans la paroi, à environ 2 mètres du sol, montrent que les artistes

ont monté un échafaudage pour atteindre le plafond. On a retrouvé des restes de chêne démontrant que

 les hommes avaient utilisé des solives de ce bois pour soutenir un plancher surélevé.

 
On ne peut pénétrer dans une grotte sans disposer d’un moyen d’éclairage.
 
 Les hommes préhistoriques de Lascaux ont fait usage de lampes à suif.
 
 
 
 
 
lampe trouvée sur le site
 
 
 Les premières, trouvées en grand nombre sur le site, sont le plus souvent de vulgaires pierres calcaires
 
 à face concave creusée d’une cuvette naturelle; des traces visibles de cendres, de suie,
 
de charbon et de rubéfaction attestent de leur utilisation à des fins d’éclairage.
 
Les secondes sont extrêmement rares; des deux témoins livrés par Lascaux,
 
 il ne reste aujourd’hui qu’une seule lampe, sorte de brûloir en forme de raquette, finement taillée dans du grès rose.
 
  Les hommes de Lascaux ont sans doute utilisé aussi des torches et des feux d’éclairage.
 

Pour exécuter leurs peintures,
 
 
 
 
 
 
 Les premières, trouvées en grand nombre sur le site, sont le plus souvent de vulgaires pierres. 

 

Stop au discours et aux photos,  grâce au ministère de la culture vous allez visiter la grotte.
 
 
VIDEO TOUT A FAIT EXCEPTIONNELLE
 
 

 

  

  

     

  

 

  

 

Publicités

6 Réponses

  1. Cricri

    Kikou ma tite NicoleEn effet très beau billet encore….. superJe te remercie pour ta visite chez moi, tu es un ange.Je sais que septembre va bientôt se terminer mais je suis tellement déçue du manque de visites que je crois que je vais arreter là….Depuis les changement d\’MSN plus rien ne fonctionne comme avant, et plus personne ne vient, c\’est triste.Gros bisous mon amie et doucee nuit à toi

    18 septembre 2010 à 21:03

  2. ♥●•٠·˙∂αℓιℓα˙·٠•●♥

    ils en ont parlé a la télé ya pas longtemps !!! j\’écoute beaucoup les émissions sur le patrimoine, ça m\’interresse de voir tout ça, hier c\’était sur les fontaines ki sont souvent associé à une église, dans le temps c\’était kom ça!!!bon week end ♥

    17 septembre 2010 à 16:50

  3. Claudie

    Je ne connais pas la grotte, enfin la réplique puisque c\’est impossible de la visiter. Très agréable billet bien argumenté. Bon mercredi, Claudie

    15 septembre 2010 à 10:48

  4. Sergio

    Tu as raison Nicole très très intéréssant à lire ,je me demande commentu fais pour avoir autant d\’idées pour nous en faire partager.Merci Nicole pour tes recherches.Bisous

    12 septembre 2010 à 18:09

  5. Harmony

    par Michèle Quillet

    10 septembre 2010 à 17:21

  6. Harmony

    Message laissé sur mon livre d\’or le 10 septembre, merci beaucoupTrés bien construit,à la portée de tous et çà c’est important,facile et agréable à lire sans parler bien sur du sujet super interressant! merci

    10 septembre 2010 à 17:19

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s