La critique est aisée mais l'Art est difficile

Cinéma

Les Arts : clôture du cycle sur Cannes, avec George Clooney

 

 

 

 

 

 

 

 

I LOVE
 

 
"Oui, je suis fan, de l’acteur, de l’homme engagé, de son physique,
 alors cela vaut bien un billet……….
sur Les ARTS.
 
Main dans la main ayant déjà parlé de son combat pour le Darfour"
 
 

George Timothy Clooney naît le 6 mai 1961 à Lexington, dans le Kentucky 

 signe zodiacal : Taureau

 

Adresse :
George Clooney
C/o William Morris Agency
151 EL Camino Drive
Beverly Hills
CA 90212
USA

 

 "En tant que femme je l’ai remarqué  grâce au  rôle du docteur Doug Ross

 dans la série Urgences.

Mon toubib est pas mal du tout, mais Clooney, oh la la….

De plus son combat pour le Darfour, m’a définitivement convaincu,

 Clooney je suis POUR."

 

 

Il est le fils d’un animateur de talk-shows et de Nina Warren, une ex-reine de beauté.

 Sa tante Rosemary Clooney, est une chanteuse célèbre des années 1950 et une comédienne, 

qui a d’ailleurs fait deux apparitions au cours de la première saison d’Urgences.

 Il est aussi le neveu du comédien Mel Ferrer

(un des maris d’Audrey Hepburn, pour laquelles j’ai créé un blog).

George Clooney fait dès son plus jeune âge des apparitions dans les émissions de son père,

souhaitant marcher dans les pas de celui-ci, il commence par étudier le journalisme.

Excellent  joueur de base-ball, il envisage aussi un temps de devenir professionnel,

 mais cet espoir est déçu, l’équipe qu’il rêvait d’intégrer ne l’ayant pas sélectionné,

 

 

 George se tourne vers le 7e art, contre l’avis paternel.

Il court le cacheton et ses débuts, avec des films aux titres aussi "ringuards"  

que  Retour des tomates tueuses en 1988, ne font pas de lui un acteur connu.

 Il fera de nombreuses apparitions dans la première saison de Roseanne.

On le verra souvent à la télé dans des seconds rôles,

notamment dans Facts of Life, Baby Talk, Sisters, Bodies of evidence, Arabesque.

Ses prestations éveillent pourtant l’intérêt de producteurs de télévision

 qui lui confient le rôle d’un pédiatre dans une nouvelle série :

 

 

 URGENCES

 Clooney alias Doug Ross, fait des ravages dans les chaumières,

ce qui lui  permet de prendre un nouveau départ au cinéma, cependant il  ne quittera la série qu’en 1999,

 alors qu’il a obtenu son premier grand rôle en 1996.

 Il joue un criminel, dans un film de  Robert RodriguezQuentin Tarantino :

 Une nuit en enfer.  

Choisi par la Warner pour camper l’homme chauve-souris dans Batman & Robin (1997),

 il se montre aussi à l’aise dans la comédie romantique Un beau jour que dans le film d’action Le Pacificateur.

 En 1998, sa composition de gentleman cambrioleur dans Hors d’atteinte fait l’unanimité,

 

 

 mais ce film marque surtout sa rencontre avec le cinéaste Steven Soderbergh.

 Clooney deviendra son acteur-fétiche,

 aussi bien sur des films grand public les hits Ocean’s eleven en 2001 et Ocean’s Twelve en 2004

 que sur un projet aussi audacieux que le remake de Solaris en 2002.

George ne dédaigne pas le grand spectacle En pleine tempête , La Ligne rouge,

Acceptant plusieurs films d’action aux cachets rémunérateurs à ses débuts dans le cinéma à la fin des années 1990,

il se permet désormais de jouer pour des cachets bien moindres dans des films d’auteur comme

  les comédies acides des frères Coen

 L’odyssée O’Brother

 avec à la clé

 le Golden Globe du meilleur acteur dans un film musical ou de comédie.

 Dans une entrevue avec le journal français Le Monde publiée le 30 août 2000,

 il avait expliqué pourquoi il avait accepté de jouer pour presque rien par une question :

 « Combien de fois faut-il toucher 20 millions de dollars pour être heureux ? »

 

  

 

Vedette du petit écran ayant acquis le statut de star de cinéma,

 il se lance en 2002 un nouveau défi en passant derrière la caméra avec

 Confessions of a dangerous mind.

 Ecrit par Charlie Kaufman à partir d’une histoire vraie,

 qui brosse le portrait d’un animateur de télévision qui aurait travaillé pour la CIA.

En 2002 il avait fondé la société Section Eight avec son complice de Hors d’atteinte, Steven Soderbergh.

 Leur ambition, créer au sein d’un studio, en l’occurrence Warner Bros.,

 une entité capable de produire des films ambitieux, pas forcément grand public,

 et de protéger ses auteurs du processus normal d’un studio.

 En sortiront des films aussi différents que

Loin du paradis, Bienvenue à Collinwood, Ocean’s Eleven et Twelve,

Confessions d’un homme dangereux, The Jacket, Criminal, etc.

 Les deux partenaires mettent un terme aux activités de Section eight en mars 2007.

 

 

 

Citoyen engagé, Clooney réalise en 2005 son deuxième film, couvert de prix à Venise,

 Good night, and good luck

qui raconte le combat de Edward Murrow contre McCarthy au milieu des années 1950.

Le film, tourné en noir et blanc,

sera en compétition à la Mostra de Venise et fera l’ouverture du festival de New York en septembre 2005.

 La même année, il joue dans Syriana,

 de Stephen Gaghan (auteur du scénario de Traffic un film qui colle avec l’actualité la plus brûlante,

et qu’il co-produit via Section 8, la société créée en 2000 avec son complice Soderbergh.

Pour le film il a dû prendre quinze à vingt kilos afin d’interpréter le rôle de Robert Barnes, agent de la CIA.

Au cours d’une scène, il s’est grièvement blessé à la colonne vertébrale,

 ce qui lui a valu une hospitalisation longue de plusieurs semaines.

 En décembre 2006,

 il souffre toujours des séquelles de son accident puisqu’il a avoué porté un corset pendant la promotion

de son dernier film

The Good German.

 Suite à cette blessure, les assurances avaient un temps refusé de se porter caution pendant le tournage de

 Good night, and good luck.

Il met en gage sa maison de Los Angeles, les assureurs reviennent alors sur leur décision.

 

 

En juin 2005, le festival du film indépendant de Los Angeles lui attribue son

premier prix d’esprit indépendant

 afin d’honorer sa carrière et ses choix en prévalant un cinéma d’auteur ambitieux plutôt que des blockbusters

 parfois peu savoureux.

