La critique est aisée mais l'Art est difficile

Le Japon entre tradition et modernité

A la fin du XIV siècle, l’industriel Emile Guimet découvre le Japon et ses richesses.
A son retour en France, il s’inquiète de la volonté de l’Empereur de moderniser son payset de perdre ses traditions ancestrales.
Qu’en est-il 100 ans plus tard ?



Le Japon jongle entre la tradition et la modernité.
Les geishas sont toujours très demandées, et si les jeunes femmes travaillentcertaines prennent tout de même des cours de kimonoCôté architecture et modeTokyo a su s’adapter à un monde moderne en conservant les codes architecturaux japonais, et les designers, même s’ils sont mondialement connus, ne rompent jamais le lien avec leur pays.

Le rêve religieux du Paradis de l’Ouest a donné lieu à une merveilleuse interprétation architecturale :le Byodoin à Uji…La vallée de Kiso est traversée par la route de Nakasendoun des deux chemins qui reliait Kyoto à TokyoLe long de la route florissaient alors des villes-relais…A gauche : promenade en habits traditionnels

A droite : presque disparus, après des siècles de politique discriminatoire et d’acculturationles Aïnous, premiers habitants de l’île d’Hokkaido, sont devenus objet de muséeDu haut du belvédère de la Mairie de Tokyo, le regard, ébloui, embrasse tout le quartier des gratte-ciel de ShinjukuL’ancienne capitale impériale quintessence de ce Japon intemporel rêvé des Occidentaux,univers secret pour initiés tel ce pont qui ne se travers pas, au temple Tofukuji

A gauche : quartier de Higashiyama, devant la porte San-mon du temple Chionin », l’un des plus vastes de Tokyo A droite : Tokyo et sa forêt de lumièresSeuls l’empereur et les shoguns pouvaient traverser le Shinkyo pont sacrémenant aux sanctuaires de Nikko qui enjambe la rivière Daiyadans un paysage montagneux caractéristique du Nord de HonshuLe Taiyuinbyo La porte Yashamon est aussi nommée « porte des pivoines »

la maison du thé du temple Daitokuji, à Kyoto respecte cependant l’esthétique de simplicité et le goût du vide.

Un voyage au pays du Soleil Levantçà commence souvent par une perte de repères.Dès votre arrivée à Tokyo, vous êtes plongé dans un univers inhabituel où les enseignes lumineuses aux caractères indéchiffrables se succèdent. Les vitrines des restaurants sont remplies de plats en résine, illustrant la gastronomie localeLe dépaysement bouscule nos sens.Le Japon est un pays surprenant où modernité et anciennes traditions se côtoient sans heurtTokyo est le summum du modernisme, avec son architecture dominée par les gratte-cielDu haut de ses 333 m, vous ne pourrez pas manquer la Tour de Tokyo.

Kyotole centre historique et culturel du pays, on pourra découvrir quelques-uns des centaines de temples,le palais impérial et le château NijoPour approcher zen on pourra faire une halte dans un ryokan, une auberge traditionnelle japonaise,où l’on dort sur un futon, ou encore tester les onsen,ces sources d’eau chaude qui procurent bien-être et détenteAttention, les codes et rituels qui régissent ces lieux sont à étudier pour ne pas faire d’impair.

Et si on a un peu plus de temps, on pourra opter pour l’ascension du Mont Fujiun pèlerinage que tout Japonais se doit d’accomplir

Un voyage au Japonça se prépare, peut-être encore plus qu’un autreLe coût de la vie est assez onéreux, il faudra bien penser votre budget.Sur place, la difficulté pour se repérer est réelle. La rencontre avec les Japonais sera sans doute brèvela barrière de la langue étant entière dès que l’on quitte la capitaleCependant, on s’aperçoit très vite de leur respect vis-à-vis des autres,leur discrétion mais aussi leur goût pour le jeu sous toutes ses formes.

Le Japon c’est également

Le jardin d’un temple

Un mausolée

La Calligraphie

L’estampe

Depuis vendredi ce pays subi une catastrophe dont l’ampleur n’est pas encore mesurable………En plus de mes publications sur FB, ce billet est ma façon de penser aux japonais qui souffrent de la nature qui s’est déchaînée

Source : l’ouvrage Japon et l’Internaute

Publicités

13 Réponses

  1. cricriv

    kikou ma tite Nicole

    Très très beau billet pour le Japon et bel hommage.
    Mais chaque fois que je passe chez toi je suis toujours émerveillée par toute cette documentations, Bravoooooooooo c’est magnifique et quel beau pays quand même.
    Je te mets encore un +5 et je t’envois un panier rempli de gros bisous
    Ton amie Cricri

    16 mars 2011 à 14:23

    • Kikou ma Cricri que cela me faire plaisir de te lire ici (j’ai vu aussi ton com sur mes 4 Z’amours, suis vraiment pas à l’heure sur mes autres blogs, j’ai eu trop de problèmes de santé, la 2ème série de piqures ne s’est terminée que dimanche + le reste…).
      Tu sais que de par mon cursus universitaire je suis habituée et j’aime faire des recherches, de plus j’ai déjà publié sur le Japon : calligraphie, estampes, geisha. Il y a sur ce blog une esthétique qui me correspond plus que sur eklablog, plus mon livre d’or et mon guestbook, vestiges du passé, mais j’ai plus de difficultés.
      BisouxxxxxxxXXXL

      16 mars 2011 à 15:48

  2. Bonjour Narmonynicole, lundi matin j’ai répondu à tous les commentaires de mon blog, dans Bon dimanche et je n’ai pas regardé si il y avait d’autres commentaires dans les autres billets, je suis désolée.
    Je réponds généralement à tout le monde.

