La critique est aisée mais l'Art est difficile

Vidéo

Chocolat, le clown « nègre » dont Paris raffolait.

chocolat (2)

Si la date de son décès est connue,

4 novembre 1917 à Bordeaux,

celle de sa naissance reste approximative 1868

quant à son nom Rafael Padilla ??

Ses parents, esclaves évadés d’une plantation vers 1878

le confièrent à une vieille cubaine

dans un quartier misérable de la Havane.

Il ne les reverra jamais.

Deux ans plus tard, la vieille femme le vend

à un riche marchand portugais qui cherche

un jeune domestique à ramener en Espagne.

A cette époque le droit international stipulait

qu’un esclave arrivant sur le sol européen

devenait un homme libre,

c’est la liberté qui attendait Rafael.

Ce n’est qu’à 14 ans qu’il s’enfuit

et devient définitivement libre,

dormant dans la rue et exerçant des petits boulots

jusqu’au jour ou il rencontre Tony Grice,

un célèbre clown anglais.

Ce dernier le remarque alors qu’il danse

pour ses amis sur les quais de Bilbao

et lui propose de devenir son assistant sur sa tournée.

C’est ainsi que Rafael âgé de 16 ans

se retrouve à parcourir l’Europe

apprenant le métier de clown.

Tony sait que l’immense majorité des gens

de l’époque n’avait jamais vu de noir

et qu’il pourrait avoir du succès.

Après 24 mois de tournée

ils se retrouvent à Paris ou Tony a signé

au Nouveau Cirque

un des lieux sélects de la capitale,

pouvant contenir 3000 spectateurs.

En 1888 le directeur propose à Rafael

d’être la vedette d’une pantomime nautique,

il s’appellera dès lors Chocolat.

ClownChocolat3

Après des mois de préparation,

il présente à 20 ans, son premier spectacle :

« La noce de Chocolat »

Il fait un triomphe, la presse est dithyrambique :

« Chocolat est roi, Chocolat est maître, vive Chocolat ! »

Célèbre et populaire,

il est consacré comme l’un des principaux clowns

de la capitale

(à l’époque les clowns étaient des stars

comme le sont les acteurs d’aujourd’hui).

Il jouera d’autres spectacles durant ses 5 années de gloire.

Pendant cette période, il rencontre la femme de sa vie,

une chanteuse, Marie Grimaldi.

Elle a déjà 2 enfants, Eugène et Suzanne,

que Chocolat élèvera comme les siens.

Ils n’en auront pas ensemble

et ne se marieront jamais

mais resteront unis jusqu’au bout.

Marie décédera 7 ans après son « homme »

et exigera d’être enterrée sous le nom de veuve Chocolat.

Ils seront un des premiers couples mixtes.

PARIS 1894

CHOCO 1895

Chocolat a 25 ans

lorsqu’il rencontre un autre clown anglais,

Footit.

Ils vont former un duo très célèbre,

leur succès est tel

qu’ils deviennent les premiers artistes

à faire de la publicité,

464px-Chromo_Chocolat

mais aussi les premiers acteurs du cinéma muet

https://www.youtube.com/watch?v=XjHZ_z23BZY

CLIQUEZ SUR LE LIEN VOUS VERREZ

DEUX EXTRAITS DE FILMS D’ EPOQUE

sous la caméra des frères Lumière.

Ce succès, mérité car,

hormis la singularité d’être le premier duo Clown blanc,

Auguste noir, ils sont aussi des pionniers

en introduisant des dialogues

dans leurs sketches, ce qui est novateur.

Le-clown-noir-Chocolat-750x421

Footit écrit et Chocolat est cantonné

dans ce personnage de souffre-douleur naïf.

EXPLICATION D’ UNE EXPRESSION

C’est toujours l’Auguste noir

qui se fait avoir par le clown blanc

de là vient l’expression « être Chocolat ».

Certains dialogues sont violents

dans les propos du blanc envers le noir,

ce qui confirme cette interprétation

de blanc dominant, noir dominé.

Pourtant les deux hommes s’apprécient sincèrement.