 Il enchaîne en janvier 2006 avec Michael Clayton, tourné à New York.

 Et en juillet , il retrouve ses compères d’Ocean’s 11 et 12 pour les ultimes aventures de

Danny Ocean et de sa bande de braqueur.

 Lui et Steven Soderbergh ont affirmé qu’Ocean’s 13 serait l’ultime volet de la trilogie.

En août 2006, il fonde avec son grand ami, Grant Heslov une nouvelle société de production:

 Smoke house,

sous les mêmes préceptes que Section Eight.

 Le nom est un clin d’oeil au restaurant du même nom situé aux portes du studio de la Warner à Burbank

 (Californie) et dont George Clooney est un client régulier.

 

 

 

En 2006, l’acteur et réalisateur américain George Clooney est

 l’homme en vie le plus sexy,

selon l’hebdomadaire People dans son édition spéciale, institution annuelle de la presse magazine.

 Il avait déjà reçu cet honneur en 1997. Il est la seule personnalité avec Brad Pitt à avoir reçu deux fois ce titre.

 

   

 

Récompenses et Nominations

 

2001: Golden Globe du meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale dans O’Brother
 
2005: Spirit of indepedant pour sa contribution au cinéma, en particulier indépendant
 
2005 Obtient avec Grant Heslov le prix du meilleur scénario pour
 
 
 à la Mostra 2005 de Venise.
 
 
 
 
 
 Il fut également nommé cette année là pour l’ Oscar du meilleur scénario original
 
 
 Il fut ainsi le premier à être nommé au titre du meilleur acteur pour un film
 
 et au titre de meilleur scénariste et meilleur réalisateur pour un autre.
 
 
 
Prix de la cinémathèque américaine pour sa contribution au cinéma
 
 et ses actions humanitaires.

 

 

  

 

 

  

 

 

 

 George Clooney, un homme engagé

 

En 2001,

il utilise sa célébrité pour lever des fonds pour les victimes des attentats du 11 septembre,

 puis ceux du Tsunami en 2004 et en 2005 pour ceux du cyclone Katrina.

 Il a pris aussi position contre la guerre de l’Irak dès 2003.

 En septembre 2006,

 il s’est rendu avec George Bush en Louisiane afin de donner

 les dons recueillis en vue de la réhabilitation d’un hôpital mis à mal par les deux cyclones

qui ont saccagé la région un an plus tôt.

Courant 2006, l’acteur s’est mobilisé pour le Darfour

(mini reportage sur http://harmonyavecvous.chezblog.com)

 En septembre 2006, avec Elie Wiesel,

 il a été reçu par le Conseil de sécurité des Nations unies

 

 

 pour que cesse le génocide au Darfour.

 En décembre 2006,

 il a avoué que les personnes qu’il avait rencontrées (puis aidées financièrement)

 lors de son voyage dans la région avec son père était probablement toutes décédées

 suite à la mise à sac de leur camp.

 En décembre 2006,

 il s’est rendu avec l’acteur américain Don Cheadle ainsi que plusieurs athlètes de haut niveau

 en Chine et en Egypte.

 Ils ont rencontré à chaque fois le chef de la diplomatie du pays

 afin de le convaincre de faire pression sur le gouvernement du Soudan

 pour que cesse les exactions là-bas

 et qu’il accepte l’envoi des Casques Bleus.

 Le 25 mars 2007,

 il a publié une lettre ouverte en destination de l’Allemagne,

 en marge du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne

qui se tenait ce jour-là,

 et demandé à la Chancelière et ses homologues européens de faire pression sur le Soudan.

 

 

 

George Clooney au festival de Cannes 2007

 

   

Les acteurs de Ocean’s 13 George Clooney, Brad Pitt,

Matt Damon et Don Cheadle ont obtenu 9,2 millions de dollars (7,1 millions d’euros)

 pour le Darfour lors d’une soirée caritative.

   

 

350 000 dollars pour un baiser de George Clooney

 Mercredi, invité par Sharon Stone à la vente annuelle de charité en faveur de

 la recherche contre le SIDA, George Clooney a payé de sa personne.

Il est arrivé avec quelques autres acteurs du film,

dont Matt Damon et Andy Garcia,

 et Sharon Stone a mis aux enchères un baiser d’un des membres présents de l’équipe

d’ « Ocean’s 13 ».

Dès le départ,

il était clair pour tout le monde que les femmes se disputeraient les faveurs de George Clooney.

Et un petit ami attentionné a dépensé la modique somme de 350 000 dollars pour que

sa fiancée ait le privilège de monter sur scène et embrasser George Clooney

 

 

 

 

GEORGE ROMANCE : Quelques heureuses élues

 

 

 

 

1989 – Mariage avec Talia Balsam

   

 

 

1994 – Relation avec Céline Balitran

 

 

 

2002 – Relation avec Renée Zellweger

 

 

 

Lisa Snowdon 

Mannequin et présentatrice télé,

 ils se rencontrent sur le tournage d’une pub pour Martini à Barcelone en novembre 2000,

se séparent début juin 2001 car il sort trop.

Le couple renoue au printemps 2004,

 alors qu’entre-temps l’acteur a renoué avec Krista Allen par intermittence.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le cow boy mythique : John Wayne aurait 100 ans

 

 

 
 

                                         

   

 

Acteur  réalisateur

 et

 producteur américain

né le26 mai 1907 à Winterset, Iowa,

  décédé le 11 juin 1979 à Los  Angeles

  

 

 John Wayne a joué dans de nombreux westerns, films policiers,

 films de guerre et quelques comédies romantiques.

 Il a symbolisé la virilité et reste une icône.

John Wayne est engagé, à l’âge de 19 ans, par la Fox comme accessoiriste.

 Il est remarqué par le réalisateur John Ford qui lui offre des rôles de figurants

dans des petits films comme ‘La Maison du bourreau’.

 Appelé Duke Morrisson,

 il apparaît dans ‘Words and Music’ de James Tinling.

Il obtient son premier grand rôle en 1930 dans le film

 

 

 ‘La Piste des géants’

de Raoul Walsh.

Celui-ci lui donne le surnom de John Wayne.

 Il devient alors le héros des westerns spaghetti à petits budgets,

 produits par la société Republic.

 Il joue dans

‘Pals of the Saddle’,

 ‘La Chevauchée fantastique’ en 1939,

 

  

‘Rio Bravo’

et dans

‘L’Homme qui tua Liberty Valance’,

 avec James Stewart.