    C’est épouventable cette catastrophe au Japon, je voudrais bien que ça s’arrête là…
    Lundi soir au bulletin de 22h d’ici, on prévoyait un autre tsunami, heureusement qu’il n’a pas eu lieu.

    Bonne semaine
    Amitié
    Allison

    15 mars 2011 à 07:47

    • Hélas Lina cela empire de jour en jour.
      Bisouxxxxxxx

      16 mars 2011 à 11:03

  3. Ma très chère Nicole , ton billet est une merveille Félicitation Très bel hommage pour ce pays ( le Japon ) Bise très sinçère

    14 mars 2011 à 18:43

    • Merci Sergio, j’ai fait de mon mieux pour rendre hommage à ce pays sans montrer les horreurs que nous voyons à la télévision.
      Bisoux

      16 mars 2011 à 11:04

  4. N’osant plus retoucher à ce billet, sous peine de faire encore des bêtises que Dalila répare…….Je dépose un poème de mon ami Sergio, que je remercie
    Existe t’il encore quelque part sur cette terre
    Qu’a tant meurtri ce tsunami monumental
    …Une trace de vie qui dans le soir espère
    Qu’on viendra la sortir de cet enfer d’eaux sales

    Mais chaque jour qui passe efface cet espoir
    Et peu à peu l’horreur cède lentement la place
    A une marée de larmes qu’emporte sans le savoir
    La mer qui se retire parce qu’elle aussi est lasse

    Pour tous les survivants voici venu le temps
    Si atroce des bilans et celui de maudire
    Toutes les brisures causées par ce déferlement
    Pour en faire le deuil et puis tout reconstruire

    Après ce tremblement effroyable de la terre
    Peut-être pourrait-on se poser des questions
    Afin que la misère n’attire plus la misère
    Et qu’à l’avenir on trouve des solutions

    Si des touristes voulant le soleil en hiver
    N’avaient pas eux aussi là bas perdu leur vie
    Ou envoyé des films des folies de la mer
    Chez nous parlerait-on si souvent de l’Asie

    Y aurait-il eu vraiment cet élan solidaire
    Si nous n’avions rien vu sur nos télévisions
    Car aujourd’hui encore aux quatre coins de la terre
    D’autres désastres aussi noirs ne frappent pas l’opinion

    Si en Indonésie n’y étaient pas postées
    Des oeuvres humanitaires pour panser les blessures
    De conflits bien obscurs et de guerres oubliées
    Du malheur aurait-on entendu le murmure

    Combien de tsunamis seront donc nécessaires
    Pour que les pays riches ne se contentent pas
    De compter les misères de toute la terre entière
    Avec comme seul projet d’y signer des contrats

    Quand les Nations Unies seront enfin capables
    D’être une force d’action auprès des innocents
    Pour prévenir les maux et n’être plus coupables
    D’accepter sans broncher le désir des puissants

    L’argent qui est promis ou bien déjà versé
    Aidera t’il vraiment ceux qui en ont besoin
    Ne se perdra t’il pas dans des projets forcés
    Sans écouter l’avis de ceux qui ont le moins

    Presque un mois a passé depuis l’énormité
    Dont l’actualité détourne nos regards
    Mais d’autres tsunamis avec même cruauté
    Tuent sans discernement et méritent nos égards
    Sergio Lannoy

    http://sergiolelion.wordpress.com

    14 mars 2011 à 17:59

  5. Un Beau Billet en Harmonie ,
    Mer et Nature et Tant à Voir .
    Une Riche Culture , un Vieux Pays ,
    Terre de Contrastes , et Lieux d’Histoires ,
    Entre les Deux , le Grand Ecart ,
    Zen et Moderne ,Neuf et Savoir ,
    En Tragédies , un Monde à Part.
    NéO~

    14 mars 2011 à 16:20

    • Oui Néo entre geisha et manga ce pays est en plein apocalypse. Merci pour les poèmes et d’être passé sur mon « photomaton ». Bises amicales

      16 mars 2011 à 11:06

  6. c moi dalila ki te dit »touche plus a ce billet lol

    14 mars 2011 à 14:48

    • Oui Dali promis j’y touche plus et GRAND MERCI ma sauveuse. Bisouxxx

      14 mars 2011 à 16:24

  7. C’est vraiment un pays de contraste mais un beau pays, combien de temps va-t-il falloir qpour qu’il se remette de cette catastrophe?
    bisous

    14 mars 2011 à 13:46

    • Kikou chère Claudie,
      C’est déjà une immense catastrophe, mais nous ne savons pas encore si cela ne va pas continuer dans l’horreur avec les centrales nucléaires et là la nature ne sera pas en cause. L’homme va finir par tuer l’homme, nucléaire etc…
      Bisouxx et désolée d’avoir un billet dans cet état……

      14 mars 2011 à 14:21

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s