Footit déclare :

« Mon personnage autoritaire et cruel

fait réfléchir sur la méchanceté des hommes. »

Chocolat mène une vie de famille harmonieuse,

gagne correctement sa vie

avec un métier qu’il aime,

fréquente du beau monde,

des artistes de l’époque tel Toulouse-Lautrec.

par toulouse lautrec

Chocolat par Toulouse Lautrec

Jusqu’en 1905 soit une dizaine d’années

ce fut l’état de grâce,

mais vint le début de la fin pour eux

alors que Chocolat a 35 ans.

docpix001579

Le Nouveau Cirque ne renouvelle pas leur contrat,

ils sont de moins en moins demandés

et disparaissent petit à petit de la scène parisienne

jusqu’à la dissolution du duo en 1910.

Chocolat est professionnellement au plus bas.

Il tente une reconversion au théâtre,

mais maîtrisant mal le français,

il lui est impossible de dire de longs textes.

LA TRACE INDELEBILE

QUE LA MAJORITE DES GENS NE CONNAIT PAS :

1910, période difficile,

cependant il reste encore pour Chocolat

à réaliser une idée :

être le premier clown à

aller jouer dans les hôpitaux pour enfants.

Pendant des années,

il ira 2 fois par semaine faire rire les gamins.

Les médecins constateront qu’après ses passages,

les petits vont mieux et certains même guérissent.

Chocolat avait créé, sans le savoir,

le concept de thérapie par le rire.

En parallèle, sa descente aux enfers;

il boit de plus en plus et trouve peu d’engagements.

Son fils adoptif,

Eugène tente bien de lui remettre le pied à l’étrier

en lui proposant de faire un duo avec lui :

792px-Chocolat_and_Son

Tablette et Chocolat.

Mais la guerre éclate et Eugène doit rejoindre

le front en 14.

1917

Chocolat a 49 ans, il est diminué physiquement,

malgré tout il sera engagé pour une tournée

par la troupe du Raincy.

Au soir du 3 novembre,

sous le chapiteau planté place des Quinconces

à Bordeaux, il joue pour la dernière fois.

Dans la nuit du 4 novembre,

que Chocolat s’endort pour toujours.

Le 5 novembre,

il est jeté dans la fosse commune

du cimetière protestant de Bordeaux.

Une bien triste fin pour le premier artiste noir

en France à être connu et reconnu,

bien avant Joséphine Baker.

Pendant des années Chocolat venait deux fois par an à Bordeaux

participer à la foire aux plaisirs.

J’ai connu dans cette ville, au jardin public l’un des descendants,

toujours en activité de marionnettiste

(j’y conduisais Laurine, l’une de mes petites filles)

dont l’arrière grand-père avait sympathisé avec Chocolat

alors de passage à Bordeaux.

En souvenir de cette rencontre

il existe une marionnette qui fait revivre Chocolat

et qui apparaît dans leurs spectacles.

chocolat-592x296

Chocolat était tombé dans l’oubli

mais grâce au travail de l’écrivain Gérard Noiriel,

un film de Roschdy Zem,

date de sortie le 3 février 2016, avec Omar Sy,

remet Chocolat sur le devant de l’affiche.

Ne venant presque plus sur mon blog pardonnez moi

de ne plus bien maitriser les caractères,

vidéos en direct etc…..

Pour les amis de Facebook

un album sera fait pour pouvoir y mettre plus de photos.

 clown-chocolat_5504305


Vidéo

Péripéties parisiennes pour le spectacle de Martin Fontaine 2éme épisode

LE CONCERT DE MARTIN FONTAINE

ELVIS EXPERIENCE

Avant je souhaite vous montrer la transformation de Martin en Elvis pour le spectacle de

ELVIS STORY

qui m’avait totalement bluffée et émue

Pour ceux qui ne souhaitent pas visionner voici Martin au naturel (photo de son site)

10546995_692674620821660_4081735301089941616_o

devant sa ta table de maquillage, plus de 2 heures pour une transformation

55d2bbb4-f97f-4a79-a1a2-549f4d420031_ORIGINAL

Quelques mots sur Martin Fontaine : Très jeune il démontre un intérêt inné pour la musique. Dès 16 ans, il maîtrise les bases musicales de plusieurs instruments: batterie, percussion, saxophone, violoncelle. Par la suite, il s’inscrit dans un collège privé où il développe ses goûts pour le ballet et le jazz tout en exploitant ses talents de comédien. En 1980, Martin fonde son premier groupe: The Wheels. Il se concentre principalement sur les succès des Beatles et des Rolling Stones. De 1988 à 1995, avec son deuxième groupe Red, il devient indéniable que Martin possède un talent musical et une présence scénique pouvant faire revivre les plus grandes vedettes du rock’n’roll, incluant Elvis Presley.