 

 

 

 Il devient le plus célèbre des cow-boys,

 à la fois téméraire et respectueux de la loi.

 Il incarne un marin dans

 ‘Opération dans le Pacifique’

et un boxeur dans

‘L’Homme tranquille’.

Cet acteur à la carrure imposante tourne dans des films de guerre comme

 

 

 

 

 Il produit

 ‘L’Ange et le mauvais garçon’

et

‘Hondo, l’homme du désert’,

 puis passe derrière la caméra en réalisant avec sa fortune personnelle,

le célèbre

‘Alamo’,

 un film très violent.

Il signe

‘Les Bérets verts’

en pleine guerre du Vietnam, ce qui crée la polémique.

 Dans

‘Le Dernier des géants’,

 

 

 son dernier long métrage, assez prémonitoire, il est un vieux tireur d’élite,

 rongé par la maladie.

Comme son personnage, John Wayne, véritable légende du cinéma américain,

 décède d’un cancer généralisé.

 

 

 

  

Oscarisé

En 1970,

John Wayne obtient le seul Oscar de sa carrière pour sa prestation dans 

 

 

 

Géant jusqu’au bout

John Wayne a été opéré une première fois d’un cancer du poumon.

 Il a également subi une opération à coeur ouvert et une intervention chirurgicale durant laquelle les médecins lui ont enlevé une partie de l’estomac.

 Malgré cela, le 9 avril 1979, il se déplace pour remettre l’Oscar du Meilleur réalisateur à Michael Cimino.


Héros national

Pour annoncer son décès, les journaux américains ont titré :

 

‘Mr Amérique est mort’

 

 

Producteur

En 1952, John Wayne fonde sa propre maison de production,

 appelée ‘Batjac’.

 

 Citation

«Demain est la chose la plus importante de la vie. Il nous arrive à minuit encore tout propre. Quand il arrive il est parfait, et il se blotti dans nos mains en espérant que l’on a tiré quelque leçon de la veille.»

 

 

Jeunesse de John Wayne

Après la naissance de son frère cadet Robert,

 ses parents changèrent son identité en Marion Mitchell Morrison.

 Toutefois John Wayne a souvent affirmé que son vrai nom aurait été Marion Michael Morrison.

Né dans une famille modeste et presbytérienne,

 son père est Clyde Leonard Morrison,

d’ascendance irlandaise et écossaise et fils d’un vétéran de la Guerre de Sécession.

Sa mère est Mary Alberta Brown, d’origine irlandaise.

La famille s’installe en Californie à Glendale en 1911.

 Dès cette époque, John Wayne est surnommé "Big Duke" en référence à son chien,

"Little Duke", qu’il emmenait partout avec lui.

Sa jeunesse est marquée par une certaine pauvreté

mais Duke est alors un bon élève.

 Il devient une star de football de son lycée et est recruté,

 au titre des bourses sportives,

 par l’Université de Calfornie du Sud où il rejoindra une fraternité, Sigma Chi.

 Il joue également dans l’équipe de football mais une blessure met fin

 à sa précoce carrière athlétique et lui fait perdre sa bourse scolaire.

Il est alors obligé de mettre fin à ses études pour raison financière.

Mais durant ses années universitaires,

 il avait cependant commencé à travailler pour des studios de cinéma locaux.

Durant un job d’été, il fait la connaissance de John Ford avec qui le liera une grande amitié durant sa vie entière.

C’est ainsi qu’il apparait pour la première fois au cinéma avec son équipe de football dans le film "Maker of Men" (1930). Au générique, John Wayne apparait encore sous son nom de Marion Morrison.

 

Carrière artistique

 
 
 
 
 

Il occupe une position particulière dans le panthéon des stars d’Hollywood pour n’avoir interprété qu’un seul rôle dans les 175 films aux génériques desquels il apparaît, mais en avoir fait un mythe et archétype universellement accessibles :

 

LE HEROS

 

 

 

 Celui  qui ne meurt jamais, à la présence rassurante, indépendant,

 solide contre toute épreuve, avec un charisme de chef,

 certain de ses idées sans jamais les remettre en question et sans que la situation

 ne lui donne jamais tort.

 Il sait faire usage de ses poings et de ses armes mais uniquement pour se défendre,

sauf lorsqu’il s’agit d’une bonne bagarre collective.

 Il est à la limite du machisme mais intimidé et mal à l’aise devant les femmes.

Ce personnage unique se place toujours du bon côté,

 même s’il n’y est pas nécessairement engagé de prime abord.

 

 

 

Aspects politiques de John Wayne  

 

 

John Wayne était connu pour ses opinions patriotiques,

 anti-communistes et conservatrices.

 Star du parti républicain,

 il s’impliqua dans la création de la

"Motion Picture Alliance for the Preservation of American Ideals",

 une association américaine de cinéma conservatrice.

En 1964, Wayne est diagnostiqué d’un cancer du poumon.

 Les rumeurs attestent que le responsable de ce cancer était

 le site nucléaire de Yucca Flat,

proche du plateau de cinéma lors du tournage du film

 Le Conquérant

 (150 des 220 personnes ayant participé au tournage sont mortes d’un cancer,

 dans les 30 années qui suivirent).

 John Wayne pensait, lui,

 que le responsable étaient les trois paquets de cigarettes qu’il fumait par jour.

 

 

En 1964,

 il soutient encore la candidature de Barry Goldwater à la présidence des États-Unis et en 1968, est approché pour être lui-même le candidat du parti républicain. Il déclina la proposition au prétexte qu’il ne pensait pas que le public pourrait envoyer un acteur à la Maison-Blanche.

 Il fut même approché pour être le colistier du candidat dixiecrat George Wallace. Il ne donna pas suite.

John Wayne fut cependant un ardent soutien de son ami, l’acteur Ronald Reagan lors de ses candidatures au poste de gouverneur de Californie en 1966 et 1970.

 

 

 

 

Après encore quelques films au début des années 70, il dècède le 11 juin 1979.

Il est enterré au cimetière de Pacific View à Corona del Mar.

 

 
 
 
Statue of the famous actor in front of the airport named after him.
 
 The John Wayne Airport 
 
 
 
 
 
 

 

                          

 

                                                

                 

 

 

 


Le 60ème festival de Cannes

 

 

   DU 16 au 27 mai  

Le festival de Cannes a été fondé en 1946 sous le nom de Festival international du film.

 C’ est le festival de cinéma le plus médiatisé au monde,

 

 

avec sa célèbre  cérémonie d’ouverture et  la traditionnelle montée des marches.

