La critique est aisée mais l'Art est difficile

Venise fait son carnaval

 

  Portique de la place San Marco

UN REVE

depuis des années, trop onéreux hélas, pour se transformer en réalité!!!   

  CARNAVAL de VENISE

a lieu rituellement durant les 10 jours qui précèdent le mardi des Cendres.

Ces 2 palais se situent dans un quartier trés touristique de Venise, celui du Rialto.

Ils datent du 13e siècle et quoique remaniés au 16e siècle,

 ils conservent encore leur architecture typiquement romane.

Aujourd’hui sièges de la mairie de Venise.


HISTOIRE DU CARNAVAL DE VENISE


Le premier doge à autoriser le carnaval fut Vitale Falier, en 1094.

Il débutait par un bal et se poursuivait par de petites fêtes locales sur les campi:

 théatre, concerts, jeux.

Un doge bien pensu 

Les vénitiens, de toutes conditions sociales,

 enfilaient la TABARRO (longue cape)

et dissimulaient leur visage derrière la BAUTA (masque blanc, prononcez la Baouta)

et sous un tricorne.

Tous devenaient alors égaux et tout était permis à tous.

 Bientôt, les déguisements devinrent plus évolués,

en puisant leur inspiration dans la Comedia dell’Arte.

La ville toute entière se transformait, chantait, dansait.

Venise était la ville de la séduction et du plaisir de vivre.

Mais certaines pratiques furent contestables.

Les jeunes, déguisés en clown dans leur costume de MATTACINO,

lançaient des oeufs emplis d’eau de rose sur les belles passantes.

 Les moins séduisantes recevaient des oeufs … Pourris.

En 1268, un décret interdit aux hommes masqués de s’adonner à ce jeu.

On comprend bien que le gouvernement, ayant interdit en vain cette pratique,

finit par protéger le passage des femmes par des filets.

A certaines occasions, de plus en plus nombreuses,

 certains vénitiens portaient un masque.

Cela donnait l’impression d’un carnaval qui durait … 6 mois.

En 1797, sous la domination de Bonaparte, le Carnaval fut interdit.

Les Autrichiens finirent par réhabiliter la fête.

Mais le Carnaval ne connaissait plus le même enthousiasme populaire.

C’est vers la fin des années 1970,

 que quelques adolescents renouèrent ave la tradition -certes contestable- des oeufs pourris.

Ils lancaient aussi de la farine et faisaient la fête sur les campi.

Le nouveau Carnaval était né. Le Carnaval que nous connaissons est donc trés récent.

 LE CARNAVAL DE VENISE ACTUEL

Le carnaval dure aujourd’hui les douze jours précédents mardi-gras.

Malgré l’enjeu économique, qui aurait pu ternir cette fête extraordinaire,

 le carnaval attire encore les visiteurs du monde entier.

Dans Venise, tout est loué et réservé longtemps à l’avance.

Les prix s’envolent. Les rues et les ruelles sont saturées de promeneurs.

Quelques embouteillages devant les vaporetti, sur les ponts ou dans les étroites ruelles.

Mais, ce piétinement se fait toujours avec un esprit de fête.

De nos jours,

les costumes (traditionnels ou originaux)

sont laissés à la libre appréciation de chacun.

Ils ne sont pas obligatoires, bien sûr,

mais participent de l’esprit de carnaval

 

    

Costumes d’hier  

C’est le Carnaval de l’élégance et du raffinement. 

Création d’aujourd’hui 

   CEREMONIES ET JEUX DES CARNAVALS D’AUTREFOIS

Beaucoup de jeux, heureusement disparus, se déroulaient au détriment d’animaux.

Par exemple, on s’adonnait au jeu de l’oie.

 Pendue au-dessus d’un canal gelé, une oie devaint être décrochée, quelqu’en soit la manière.

On retrouve ce jeu sur des gravures anciennes.

Autre exemple, le jeu du chat.

 On attachait un chat vivant à un poteau vertical et le jeu consistait à se précipiter,

la tête la première contre le pauvre chat, pour l’écraser.

Autre exemple, les courses de taureaux.

 On lachait des taureaux dans des lieux clos, où les chiens venaient les mordre.

 Le Carnaval de Venise s’ouvre avec le Vol de l’ange

ou l’envol de la Colombina.  

  


Du haut du campanile San Marco, une jeune (et courageuse) jeune fille s’élance dans le vide,

suspendue à un filin.

Cette manifestation viendrait d’un funambule turc, qui en 1548,

 aurait rejoint le campanile en équilibre sur une corde.

La tradition voulut que ce soit un mannequin de bois qui le remplaçat, les années suivantes.

 Le “vol du turc” ou “vol de l’ange” fut repris par les ouvriers de l’arsenal.

Puis les funambules furent remplacés par un lâcher de colombes, depuis le Campanile.

Désormais, une jeune fille suspendue à un filin fait figure de Colombe

et rejoint lentement son amoureux sur la Piazzetta.

 

Le sourire radieux d’une courageuse Colombina

 Inutile de vous décrire les cris et lamentations,

 lorsqu’il se trouve quelques autres amoureuses déçues

que le prétendant n’ait d’yeux que pour la belle Colombina.

Inutile de vous décrire aussi la ferveur du public italien, face au courage

et à la beauté de la Colombina de l’année.

Le premier dimanche du Carnaval, à 12h   

 La Fête des Marie est ancienne.  

  

Elle évoque le rapt de 7 jeunes épouses vénitiennes par des pirates.

Les valeureux maris et amis, aprés une bataille difficile, parvinrent à les sauver.

Autrefois, cette fête permettait des rencontres

et échanges entre femmes d’une même confrérie ou d’une même paroisse.

De nos jours, à l’ouverture du carnaval, les 7 Marie défilent donc,

en costume d’époque, accompagnées d’un cortège historique.

    

Costumes historiques

ou

 

Imaginaires

  MASQUES

  

   

    

 Mon rêve de Venise s’achève…

6 Réponses

  1. malgré que tu n’aies pas fait de nouveaux billets, je reviens admirer ceux qui y sont
    je te souhaite une douce journée
    gros bisous

    9 octobre 2012 à 13:50

  2. Merci pour les souhaits de bon anniversaire, je reprends doucement le chemin des blogs, je vais nettement mieux.
    Bises et bon week end.

    3 mars 2012 à 17:17

  3. Costumes enchanteurs…

    J’adore Venise, que j’ai visité il y a très longtemps, mais jamais durant le carnaval… dommage!… j’ai apprécié ce beau voyage féerique. Merci Nicole.

    Kissssssssssssss

    13 février 2012 à 13:39

  4. Moi aussi c’est un de mes rêves mais il le restere, trop cher aussi pour ma bourse.
    Elle est restée coincée la dame qui fait l’ouverture, la corde était gelée.
    bises

    13 février 2012 à 13:07

  5. Marie Elisabeth

    Nicole c’est merveilleux, quelle beauté !!Merci ♥♥♥

    13 février 2012 à 12:04

  6. C’est super joli .
    Du beau travail , oui un beau rêve
    Merci de nous le faire partager.
    Bious Nicole .

    13 février 2012 à 11:40

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s