En 1995, lorsque les producteurs de ELVIS STORY ont débuté les auditions pour le choix du personnificateur d’Elvis, Martin était confiant de laisser sa marque auprès de la directrice artistique et d’obtenir ce rôle. Non seulement a-t-il décroché le rôle mais son talent exceptionnel a obligé les producteurs à repenser complètement la conception du spectacle. Martin les a conquis avec une interprétation presque parfaite de deux classiques d’Elvis: Love me tender et My Way.

EUGEN KY

Enfin prête, l’excitation est bien montée, je sors de l’hôtel, me rends chez Eugène, un café juste en face du Palais ou je vois la foule qui s’agglutine déjà. Les places sont numérotées je ne m’affole donc pas pour faire la queue sous la pluie. Je téléphone à l’ami Ky Minh qui attend dans la foule et me demande ou je suis, je lui dis et il arrive. Nous prenons un pot ensemble, contents de nous revoir, lui est très bien placé au 4 ème rang. Je lui dis que si l’on me cherche je suis porte B rang 23 et il rejoint ses amis dans la queue. Je termine tranquillement mon Sprite et enfin me dirige sur le Palais des Sports.

10927343_10205797215952191_422192593_o

Photo de Simonne Dinsart merci de respecter la propriété des photos

Arrivée en bas des marches de la porte B je vois Michelle que je hèle car je tiens absolument à lui faire la bise et a échanger quelques mots. Bise également à Stéphane et chacun gagne sa place.

RECOMMANDATION pour les photos qui paraissent en petit format il suffit de cliquer dessus pour qu’elles s’agrandissent.

10918468_10205797215752186_1124459789_o

Simonne

Je demande à l’ouvreuse si il y aura un entracte car une amie m’avait signalé que non, effectivement me répond elle pas d’entracte afin de garder le rythme. Un peu déçue car je comptais sur ce dernier pour rencontrer des fans. Je me déplace alors vers l’avant ou je sais qu’ils sont et première déception je ne peux envoyer qu’un baiser à Denis et à ma chère Isa avec qui j’avais absolument envie de bavarder. Le spectacle allant commencer je regarde mon fauteuil.

Les photos qui vont suivre proviennent du F.B de Martin, je n’ai pas noté tous les noms et je vous prie de bien vouloir m’en excuser

https://www.facebook.com/martin.souledout?fref=ts

la salle avant

Pas de rideau, Martin va entrer en scène sur la musique de « Ainsi parlait Zarathoustra » comme le faisait Elvis

Martin est un super showman, un chanteur, comédien qui a su avec un immense talent endosser la « peau » de son personnage : Elvis. Il prend ses mimiques, son humour envers lui même, ses musiciens, choristes, nous le public. Il ira jusqu’à se poser sur la tête un soutien gorge envoyé par une fan quoique je pense que cela était prévu. Il lancera des foulards dans la foule après les avoir « imbibés » de « sueur », des Teddy bear…embrasse des filles. UN GRAND COUP DE CHAPEAU A MARTIN. Sur le spectacle je réserve mon avis pour la fin de ce billet.

Simonne Dinsart pour les deux photos suivantes

Il y a toujours des photos en fond d’écran géant qui m’émeuvent, avec sa fille Lisa par exemple

10844928_10205797225112420_241500951_o

10912377_10205797225032418_1480357043_o

photo de Jocelyn Mocque

photojocelyn

RETAILLER

son unique épouse Priscilla et leur fille j’ai recadré une photo de Simonne

     10915164_798313500234340_3973628077140961616_n

sur le site de Martin

10708288_10205797227472479_1132408692_n

10909775_10205797234312650_1383894090_o

10923290_798315116900845_3421194720526505308_n

sur fond d’écran, la bonté d’Elvis, sa générosité, il figure ici avec une jeune infirme

matt âre,et

avec ses parents lors d’une pêche en mer et June Juanico (ils se sont tant aimés)photo de Matthew Minacapelli

matt

devant Graceland

 10257635_10204753626732832_3635547677566908968_o

1469805-extrait-du-spectacle-elvis-experience-950x0-1

10422562_10204758448093363_2799793475627002754_n A METTRE METTRE ABSOLUMENT

A un moment il nous a tous fait lever et j’ai pu m’approcher de la scène, cependant il semblerait que je me sois trompée de vedette et que j’ai pris Ky à la place…