Il se déroule chaque année, dans la seconde quinzaine de mai, à Cannes

 

 

 au Palais des festivals, sur la Croisette.

Le Marché du film se tient en parallèle au festival.

C’est l’occasion pour les nombreux producteurs et réalisateurs de trouver des partenaires

 pour le montage des films et/ou de vendre leurs films aux distributeurs et télévisions du monde entier.

 

Histoire

 

A la fin des années 1930

 

 l’ingérence des gouvernements fascistes allemand et italien

dans la sélection des films de la Mostra de Venise choque.

C’est Goebbels qui l’inaugure,  Jean Zay, ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts,

 décide alors, sur la proposition de Philippe Erlanger, de créer, à Cannes (dont le cadre est agréable),

 un festival cinématographique de niveau international.

"En juin 1939, Louis Lumière accepte d’être le président de la première édition du festival

qui doit se dérouler du 1er au 30 septembre. La sélection française est arrêtée.

 

Dès le mois d’août

 

 les vedettes commencent à affluer et la Metro Goldwyn Mayer

 affrête un paquebot transtlantique

pour amener son gratin d’Hollywood et organise des fêtes mémorables

 auxquelles participent des stars comme Tyrone Power, Gary Cooper, Annabella,

 Norma Shearer et George Raft. Les foules de badauds sont attirées.

Le 1er septembre, jour de l’ouverture officielle, les troupes allemandes pénètrent en Pologne,

mettant du même coup fin à cette première édition d’un festival mort-né, et le 3 septembre,

 c’est la déclaration de guerre de la France et du Royaume-Uni à l’Allemagne."

 

Après la guerre

 

 En 1946la première véritable édition du festival se déroule dans l’ancien casino de Cannes.

 Des problèmes budgétaires font que le festival n’a pas lieu ni en 1948, ni en 1950.

Ce qui n’empêche pas, en 1949, l’inauguration du Palais des Festivals,

il  sera remplacé par un nouveau Palais en 1983.

"Le festival de 1968 est interrompu le 19 mai. La veille, Louis Malle, démissionnaire du jury,

François Truffaut, Claude Berri, Jean-Gabriel Albicocco, Claude Lelouch,

 Roman Polanski et Jean-Luc Godard, en pénétrant dans la grande salle du Palais,

avaient exigé l’interruption de la projection par solidarité avec les ouvriers et étudiants en grève."

 Le Festival international du film prend officiellement le nom de festival de Cannes en 2002;

"Trois films français sont en compétition pour la palme d’or :

 "Le scaphandre et le papillon", de Julian Schnabel,

 "Une vieille maîtresse", de Catherine Breillat,

 "Les chansons d’amour", de Christophe Honoré." 

 

 

de Maurice Pialat, en 1987, depuis, la France n’a pas remporté la Palme d’or.

 

22 films seront en compétition pour la Palme d’or, pour succéder au palmarès au film :

 Le vent se lève, du Britannique Ken Loach, vainqueur l’an dernier.

Parmi les  films présentés hors-compétition figureront notamment : 

 

"Boarding Gate"; "Ocean’s 13", avec George Clooney, Brad Pitt, Matt Damon, Andy Garcia et Al Pacino;

 "A Mighty Heart", du Britannique Michael Winterbottom, avec Angelina Jolie 

 Sicko, de l’Américain Michael Moore.

 

 

 

   

 

 

Le président du jury de ce 60e Festival de Cannes sera

 le réalisateur britannique Stephen Frears

Agé de 65 ans, Stephen Frears,  est l’auteur du récent The Queen,

il réalisa notamment :des Liaisons Dangereuses et de Dirty Pretty Things avec Audrey Tautou.

 

Souci d’équilibre

Autour de son président, le réalisateur britannique Stephen Frears,

 le jury du Festival sera marqué par une parité femme-homme,

avec notamment les actrices portugaise Maria de Medeiros, chinoise Maggie Cheung,

 le comédien français Michel Piccoli, l’écrivain turc Orhan Pamuk, l’actrice Sarah Polley…..

 

 

   

Prix décernés

 

Longs métrages de la compétition officielle :

La Palme d’or, depuis 1955, est décernée au meilleur film,

Le Grand Prix récompense le film qui manifeste le plus d’originalité ou d’esprit de recherche,

Le Prix d’interprétation féminine est remis à la meilleure actrice,

Le Prix d’interprétation masculine est remis au meilleur acteur,

Le Prix de la mise en scène est remis au meilleur réalisateur,

Le Prix du scénario est remis au meilleur scénariste,

Le Prix du Jury ;

Le Prix de la Critique internationale,

créé spécialement en 1946 pour récompenser Georges Rouquier pour Farrebique, éliminé de la sélection.

Courts métrages de la compétition officielle :

La Palme d’or du court-métrage est décernée au meilleur court métrage,

Le Prix du jury du court métrage ;

Sélection officielle (compétition et Un Certain Regard),

 la Quinzaine des réalisateurs et la Semaine de la critique :

La Caméra d’or, depuis 1978, récompense le meilleur premier film de l’ensemble de ces sections.

 
"Le Festival de Cannes propose, en ouverture de son 60e anniversaire,
 un moment de réflexion autour des enjeux de la prochaine décennie dans le cadre d’une conférence sur l’évolution des pratiques des spectateurs et des liens entre création cinématographique
et nouvelles plateformes de promotion et de diffusion.

Des professionnels du cinéma et des nouveaux médias,

 des journalistes et des sociologues viendront partager leurs expériences et interrogations
 sur l’évolution du rôle des réalisateurs, producteurs et distributeurs face
 aux mutations rapides du paysage numérique et des nouvelles perspectives
 qui s’ouvrent tant aux créateurs qu’aux spectateurs.
Les conclusions seront rapportées aux Ministres de la Culture européens qui aborderont le volet politique
 de ces questions lors de la journée de l’Europe du samedi 26 mai.
 
 
   C’est donc du 16 au 27 Mai prochain que le 60ème Festival de Cannes aura lieu.
 
 
Articles de Presse

 

CANNES CLASSICS 2007

02/05/07

Depuis 2004, les films de patrimoine sont regroupés sous l’enseigne CANNES CLASSICS.

Cannes Classics souhaite mettre le prestige du Festival au service du cinéma retrouvé,

des copies restaurées et des ressorties en salles ou en DVD des grandes œuvres du passé.

Cette programmation est présentée salle Buñuel du Palais des Festivals et, pour quelques films,

reprise au Cinéma de la Plage et dans la salle La Licorne à Cannes.

Cannes Classics 2007 est placé sous le parrainage d’Andrzej Wajda,

qui viendra présenter une copie restaurée de

KANAL (ILS AIMAIENT LA VIE), Prix Spécial du Jury au Festival de Cannes 1957 (il y a 50 ans !)

et en présence de Jane Fonda qui rendra hommage à son père, Henry Fonda,

 lors de la projection de

 TWELVE ANGRY MEN (12 HOMMES EN COLERE)

 de Sydney Lumet (1957) le samedi 26 mai.

Cannes Classics 2007 se compose de …

… trois événements :

– naissance de la World Cinema Foundation

 

 
– le centenaire de John Wayne (un billet lui sera consacré sur LES ARTS)


– les films Shakespeariens de Laurence Olivier

… quatre documentaires sur le cinéma consacrés à :

– Marlon Brando
– Maurice Pialat
– Pierre Rissient
– Lindsay Anderson

Et de dix copies restaurées.

 
 
 Sources  : Dominique Racle
 
 
 
 
Leonardo Di Caprio
 
sera le narrateur d’un documentaire consacré aux écosystèmes mondiaux endommagés,
 
intitulé The 11th Hour.
 
Régulièrement l’acteur prend position en dénonçant telle ou telle dérive environnementale,
notamment au travers de sa fondation, créée en 1998.
 
 LES ARTS fêteront le 7ème Art avec plusieurs billets dont les "écolostars" 
 
 
 
 
 

UN INVITE SURPRISE SUR LA CROISETTE

21/04/07

Le dessinateur Joann Sfar sera le témoin malicieux, avec son fameux chat,

 du 60e Festival dont il croquera les moments secrets et inattendus.

Vous pourrez suivre ses traces, chaque jour dès le 16 mai, sur le site du Festival.    

La surprise

 ARCAND EN CLOTURE

 

On connaît maintenant les grandes lignes de la programmation du Festival de Cannes,
 
 qui comporte une grosse surprise si on se place du point de vue québécois.

 

 

 

On sait par exemple, surprise, que le film de clôture (hors-compétition) sera

 L’âge des ténèbre du cinéaste québécois Denys Arcand.

 

 

Dans L’Age des ténèbres (qui sortira en France le 26 septembre),

Arcand conte le difficile chemin vers la sérénité de Jean-Marc Leblanc, un fonctionnaire qui,

 pour oublier son morne quotidien, s’invente une vie idéale, faite d’aventures, de gloire et de conquêtes féminines.

Le héros est interprété par Marc Labrèche, comédien, humoriste et animateur très populaire au Québec.  

Rappelons que mercredi, le distributeur annonçait que la sortie de ce film était reportée à décembre

parce que l’oeuvre ne serait pas prête à temps

 

 

 

Des petits nouveaux

Par ailleurs, plus de la moitié des cinéastes en compétition pour la Palme d’or au 60e Festival de Cannes,

qui aura lieu le mois prochain (16-27 mai), seront des nouveaux venus,

 aux côtés de réalisateurs confirmés tels que Quentin Tarantino, Wong Kar-wai et Emir Kusturica.

Treize des 22 films en compétition sont signés de réalisateurs qui feront leurs débuts

dans la course à la très convoitée Palme d’Or.

Et des grands

Le nouveau film du réalisateur Chinois de Hong Kong Wong Kar-wai, My blueberry night,

ouvre la compétition le 16 mai, en mettant à l’écran Jude Law et la chanteuse américaine de jazz

 Norah Jones, dans son premier rôle au cinéma.

Autre évènement très attendu, la projection, cette fois hors compétition et en avant-première mondiale,

du dernier film de Steven Soderbergh, Ocean’s 13,

 avec une brochette de grands noms dont Catherine Zeta-Jones, George Clooney,

Matt Damon, Brad Pitt, Al Pacino et Andy Garcia.

Parmi les familiers du grand festival: le cinéaste serbe Emir Kusturica,

 pour la 5e fois en lice et avec deux Palmes d’or à son actif,

 Gus Van Sant et les frères Coen.

 A signaler aussi que Quentin Tarantino fait son grand retour en compétition avec Death proof,

13 ans après la Palme d’or de Pulp fiction.

Hors compétition, on reverra le visage du pamphlétaire Michael Moore,

Palme d’or il y a trois ans pour Fahrenheit 9/11.

 

 

QUE LE SERVICE D ‘ORDRE S’ Y PREPARE!!

 

 

Angelina Jolie sera à Cannes,

elle viendra présenter son dernier film, 

son mari Brad Pitt sera présent pour son film très attendu Ocean 13,

 alors toute la famille sera en France.

 

Le festival de Cannes c’est aussi,

 

 la foule

   

le service d’ordre

 

la croisette

 

 la presse

 

les starlettes

 

 

 les stars  

 

Audrey Tautou et J.P. Marielle en haut des marches

 
 

 l’hôtel Martinez…. 

 

 

Situé sur La Croisette, ce palace des années 30, rendez-vous des stars, entièrement rénové,

a su préserver son caractère Art Déco.

  

 

les partenaires,

Chopard pour les bijoux

 

 

Eva Herzigova 

 

 

Irina Davidova

 

Emilie Deguenne 

 

 

 Tenue de soirée

 Michel Drucker s’installe à Cannes !

Après deux mois d’absence,

 l’émission fera son grand retour à Cannes à l’occasion du 60ème festival.

 Michel Drucker présentera, samedi 19 mai à 20h50 ,

pour l’occasion un numéro prestigieux de l’émission dans laquelle il accueillera

 de nombreux artistes :

 Patrick Bruel, Liane Foly, Carla Bruni, Charlotte Gainsbourg….

 

 

 

"Nous avons voulu mêler héritage et modernité,
 
 grandes signatures et jeunes pousses."
 
le président du Festival, Gilles Jacob
 
 

 

 

 

 


DIAMANT SUR CANAPE

 

 

 

 

 

 

 

 

 
DIAMANTS SUR CANAPE
 
BREAKFAST AT TIFFANY’ S 
 
1961
 
  
 
 
 
  
 
 
Histoire
 
 
Holly Golightly n’a qu’une passion : les bijoux.
 
 
 
 
 
 
 
 Il ne se passe pas de nuits sans qu’elle fasse un arrêt devant la vitrine de Tiffany’s, le célèbre joaillier de la Cinquième Avenue.
 Sa vie trépidante et ses goûts fantasques surprennent son voisin de palier, l’écrivain Paul Varjak.
 Elle provoque la fureur de son autre voisin,
le Japonais Yumoshi, fatigué par ses "parties" bruyantes
 jusqu’à une heure avancée de la nuit.