MINH PARMOI1ERE PARTIE

MIENNE

Il y a tant et tant de photos qu’il me faut arriver à ce fameux entre acte qui ne devait pas avoir lieu, mais…  au bout d’une heure de spectacle, la scène s’éteint, Martin et ses musiciens la quittent, sans que rien ne soit annoncè. Certains sont perplexes, ma voisine de derrière me demande si cela est déjà terminé si les gens partent, je lui réponds que non il y aura une autre heure ou Martin reviendra habillé en noir. De ce fait je vais pouvoir sortir et chercher quelques fans amis que je n’ai pas encore pu voir.

aloha-2787-sunsetAvec un plaisir teinté d’émotion Matt et moi pouvons nous embrasser, il y a plus entre nous que lors de notre première rencontre, D. parti en 2014, bises à Claude mais toujours pas mon Isa….Au bout d’un quart d’heure la sonnerie retentit, nous regagnons nos places pour la seconde partie du spectacle. Martin apparait en jumpsuit noir et or, foulard rouge autour du cou. Pour les photos qui vont suivre je m’y perds quelque peu, Simonne, site de Martin, autres..veuillez me pardonner et si vous le souhaitez vous le notez en commentaire, merci.

10893854_10205797224672409_982091927_n10893501_10205797225152421_448812145_n10836595_10205797216792212_392897937_n

bea

 bleu

chantal samsonEN noirMartin enchaîne avec un incroyable dynamisme il nous électrise,

Dieu que notre Elvis devait être épuisé à la fin d’un concert !!

 10927489_10205797217072219_2142376958_o

10927325_10205797233152621_100789350_oLa fin approche, non, non,

  que cela ne se termine pas, que nous restions dans cette atmosphère qui devait régner à Las Vegas….

10918468_10205797215752186_1124459789_o

Rappel sur rappel puis tout s’éteint, la salle se vide pendant que elvis chante,

je fredonne avec lui des larmes dans les yeux…Memories

Sortie tristounette, pas envie de quitter ce lieu, une jeune Priscilla me prend en photo devant l’affiche, il y avait également une jeune Lisa Marie, des parents très très fans.

10917407_10205581744120891_7266717216404888377_n

Martin était égal à lui même, FORMIDABLE mais pour ma part j’ai préféré le spectacle Elvis Story, peut être parce que c’était le premier et que la période évoquée était plus longue..

Ky passe en coup de vent il doit rejoindre des amis, je me sens paumée pas envie de rentrer à l’hôtel j’aurai aimé poursuivre la soirée avec des fans. Je me rends dans une pizzeria pour finalement manger une salade !!

Que Paris est vivant, il est plus de minuit, les restaurants sont pleins…

A regret mais tellement fatiguée je retourne à mon hôtel pour enfin une vraie nuit de sommeil.

Demain j’ai rendez vous avec Jocelyn un autre membre de Space for Elvis, puis ce sera le Paris féérique des jours de fin d’année, pour un prochain billet.

Merci à ceux qui ont pris le temps de me lire et de me laisser un commentaire quel qu’il soit.

Tu aurais 80 ans

37cc4c4dd969d73b45b82d53f53daa5c

Hier, aujourd’hui et demain dans nos coeurs

Mais pourquoi est ce TOI qui devint(bien que tu n’apprécias pas le terme)

THE KING OF THE ROCK AND ROLL?