Toutes les semaines, Holly rend visite au gangster Sally Tomato dans la prison de Sing-Sing qui lui remet des messages "météorologiques" à porter à ses complices.
 
 
 
 
 
 
 
 Varjak commence à s’intéresser à cette curieuse jeune femme,
à tel point qu’il délaisse sa maîtresse, Edith, la jolie décoratrice qui l’entretient.
Mais Holly ne veut épouser qu’un homme riche.
 Après avoir vainement tenté de séduire l’horrible, mais richissime, Rusty Trawler,
Elle a jeté son dévolu sur le planteur brésilien Da Silva Pereira.
 
 La police vient inquiéter Holly : les messages qu’elle transmettait pour Tomato n’étaient pas aussi innocents que cela.
 Holly n’a aucun mal à prouver sa bonne foi mais Pereira s’éloigne, effrayé par le scandale.
 Par bonheur, Varjak reste pour combler sa solitude.
Mais sera-t-elle un jour plus raisonnable ? 
 
 
 
 
 
FILM
 
 
 
 
 
 

 
 
 
De : Blake Edwards
 

La distribution

 

Holly Golightly

Audrey HEPBURN
Paul Varjak
George PEPPARD
Édith
Patricia NEAL
Doc Golightly
Buddy EBSEN
Mr Yumoshi
Mickey ROONEY
Jose Da Silva Pereira
José-Luis de VILLALONGA
Rusty Trawler
Stanley ADAMS
Sally Tomato
Alan REED
Roger
Martin BALSAM
Le vendeur de chez Tiffany’s
John Mac GIVER
Mag Wildwood
Dorothy WHITNEY
Sid Arbuck
Claude STROUD
La libraire
Elvira ALLMAN
Le cousin

James LANPHIER

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Moments forts
 

Holly passant par la fenêtre pour échapper à un prétendant trop soûl, en jupe longue trop serrée, sort finalement en peignoir,et entre dans la chambre de son voisin Paul pour y passer la nuit.

 

Holly très triste et touchante en parlant de son frère Fred, puis se couche à côté de Paul "en amis".

 

 

 

Une fête très arrosée et bruyante, qui rappelle La party avec Peter Sellers, et qui se termine par une descente de police.

 

 

 

 

La chanson Moon River interprétée par Audrey Hepburn

 

 

 

Holly retrouve son ancien mari "Doc", mais lui demande de repartir seul sans elle, en pleurs, puis complètement soûle pour oublier.

 

Déclaration d’amour déguisée, premier baiser furtif et regards ambigus avec Paul.

 

Le vol des masques dans le magasin,

 sur une musique très Panthère rose d’Henry Mancini. 

 

La scène de désespoir quand elle apprend la mort de son frère.

 

Très mauvaise cuisinière qui fait exploser la cocotte minute.

 

 

 

Séparation et retrouvailles amoureuses de la scène finale,

 

 

 

  

Avec le chat coincé entre eux-deux, trempés jusqu’aux os sous la pluie.

 

 
  
 
 
 

 
 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Harmony serait heureuse de vous lire sur le blog réservé à cette actrice
 
 
 

 

 

 

 

 


Hommage à Madame Edith Piaf

 

 

 

 

 

Musée Edith Piaf

 5, rue Crespin du Gast , 75011 Paris 
43 55 52 72 
43 55 52 72 
Métro Ménilmontant 
Bus 96

Ouverture: Sur RV : 13h-18h
Tarifs: Gratuit – Groupe : Rés. 1 sem. – Visites Conférences : Rés. 24h
Fermature: Vendredi, samedi, dimanche, jours fériés 

Musée privé en appartement. Nombreux souvenirs de l’artiste. 

 

 

Edith Piaf était très croyante et priait beaucoup, surtout sainte Thérèse

"C’est nous les mômes, les mômes de la cloche,

 clochards qui s’en vont sans un rond en poche,

 c’est nous les paumés […]

qui sommes aimés un soir n’importe où…"

 (Les mômes de la cloche, 1936, V. Scotto – A. Decaye).

Ce "petit bout de femme"

de 1m 46 est

la plus

 GRANDE DAME 

de la chanson Française

 

Parisienne dans l’âme, dans le coeur,

ma ville me colle à la peau,

 je l’aime, je le dis, je l’écris,

 je la visite et revisite dès que possible, toujours avec le même bonheur.

Combien de billet sur "MON PANAME"???

et pas un sur

"LA MOME PIAF"

Dès l’annonce de la sortie du film

LA MOME 

je m’étais promis d’aller le voir, voilà qui est fait et malgré que je connaisse, comme beaucoup,

sa vie et ses chansons ,j’ai chialé.

 L’actrice Marion Cottillard est criante de vérité, la chanteuse excellente, le maquillage saisissant.

 

LE SOUVENIR DE PIAF EST LA  DEVANT MOI SUR L’ ECRAN

 

La légende veut qu’Edith Giovanna Gassion, soit née sur le trottoir

 du 72 rue de Belleville à Paris, plus précisément sur la pèlerine d’un policier,

le 19 décembre 1915.

 En réalité, elle semble plutôt avoir vu le jour à l’hôpital Tenon.

Son père Louis,(mobilisé), est dans le civil contorsionniste, et sa mère Annetta,

 d’origine italo-kabyle, est chanteuse de rue.

Elle abandonne la petite fille chez sa grand mère.

 Edith grandit entre ses deux grands-mères, dont l’une tient un bordel dans l’Eure,

 à Bernay.

 Après la guerre, son père, engagé dans un cirque itinérant,reprend sa fille.

Trottoir, cirque, chanson, bordel, quelle singulière enfance !

C’est pour aider son père au cirque que la jeune Edith commence à pousser

 la chansonnette.

 Alors que ses parents divorcent et qu’une demi-soeur, Denise,

 naît en 1931 du remariage de son père, Edith continue la chanson de rue.

 A 17 ans, elle rencontre Louis Dupont dont elle tombe enceinte.

Mais Edith, née "dans la rue", voit commencer pour elle une longue vie

de défaites amoureuses et de malheurs.

Le premier de ses malheurs est le décès en 1935 de sa fille Cécelle (Marcelle)

d’une méningite.

Elle en restera marquée à vie. Au cimetière du Père Lachaise

quand je suis allée me receuillir sur sa tombe j’ai lu le nom du père de la chanteuse,

 le prénom Marcelle et celui de Théo, son dernier mari, ils reposent auprès de la chanteuse.

 

 Entre-temps, pour se guérir de sa séparation d’avec P’tit Louis,

 Edith,fréquente la racaille parisienne, truands et marlous.