Tu l’avais dit à Marion :

« Je ne ressemble à personne. »
et tu possédais tous les ingrédients pour réussir un cocktail explosif :
une incroyable voix, la sensualité, la beauté, le charisme, l’humour, la jeunesse, le jeu de scène et une volonté farouche de réussir.
Pour tous les fans tu es UNIQUE, THE BEST et me voici,
trente sept après ta mort, te souhaitant un bon anniversaire et te disant

I LOVE YOU ELVIS FOREVER AND HAPPY BIRTHDAY

6b464efeddf29f9d1dc7f822a62eff07

Pour vous tous puisque cela peut se dire jusque fin janvier

30fba71fe0710f19323557f622919cb0


Vidéo

Au revoir Shanna

4ouufq1

Parce que les mots ne viennent pas pour le moment,

je ne publie que la vidéo postée par ta maman hier avec ses mots :

556557_10201956685376688_594014371_n

Shanna, mon amour mon ange

le 19 octobre 2013

« Shanna s’est envolée elle est partie entourée de sa famille de ses amis dans l’amour.. »

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=VvN_QAcCors


Vidéo

Pourquoi Elvis ? 1954-2014, soixante ans du rock and roll

Cette vidéo 

est un document que je publie pour la première fois,

JAMAIS, même sur mon Space for Elvis elle ne fut proposée.

1954-2014

60YearsLogo

Non spécialiste du sujet, ce billet ne sera qu’un modeste hommage

à l’occasion des soixante ans de la naissance d’un style de musique :

le rock and roll.

En anglais afro-américain le terme signifie : « faire l’amour ».

« Toute la musique que j’aime, elle vient de là, elle vient du blues..

Il y a longtemps sur des guitares, des mains noires lui donnaient le jour… »

A l’origine la musique faite par des noirs était appelée « Race music »,

plus tard Rhytm and Blues (plus dansant et moins « brut).

Vers la fin des années 40, début des années 50,

des artistes blancs firent une version édulcorée de ce style.

Avant de parler du « rock blanc » écoutons Fat Domino qui composa en 1949,

oui vous lisez bien 1949,

The Fat Man, ne serait ce pas là  le tout premier rock’n roll ???

Nous sommes alors dans une Amérique ou le racisme est encore très répandu.

Ces « imitations » ne faisaient que renforcer le désir d’authenticité

de la part de la jeunesse blanche qui se déhanchait sur cette musique.

Un homme à Memphis tente cette fusion des cultures blanche et noire.

rsCHv2kaXy7IQM21HIhl4r2FLdc

Il se nomme Sam Cornelius Philipps et son studio : Sun.

Dans cette même ville habite un gamin, tout fraîchement sorti de l’école,

blondinet réservé, issu d’une famille pauvre de Tupelo.

X-4saE7B00JRLHNQMm1QUHl25BM

Il est fou de musique de toutes les musiques,

son nom : Elvis Aaron Presley.

elvis_gene_smith_1953

Combien de fois est il passé devant le studio de Sam avant d’oser en pousser la porte ?

C’était un samedi d’une chaude journée de l’été 1953,

il n’y avait pas d’air conditionné dans la salle d’attente du Sun,

Marion Keisker (secrétaire de Sam) regarda le jeune homme qui venait d’entrer :

il avait « l’air un peu contrit

avec sa vieille guitare d’enfant toute cabossée en bandoulière ».

Il voulait enregistrer un disque, pour faire une surprise à sa mère,

entendre le son de sa voix?

MarionKeisker-SamPhillips

Marion lui indiqua les tarifs, il choisit le moins onéreux.

Elle raconte qu’il répondait à ses questions par un

« Je ne ressemble à personne. »

Ce qui demeure toujours exact.

Elvis chanta My Happiness

puis 

Sam ne fut pas convaincu et tout aurait pu s’arrêter là,

mais le « gamin » était tenace, il retournait au studio.

La suite diffère selon les sources,

comment se fit la rencontre entre Scotty Moore, Bill Blake et Elvis ?

En fait peu m’importe et c’est là un avis tout personnel,

c’est qu’elle fut déterminante dans la carrière d’Elvis.

1422578_1442509312639038_1760978444_n

Scotty était à la guitare,Bill à la contrebassiste,

Elvis fut la voix de ce trio de jeunes débordant d’enthousiasme,

qui allaient devenir les porte paroles de la jeunesse américaine

en quête d’une identité musicale.

Ce que Sam attendait, espérait se produisit le 5 juillet 1954,

un soir alors qu’ils étaient fatigués d’avoir répété, durant une pause,

laissons Scotty raconter. 