 A 20 ans, la voilà seule, orpheline en quelque sorte, au bord de la déprime,

 de la pauvreté, de la drogue et de la prostitution et l’alcool est déjà son "confident".

Un soir de 1935, elle fait la connaissance de Louis Leplée, gérant du Gerny’s,

 un établissement de spectacle très en vogue à l’époque.

 Séduit par la jeune femme, il l’invite à chanter quelques titres chez lui,

 dont Les mômes de la cloche de Scotto. C’est aussi Leplée qui trouve à Edith

 son surnom de

 Môme Piaf..

Il avait songé à Moineau, mais il y avait déjà une môme moineau

Son passage au Gerny’s est un succès: Chevalier lui-même,

 ainsi qu’un certain Jacques Canetti sont subjugués.

 Canetti lui fait passer sa première séance radio et lui fait enregistrer

 fin 1935 son premier disque. Mais malgré son succès naissant, la rue la rattrape.

Avril 1936: Leplée est assassiné, vraisemblablement par les "protecteurs" d’Edith.

 Celle-ci est longuement interrogée, voire suspectée par la police.

 Les journaux se régalent de ce fait divers.

Grâce à Raymond Asso, rencontré quelques temps plus tôt, Piaf sort de la galère.

 Il lui fait enregistrer en janvier 1937 le titre Mon légionnaire.

 Raymond et Edith deviennent amants.

 Plus question alors pour elle de vivre une vie de débauchée. Un seul mot:

 le travail.

 Et le travail paye. L’ABC accueille la chanteuse sous son nouveau nom de scène:

Edith Piaf.

 

 

 Elle côtoie Mireille et  Trenet, tourne dans toute l’Europe.

 La guerre sépare Raymond et Edith, et celle-ci se jette dans les bras d’un débutant,

 Paul Meurisse (qui deviendra un acteur de talent) puis le quitte pour Michel Emer,

qui lui écrit L’accordéoniste et Le disque usé.

Devenue une institution, elle rencontre le tout Paris:

 Breton, Cocteau,

 ils mourront le même jour ! je me souviens très bien de ce jour,

et ou j’étais lorsque j’ai appris la nouvelle,

 j’ai pleurée la chanteuse qui chantait avec ses tripes…

 Mais la guerre la fait fuir. Jusqu’à la fin 1942, elle tourne dans la zone libre.

 De tournées en amants, la guerre passe. Puis vient la libération.

 Piaf n’a jamais cessé de chanter, de Paris à Berlin.

 En 1944, elle fait chanter un certain Yves Montand, alors inconnu et qui sera son amant

 d’une année, son ami pour la vie

 

 

 

Puis en 1946, elle écrit l’un de ses titres

qui feront le tour du monde:

 "La vie en rose".

Fin 1947, elle embarque pour New York. Elle y rencontre Marlene Dietrich,

 et surtout le boxeur Marcel Cerdan. Ils deviennent amants,

 les "meilleurs amants du monde".

 De Paris à New York, entre un concert d’Edith et un combat de Marcel,

 leur amour prend force.

Mais Marcel est marié et père de famille,

   

Marcel Cerdan, avant son départ pour les Etats Unis avec sa femme Marinette et ses deux fils,

 dont Marcel Cerdan junior,

 qui devenu adulte tiendra le rôle de son père dans le fim : EDITH et Marcel 

 

 il ne sera jamais à elle, ce fut la

PASSION 

de sa vie

Mais le malheur rejoint encore Edith, qui perd son amant le 27 octobre 1949,

 dans un accident d’avion. Pour lui, elle écrit

"L’HYMNE A L’ AMOUR"

elle chantera sur scène le soir

même de la mort de son AMOUR, cette chanson et tombera évanouie,

on ne pourra la ranimer qu’au bout d’une 1/2 heure.

  Sa vie ne sera plus jamais comme avant. 1950, Si elle retourne à New York,

  pour y chanter. Elle est accompagné d’Eddie Constantine, son nouvel amant,

 et d’un secrétaire, un certain Charles Aznavour (qui, lui, ne sera jamais son amant).

Cette femme, qui n’était pas belle, fut une "mangeuse d’hommes", il émanait d’elle

une puissance de séduction qui n’avait rien à voir avec la beauté physique.

De retour à Paris en 1951, Piaf travaille à imposer une comédie musicale La p’tite Lili,

 avec Eddie Constantine et Robert Lamoureux. La pièce a un certain succès.

 de maladies en accidents, Edith se drogue de plus en plus (la morphine tue la douleur).

 Peu à peu, sa vie s’enfonce dans la déchéance.

Côté scène, elle obtient toujours le succès, que ce soit avec Jézebel (écrit par Aznavour),

 ou Je t’ai dans la peau (de Pills et Bécaud).

Pills, auteur célèbre outre-Manche, deviendra, entre deux amants et par défi,

 le mari d’Edith  le 29 juillet 1952. Ils s’installent au boulevard Lannes à Paris,

 appartement que la chanteuse gardera jusqu’à sa mort.

La complicité du couple est aussi professionnelle:

 ils chantent et jouent ensemble (dont Le bel indifférent de Cocteau).

 Cocteau fut un grand ami de la chanteuse, on dit qu’il mourut en apprenant sa mort!!!

Mais la mort de Cerdan a détruit la vie d’Edith.

 Elle suit en 1953 une première cure de désintoxication.

S’en suivent des tournées, New York, Mexico, Rio, Paris, et de longs voyages pour oublier.

 Si elle est une star internationale, sa vie reste une succession d’échecs.

 Ainsi divorce-t-elle de Pills en 1956. Comme à son habitude,

 Edith se plaît à "élever" les hommes, à les prendre en main et à en faire des stars.

Un certain Jo, Georges Moustaki, n’échappe pas à la règle.

 Il devient son amant et débute dans la chanson.

 Ensemble, ils ont un grave accident de voiture en 1958,

 accident qui ne fait qu’empirer l’état de santé de Piaf et

 sa dépendance aux produits illicites.

 Ensemble aussi, ils écriront Milord, un autre grand succès d’Edith.

Début 1959, alors qu’elle triomphe une fois de plus à New York,

 elle s’effondre sur scène. Les opérations se suivent.

 Piaf n’est plus qu’une femme en sursis.

 Elle rentre à Paris en piteux état, sans Moustaki qui l’a quittée entre-temps.

Malgré son état de santé, elle triomphe en 1961 à l’Olympia, devant le tout Paris.

 La fin de sa vie est difficile.