« Soudain, Elvis s’est mis à chanter cette chanson (That’s All Right).

Il sautait partout et faisait l’imbécile.

Bill a attrapé sa basse et s’est aussi mis à faire l’idiot.

Je me suis mis à jouer à mon tour.

La porte de la cabine, il me semble, était ouverte.

Sam devait monter une bande ou quelque chose comme cela.

Il a sorti sa tête et demandé :

« Qu’est-ce que vous fabriquez ? »

On a répondu : « On sait pas. » « Eh bien, reprenez, a-t-il déclaré,

essayez de vous calez sur le début et recommencez ».

1425669_10202515978078656_871403026_n

Ils travaillèrent dur et longtemps sur le morceau,

mais quelle alchimie, le nouveau, le différent c’était eux ces trois jeunes!!!

Ce sera cependant la face B qui obtiendra le plus grand succès.

Le batteur D.J. Fontana sera ajouté par Sam

et ce trio accompagnera Elvis de 1954 à 1958, moment ou Bill le quitta.

Scotty et D.J continuèrent avec Elvis jusqu’en 1968.

9 sept 54

Copie de 1466053_1442507969305839_1171462070_n


Les « querelles de clochers » sur la paternité du rock :

Fat Domino, Sam Philipps, Bill Halley, Elvis ?? sont de peu d’importance.

800px-BillHaley

Cependant je tiens absolument a évoquer Bill Halley

et son groupe les Comets qui chantaient dès novembre 1952,

Rock around the clock 

mais il n’a pas été possible de l’enregistrer avant le 12 avril 1954.

c’est quand même bien du rock !!!!

9 oct 54 eagle's nest

Mais pourquoi est ce Elvis, pas Fat, Bill ou un autre…qui devint

(bien qu’il n’apprécia pas le terme) THE KING OF THE ROCK AND ROLL?

Il l’avait dit lui même à Marion :

« Je ne ressemble à personne. »

et il possédait tous les ingrédients pour réussir un cocktail explosif :

Une incroyable voix, de la sensualité, la beauté, le charisme, l’humour,

la jeunesse (Bill avait dix ans de plus que lui),

le jeu de scène et une volonté farouche de réussir.

Pour tous les fans Elvis est UNIQUE et me voici,

trente six ans après sa mort, vous souhaitant une

1503905_629057710476051_1906584070_n

J’ ajoute ce qui était dans un commentaire car il mérite d’être sur le billet :

Sur ce billet il manque une personne très importante :

Arthur Big Boy Crudup, musicien et chanteur de blues.

Il est plus connu du grand public pour être l’auteur du premier tube d’Elvis Presley :

That’s All Right Mama.

Elvis lui reprendra ensuite My Baby Left Me et So Glad You’re Mine.

De nombreux autres jeunes artistes, blancs pour la plupart, reprendront ses titres.

« Exploité, comme la plupart de ses compatriotes bluesmen,

il ne touche quasiment aucun droits d’auteur, et meurt sans un sou, en 1974.

Ce morceau aurait été enregistré sans son consentement (à vérifier).

La version d’Elvis plus « actuelle » faisait miroiter les dollars à Sam Phillips.

De plus c’était un « musicien de campagne » qui jouait tout naturellement

sans penser à l’argent, parfois seulement pour un bon repas.

Il jouait très souvent dans les Juke Joints pour presque rien

sauf quand il y eut le renouveau du Blues dans les années 1960,

mais il continuait à travailler, entre autres comme chauffeur de bus.

Ni Sun (Sam Phillips), ni RCA n’ont eu la bonne conscience

de le considérer par la suite, (on peut aussi y rajouter Elvis).

Aucune royalties ne lui sera versée de leur part.

Il aura fallu une longue bataille juridique des héritiers pour qu’enfin

les royalties (une part) reviennent à qui de droit

mais Arthur n’était plus là! MORT DANS LA MISERE

Pour le célèbre That’s all right il a deux titres :

le premier enregistré en septembre 1946 That’s All Right 

et le second That’s All Right, Mama en 1949.

Vous pouvez écouter sa version en cliquant sur ce lien

https://www.youtube.com/watch?v=uxHQUvCkV20