 Les hommes de talent se succèdent pour lui écrire des chansons

 (Francis Lai, Charles Dumont, etc.) et elle tombe amoureuse d’un

 certain Théophanis Lamboukas, dit Théo Sarapo, elle épouse le 9 octobre 1962 à Paris,

ce jeune Grec, beau comme un Appolon.

 Ce mariage fera la une de tous les journaux.

Elle a 20 ans de plus que lui, droguée, épuisée, on crie au mariage bidon.

Je ne le crois pas,

Édith Piaf déclarera qu’elle a parfois l’impression que son jeune époux est en fait

« un fils qui veille sa vieille mère malade ».

   

   

 Ils chanteront ensemble le duo À quoi ça sert l’amour. 

 Théo était "sonné" à l’enterrement de sa femme et se suicidera, environ deux ans après,

 si je me souviens bien.Il était très attaché à Piaf, amour, admiration??? 

En convalescence près de Grasse, morte le 10 octobre 1963 à Plascassier,

 commune de Grasse, dans les Alpes-Maritimes.

 Sa dépouille fut ramenée à Paris où sa mort ne fut annoncée que le

 11 octobre, date officielle de son décès. 

 le même jour que le décès de Cocteau, son ami.

Elle est enterrée au Père Lachaise devant une foule immense qui pleure la PIAF, 

le moineau de Paris, le Gavroche féminin.

Aujourd’hui, sa tombe reste l’une des plus visitées par les touristes du monde entier.

  

 

   

Personnalité hors du commun,

elle reste la chanteuse française la plus renommée dans le monde    

Le Film est fidèle à la réalité.   

Confidente et amie d’Edith Piaf pendant quinze ans,

 Ginou Richer a vu le film d’Olivier Dahan,

 consacré à la chanteuse.  

Ein 2004. Tandis qu’Olivier Dahan prépare La Môme, kaléidoscope de la vie d’Edith Piaf,

 Ginou Richer, assistante et confidente de l’illustre chanteuse, rassemble ses souvenirs,

 cocasses et émouvants, dans un livre: Piaf, mon amie. 2005.

 A quelques semaines du tournage, le réalisateur découvre l’ouvrage et demande à son auteur 

un avis consultatif sur le scénario.

 Un an et demi plus tard, elle nous donne un avis consultatif sur le film.

 

 

La Môme est-elle fidèle au souvenir que vous avez gardé d’Edith Piaf?

Oh, oui! Olivier Dahan est un extraterrestre. Ou un médium.  

 Après avoir, pendant trois ans, tout lu sur Edith,

y compris son courrier déposé à la Bibliothèque nationale,

 il en a sorti une synthèse extrêmement juste, sans demander conseil à personne,

agrémentée de situations racontées nulle part, mais qu’il a devinées.

 

 

 

Vous n’êtes donc pas du tout intervenue sur le scénario?

 

Sur une chose seulement:

 le personnage de Loulou Barrier (joué par Pascal Greggory),

 l’imprésario arrivé dans la vie d’Edith en 1946, trop en retrait dans le scénario.

 En fait, il a été amoureux d’elle jusqu’à la fin – mais en secret.

Cet amour n’a jamais été mentionné. Seuls les intimes d’Edith s’en doutaient.

   

Piaf actrice

1941 Montmartre-sur-Seine, de Georges Lacombe.

1946 Etoile sans lumière, de Marcel Blistène.

1959 Les Amants de demain, de Marcel Blistène.

 
Actrices  Piaf

1974 Brigitte Ariel dans Piaf, de Guy Casaril.

1983 Evelyne Bouix dans Edith et Marcel, de Claude Lelouch.

2007 Marion Cotillard dans La Môme, d’Olivier Dahan.

 

 

Pourquoi le film passe-t-il sous silence la période 1939-1945,

 après laquelle Edith Piaf fut traînée dans la boue pour avoir

chanté devant les Allemands?

Parce que ce n’était pas utile. A la Libération,

elle a effectivement été traduite devant un tribunal,

mais une trentaine d’hommes prisonniers en Allemagne ont témoigné pour elle.

 Quand elle est allée chanter là-bas, elle leur a apporté de faux papiers.

 Une belle histoire, mais hors sujet pour le film.

Et propice, pour certains esprits malintentionnés,

 à réactiver une polémique qui n’avait pas lieu d’être.

 Olivier ne voulait aucune ombre sur le personnage.

   

On la découvre quand même toxicomane…

(le ou la journaliste connait bien mal la vie de Piaf, ce n’est pas une découverte!!!)

Oui, mais cela, on ne pouvait pas le zapper.

 Je précise dans mon livre les conditions de cette descente aux Enfers:

dans un accident de voiture avec Charles Aznavour, Edith a un bras cassé,

deux côtes enfoncées et une jambe ouverte.

Pour calmer la douleur, on lui injecte de la morphine.

 Mais sans baisser les doses au fur et à mesure de sa guérison.

 C’est ainsi qu’Edith est devenue accro.  

 

Avez-vous nourri Marion Cotillard de vos souvenirs? 

La Môme, d’Olivier Dahan, avec Marion Cotillard, dans le rôle de la star, et Sylvie Testud.

 Pas trop. Nous nous sommes vues toute une journée, avant le tournage.

J’ai senti qu’elle était déjà habitée. Je n’ai même pas remarqué la différence de taille:

 Edith mesurait 1,46 mètre; Marion, 1,70 mètre.

 Après avoir vu et revu le film, je suis rentrée chez moi, à Cannes,

 totalement déphasée pendant dix jours,

 ne sachant plus si Edith était vraiment partie ou pas.

 

 

 

La Môme, d’Olivier Dahan. Sortie le 14 février.
Piaf, mon amie, par Ginou Richer. Denoël, 256 p., 18 €.

 

 

A VOIR ABSOLUMENT 

 

 

 

 

 

 

d’HARMONY 

au

CINEMA Français et

aux actrices et acteurs Français qui nous ont quittés en 2006

 

Décembre
– 1/12 –Claude  Jade  (1948-2006) — (58 ans) , actrice française 
 

Novembre

 
– 23/11 –Philippe  Noiret  (1930-2006) — (76 ans) , acteur français, à qui j’ai rendu hommage par un billet.
Le film qui m’a le plus marquée : Le vieux fusil 
 
 
Avril 
– 11/4 –Daniel  Rialet  (1960-2006) — (46 ans) , comédien français – TV: Père et maire
 
– 16/4 –Philippe  Castelli  (1926-2006) — (80 ans) , comédien et humoriste français

Février

 
– 14/2 –Darry  Cowl  (1925-2006) — (81 ans) , acteur français